QUÉBEC BASHING

Qwobec Bashing 2016

or pure visceral hate

…Yoh Canada ! ! Now tell me who’s racist in Canada?? …YOU or ME

With these kind of paternalistic, supremacist comments, no wonder Québec want to divorce from people like you ?

Nous devons arrêter de quémander au Canada pour des droits qui nous appartiennent. Le jeu du Canada est de nous faire passer pour des quêteurs ou pour des gitans qui réclament leur place au soleil dans tout le Canada. Les médias anglophones et les  »Good-French » sont toujours présents avec condescendance pour montrer le bon chemins au petits québécois. La SSJB devrait faire comme le Bnai Brith et passer à l’attaque à toutes les fois que le peuple québécois est victime de propos offensants de la part de libéraux ou des médias. Je suis tanné du  »Québec Bashing ». Plusieurs québécois s’abstiennent de s’affirmer de peur d’être juger de façon méprisante par de féroces adversaires. Avec 400 millions d’anglophones en Amérique du Nord, les 8 millions de québécois devraient avoir toute sa liberté de s’exprimer en français sans avoir sempiternellement à défendre cette ultime liberté. La Reine Elizabeth II et le Canada a le devoir de défendre l’usage d propos offensants envers toutes les nations du pays. Je ne peux pas croire que la Reine laisse aller les choses et le mépris envers une des nations de son royaume. Assez c’est assez, la nation québécoise doit porter plainte à la Souveraine. Aucun de ses représentants fédéraux ne veut défendre le Québec. Ce n’est pas normal que je me sente comme on paria ou comme un peuple indésirable chez moi.

Tout genre de  »Quobayk Bashing » doit être interdit par la Loi et tout contrevenant est doit être passible de fortes amandes.

LIRE ATTENTIVEMENT ce qui suit.

Je suis écœuré de VIVRE dans ce genre de Canada.

The starting line in the National Post: Bloc Quebecois uses Rio Olympics to promote independence with video of athlete winning a medal for Quebec. Postmedia News and The Canadian Press | August 6, 2016 2:18 PM ET

Cameron Doerr ·

Northern Alberta Institute of Technology

Part of me wants them to separate so they realize how economically and politically unstable they are without us. Their money would run dry quickly and they’d become unhappy as they would have no one to use as a scapegoat anymore.

Like · Reply · 185 · Aug 6, 2016 11:40am

Robert Smith

Yup, they’d be annexed either by the US or right back into Canada within a year.

Like · Reply · 16 · Aug 6, 2016 11:41am

Frederick Hollinger ·

Robert Smith You really think the US would want a whiney bunch of deadbeats who don’t work and don’t even speak their language? Canada’s been putting up with it for 149 years and can’t wait to see the back of them!

Like · Reply · 40 · Aug 6, 2016 11:52am · Edited

Tanya Sweet

You forget they want to keep our currency and trade though.

Like · Reply · 10 · Aug 6, 2016 11:48am

Jay Steel

It’d be a smaller province than they’d expect
The Cree, Algonquin in the north would take Ruperts Land and the Mohawk along the St Lawrence, would hold territory along the river, supported by their US cousins.

Like · Reply · 22 · Aug 6, 2016 11:53am · Edited

Deborah MacMichael

Sadly they not only have ruined the province of Quebec but are also taking over and ruining the province of New Brunswick, in my opinion.

Like · Reply · 10 · Aug 6, 2016 11:55am

Don Shirl McMillan

They will never separate. That’s not the goal. They continue to sabre rattle and, they continue to get the golden egg and, the rest of the country gets to pay for it while they laugh at us. Smart on « their » part.

Like · Reply · 27 · Aug 6, 2016 11:56am

Don Shirl McMillan

Deborah MacMichael taking over? Don’t you agree they have it?

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 11:57am

Bill Dahmer

The problem being this simple: they are still Canadian citizens, and they would have dual citizenship, so even if Quebec crumbles, they could move elsewhere, to Ontario for example, and still collect Canadian health and social benefits, or even work for the Federal government in Ottawa that is still bilingual, which favors native French speakers.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 12:13pm · Edited

Guillaume Goulet-Vallieres ·

Oracle Database Administrator (Oracle DBA) atFujitsu Consulting

Yeah right with all our ressource we will burn…. if well managed Québec doesnt need Canada come on…

Like · Reply · 10 · Aug 6, 2016 12:16pm

Dave Alton ·

Ottawa, Ontario

Guillaume Goulet-Vallieres since when has Quebec even come close to good management?

Like · Reply · 18 · Aug 6, 2016 12:35pm

Dylan Thiessen ·

Guest Services Agent at Super 8 Hotel

Yeah, I mean, what does Quebec have? Low tuition, low rent, low costs of childcare. But they really can’t do anything right.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 12:47pm

Michael Sweet ·

Stationary engineer at Napanee water supply

Robert Smith NO THEY WOULDNT BE ANNEXED the last vote for separation there were so many first nations fully prepared to take it all back they will never be able to separate and keep quebec and the first nations will not leave its treaties so it will be returned back into canada plain and simple and the feds would sit back and wait

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 12:47pm

Jim Somerville ·

Ottawa, Ontario

Dave Alton It’s happening right now (finally). They’ve at least now balanced their budget albeit with still receiving close to 8 billion in equalization payments. But yeah, they are coming close now.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 12:48pm

GL Forsythe

All of me wants them to separate. The rest of the provinces will take the money saved from the transfer payments and do ourselves some good. We will also be able to travel through all the provinces and be treated with respect even when we don’t speak french.

Like · Reply · 5 · Aug 6, 2016 1:09pm

Deborah MacMichael

Guillaume Goulet-Vallieres Please, please by all means show us how you will support yourselves minus ALL funds given to you by the federal government and with ALL government offices closing in Quebec.

Like · Reply · 5 · Aug 6, 2016 1:14pm

Kathy Yule Jean ·

Concordia University

Guillaume Goulet-Vallieres Without the $7.833 Billion transfer payment,come on

Like · Reply · 7 · Aug 6, 2016 1:22pm

Victoria Cross ·

London Grammar@ Wandsworth

Frederick Hollinger  He might promise them visa free travel in our fair and beauteous country, as he did for Mexican and Romanians visitors, last month.
I wonder if First Nation Quebecers will demand benefits from Quebec, equal to those they get from the Crown… Quebec settlers were the first Canadians to start the rape pillage and plunder of Native lands…and peoples.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 1:09pm · Edited

Nancy Doukas

Guillaume Goulet-Vallieres the key word here is IF. So far Quebec is far from well managed it’s laughable. The corruption alone is staggering. And you continue to alienate the rest of the country and tourists to the point that no one wants to visit and be abused by rude people. Lost cause all round. And this is coming from a white former Quebecer. I mention my colour due to the high racist attitudes of the population of Quebec.

Like · Reply · 10 · Aug 6, 2016 1:53pm

Jason Williams ·

Head Coach at Medicine Hat Water Polo

Guillaume Goulet-Vallieres « if well managed Québec doesnt need Canada », IF.

Ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, ha ha, h…See More

Like · Reply · 9 · Aug 6, 2016 1:57pm

Jason Williams ·

Head Coach at Medicine Hat Water Polo

Dylan Thiessen « Yeah, I mean, what does Quebec have? Low tuition, low rent, low costs of childcare. But they really can’t do anything right. ». You do realize that all that is inexpensive because the rest of Canada subsidizes it via « equalization » payments, right? That’s why those services across the rest of Canada are extremely expensive. So if you think it’s such a great idea, then PLEASE separate.

Like · Reply · 7 · Aug 6, 2016 1:59pm

 

Joseph Aspler

Guillaume Goulet-Vallieres Sure thing, you mean the way Bill 101 (written by the Petainist Dr. Camille Laurin) drove more than 400,000 people and tens of billions of dollars to Ontario. All those billions of dollars would come in handy to repair Quebec’s crumbling infrastructure, but Toronto thanks you for the gift. They should have statues of Levesque, Parizeau, and Laurin in downtown Toronto: the greatest friends that Toronto’s economy ever had.

Like · Reply · 6 · Aug 6, 2016 3:58pm

Deborah MacMichael

Dylan Thiessen And how have they subsidized their low rent, low costs of childcare and low tuition ???? Exactly how much money has the rest of Canada contributed ???

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 2:13pm

Lou Dem ·

HEC Montréal

Nancy Doukas Your comment is patently false. I encourage you to visit Montreal or Quebec City during the summer and you’ll find that the amount of tourists is properly staggering. As far as corruption is concerned, Quebec is the only province that addressed that issue. If you want to see real corruption, go to an Ontario Liberal fundraising dinner at $ 10 000 a plate or, better yet, go to Alberta and visit Redford’s penthouse. Furthermore, I’ll add that our budget is balanced, our debt is reducing and our credit rating is getting much better, while Ontario, Saskatchewan and Alberta are all getting credit downgrades and more debt.

Like · Reply · 8 · Aug 6, 2016 2:32pm · Edited

Lou Dem ·

HEC Montréal

Jason Williams Wrong. While transfer payments do help to offset some costs, the amount we get per capita is much lower than what they get in the Maritimes. The vast majority of services are paid for via aggressive taxation on the provincial level. The services you refer to are more expensive in the ROC because their provincial taxation rates are lower. Simple as that.

Like · Reply · 8 · Aug 6, 2016 2:27pm · Edited

Charles-Antoine Plamondon ·

Security Guard at City of Edmonton Jobs

Cameron Doerr i love how you unleashed them on me 😂😂💩

Like · Reply · Aug 6, 2016 2:33pm

Frank Shannon ·

Sunbury West Regional High School

I agree we have catered to long to the lazy jerks ! They would starve to death in no time .

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 2:35pm

Luke Fisher ·

Earl of March Secondary School

It wouldn’t be good for us in eastern Ontario. Refugees might start flowing in from western Quebec.

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 4:26pm

Jason Williams ·

Head Coach at Medicine Hat Water Polo

Lou Dem Come talk to me when you’ve graduated. Right now, you’re dealing with a high school education and life experience, and it shows.

Like · Reply · 6 · Aug 6, 2016 4:36pm

Dan Labonte

Tanya Sweet yah well teenagers want all sorts of things, doesn’t mean mommy and daddy give it to them ……

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 4:51pm

Dan Labonte

Bill Dahmer that’s quite the assumption you make.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 4:54pm

Dan Labonte

Dylan Thiessen and all of those « low » advantages would disapear the minute they equalization payments stopped and the international credit rating agencies published their opinions of Quebec’s credit score!

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 4:56pm

Yves Perron ·

Président ,seul actionnaire at Distribution U-NIC INC.

Québec will be independant some day and don’t worry it will be one of the richest country in the world. Canada will stay a conservative retarded country .
Without Quebec has no culture of its own .

Like · Reply · 6 · Aug 6, 2016 5:03pm

Martha E. Nelson ·

UVM Campus San Rafael

they should take the thousands of syrians brought with them

Like · Reply · Aug 6, 2016 5:05pm

Joseph Aspler

Yves Perron Nice try, Yves. You mean you are going to get back all those billions of dollars that left Quebec? So that’s why the Bloc Quebecois got 20% of the vote in the last federal election, and the Parti Quebecois got 25% of the vote in the last provincial election. Dream on, Yves. You separatists lost the 1980 referendum 60/40 with a relatively honest question, You nearly cheated your way to victory in 1995 with a combination of a patently dishonest question and campaign and dirty tricks that included voter suppression in anglophone ridings. And if you want to whine the separatist part…See More

Like · Reply · 6 · Aug 6, 2016 5:13pm

Wayne Schuks

Frederick Hollinger Yea the states would take Quebec. The hydra power would go south and nothing they could do about it.

Like · Reply · Aug 6, 2016 6:09pm

Jason Williams ·

Head Coach at Medicine Hat Water Polo

Yves Perron If Quebec leaves, they will be asking Greece for tips on how to prevent national bankruptcy within 3 years.

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 6:27pm

Al Stone

Robert Smith : I doubt the U.S. would want to take that charity case on. If they did, Quebec would qickly find out that there is only one official language spoken in the United States and that is English.

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 6:39pm

Al Stone

Bill Dahmer : If they were to separate, I suspect ther would be no option for dual citizenship since they would have revoked their alligence to Canada. They would and should be treated as any other fopreign national wanting to get residency status.

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 6:42pm

Al Stone

Jason Williams : you forgot a haha

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 6:43pm

Al Stone

Yves Perron : Yup, another delusional Qubecer with a reality crisis.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 6:46pm

Diane Richards ·

Well at least Canadian taxpayers wouldn’t be bailing out Bombardier if they separate!

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 7:20pm

Joseph Aspler

Diane Richards Ah … you do realize that Bombardier has manufacturing facilities across Canada?

Like · Reply · Aug 6, 2016 7:48pm

Joseph Jacques ·

School District No. 46 (Sunshine Coast)

Don Shirl McMillan master blackmailers as Pierre Trudeau would say!

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 8:54pm

Jason Williams ·

Head Coach at Medicine Hat Water Polo

Al Stone Now that’s a border wall the Americans would be happy to pay for!

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 9:13pm

Michael Petch ·

CEO / Chief Architect & Developer at CApp::Sysware Consulting Ltd.

Tanya Sweet : They also want to retain Canadian passports.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 9:52pm

Michael Petch ·

CEO / Chief Architect & Developer at CApp::Sysware Consulting Ltd.

Dylan Thiessen : Thanks to transfer payments.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 9:53pm

Jacqueline Aubut Nisbet

Diane Richards yeah and the 78,000 jobs lost in july alone would rise putting tens of thousands more people out of work…thats a great option… sorry the govt also bails out the automotive industry and air canada on several occasions… its called saving jobs in an already fragile economy….would rather see the govt bail out manufacturers and save jobs than spend billions on allowing more refugees into a country that is already strained financially… and all social programs at its limit..

Like · Reply · Aug 6, 2016 10:53pm

Gerlinde Paterson ·

Student at In Home and my Garden

Michael Petch – Yeap , they would most certainly miss those transfer payments.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 10:55pm

Marc Bélisle ·

D.G. at MAZDA VAL-DAVID

Luke Fisher Like in the seventies, the refugees would be anglos.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 4:26am

Marc Bélisle ·

D.G. at MAZDA VAL-DAVID

More of the usual economic doomsday scenarios. Nothing new here, we’ve been hearing it for 50 years! Except, of course, when Québec holds referendums.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 4:31am

Jean Dodds

They will fail without the rest of Canada, and in the past they believed that they could join the USA…. ya, sure ! I get this picture of border crossings to go from Ontario to the Maritimes.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 6:17am

Jean Dodds

My dear husband, deceased now, was from Alma, and often got insults from english speaking in B.C. for his 1st few years out here, Until his dying day, he was a Canadian, not a french speaking canadian, but just a true canadian… oh how he hated the ignorance of the Bloc Quebec Quois

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 6:20am · Edited

Ric Seabrooke

Tanya Sweet, There’s nothing stopping a sovereign Quebec from using our currency or even piggy-backing on our numerous trade deals. The problem for Quebec then would be they would have absolutly NO SAY in ROC economic policies and further trade agreements. Up to now, our trade agreements have been signed so that they benefit all regions of Canada. If Quebec were to leave but hold on to our currency (with The Queen/King of Canada displayed on each bill) they would have no place at the table when economic policies are drafted nor would Canada be obliged to consider Quebec in our foreign or interprovincial trade deals. Long story short, Quebec would have far less control of their destiny should they want to use CDN currency and trade deals after separation.

Like · Reply · Aug 7, 2016 6:40am · Edited

Randall Johnston

Amber Ivers Quebecers may be a lot of things but stupid isn’t one of them. They know where their bread is buttered. Without massive financial infusions from the rest of the country, Quebec would most certainly collapse and the Quebecois know it. Their standard of living would plummet off a cliff and there is no way the people would allow their leaders to lead them down that path.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 6:49am

Ric Seabrooke

Yves Perron Under the rules of the Clarity Act, not likely.

Like · Reply · Aug 7, 2016 6:58am

Ric Seabrooke

Amber Ivers Austerity in Quebec? Ha. Let us know how that turns out. LOL

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 6:59am

John Smith

Tanya Sweet You cant have it both ways. They need to realize that..

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 7:04am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Jason Williams That’s rich coming rom someone with only a high school education. I don’t normally resort to ad hominems or judge people on their education but when I do, I tell people to go to grad school before commenting on someone else’s education.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 7:08am · Edited

Lou Dem ·

HEC Montréal

Randall Johnston Thing is, what you call massive infusions of money are not massive at all. The amount of sales taxes and income taxes that Quebecers pay to the federal government are higher than the transfer payments that are then received. The total amount of equalization that Quebec receives per capita is roughly $ 1000 per person. The average amount of taxes a Quebecer pays in taxes to the federal government in a year is superior to $ 2500. In other words, a part of the money that’s sent to Ottawa comes back, and not all of it, especially given the fact that Ottawa provides less services in Quebec or provides unrequired services or duplicate services that shouldn’t be paid for in the first place.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 7:27am · Edited

Peter Renaud

Here in Quebec we don’t want to separate anymore. These morons a now a radical fringe party no one listens to. Even the PQs polls are in the toilet.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 7:23am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Peter Renaud Indeed. That being said, not wanting to separate is not a reason to allow or ignore such a constant barrage of insults thrown our way.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 7:42am

Lorraine Sewards

Lou Dem the Billions over many years, have off set some costs..you are , Hilarious, then you say Alberta has credit down grading, well, fella, where is some of that , »Transfer » money coming from, when their economy has hit a rough year

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:13am · Edited

Teri Cole ·

Calgary, Alberta

Lou Dem Sorry but nobody can touch Quebec politics when it comes to corruption and transfer payments from the rest of Canada are your bread and butter. No other story will wash with Canadians.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:22am

Teri Cole ·

Calgary, Alberta

Yves Perron Funny guy. What about sovereignty association or distinct society? These concepts don’t sound very ‘independant’ to me. More like we want our cake and to eat it too.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:27am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Teri Cole Then why is it that the Ontario Liberals have fundraising dinners at $ 10 000 a plate while the maximum contribution one can do to a political party in Quebec is $ 100? It’s easy to call a province corrupt when they have stringent rules in this regard while the neighbouring province has all but institutionalized corruption.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:31am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Lorraine Sewards Not really. While Quebec does receive 10 billions annually in equalization payments, it pays 40 billions in income and sales taxes to the federal government which largely pays for services that Quebecers don’t use (i.e. RCMP) or don’t agree with (i.e. DND).

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:32am

Dan Labonte

Ric Seabrooke yes they could continue to use the CAD, just like economic powerhouses such as Ecuador, East Timor, El Salvador, Marshall Islands, Micronesia, Palau, Turks and Caicos, British Virgin Islands, Zimbabwe but piggy back on trade deals signed by Canada? uh no.

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:48am

Jason Williams ·

Head Coach at Medicine Hat Water Polo

Lou Dem Oh, so Quebec « doesn’t agree » with certain national spending (you don’t use RCMP? How does that work?)… But that’s ok, because the rest of the country agrees completely to flushing 10B a year into the Quebec-self-entitlement coffers.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:58am

Peter Renaud

Lou Dem We use the RCMP and not everyone disagrees with having an Armed Forces.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 9:39am

Jennifer Mercury

I’ve been cheering for them to separate over the last two referendums.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 11:00am

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Frederick Hollinger There’s an old joke. Why are there more blacks in the US and more French in Canada? America had first pick.

Like · Reply · Aug 7, 2016 12:24pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Tanya Sweet Yeah, that won’t be happening….

Like · Reply · Aug 7, 2016 12:24pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Jay Steel Exactly! Last time around, the FN’s said they’re staying in Canada and that means Northern Quebec, along with the hydro projects…. The separatists would end up with Lower Canada, at best.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 12:26pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Don Shirl McMillan We need a national referendum asking all Canadians if we want to keep Quebec in Canada.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 12:26pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Bill Dahmer Says WHO? If they’re out, they’re out.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 12:27pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Dylan Thiessen HIGH taxes…

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 12:27pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Jim Somerville « …still receiving close to 8 billion in equalization payments… »? Yeah…..SO close to a balanced budget….

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 12:28pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Lou Dem $8 BILLION in welfare payments….. Have you read the Charbonneau commission report?

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 12:30pm · Edited

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Lou Dem Incorrect! Quebec is a lazy, socialist welfare province. Once you’re PUNTED off the money teat, let’s see how FAST you start punching holes in the ground for that shale gas you’re sitting on.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 12:32pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Yves Perron The sooner we PUNT you lazy, whiny socialists, the better! The only ‘culture’ Quebec has is of the STI variety…. Celine Dion is a talentless, boring hack.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 12:34pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Joseph Aspler So what? They have facilities in Ireland and the US, also…

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 12:35pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Amber Ivers Are you drunk or stoned?

Like · Reply · Aug 7, 2016 12:36pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Lou Dem « That’s rich coming rom someone with only a high school education. »? LMFAO!!!! Learn to spell.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 12:38pm

Joseph Aspler

Spencer Ferguson Look Spencer, you’re a racist and a bigot. I call out separatists for their racism and their bigotry, and I do the same to you.

Like · Reply · Aug 7, 2016 1:11pm

Bruce R. Wallace ·

Western University

Robert Smith is there some way the rest of us can be annexed by the US?

Like · Reply · Aug 7, 2016 1:28pm

Debra Grenier-Hayes ·

School Crossing Guard at Town of Halton Hills

problem is they want to take the tax money and perks with them and sit in « Canada’s » parliament. My Dad born and died in Quebec hated Separatist. I had one uncle who was,.my Dad told him if you leave you take NOTHING ..no tax money no passport, no army ..no legal Tender NOTHING..you want to be a separate country then YOU have to supply all of those..like any other country out there..we don’t give France money for being French..not even the little island off our coast so piss off..I lived in Quebec for my childhood until returning to Ontario with my mother..and I love Quebec but hate Separatist as much as my father…so if you want to leave go..don’t let the door hit you on the way out but you take nothing from MY country..

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 1:53pm

Bob Fry ·

Salisbury Composite High School-SAL. COMP

Frederick Hollinger Your totally correct no U.S. Adminstration would want them regardless of natural resources like Hydro. Americans would never put up with the terribla attitude of the Quebec citizens. They will never make it on their own anyway.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 2:27pm

Diane Richards ·

Joseph Aspler I realize that the Bombardier/Beaudoin families hold the voting shares and If they are going to manage the company poorly it’s about time they kicked in a few bucks instead of expecting the Quebec and Federal government to pay the freight.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 2:35pm

Debra Grenier-Hayes ·

School Crossing Guard at Town of Halton Hills

No they don’t you leave you leave.

Like · Reply · Aug 7, 2016 5:24pm

Jonathan Godin ·

Enseignant at Commission scolaire des Affluents (page officielle)

Jay Steel, In that case, we’ll take a big part of East Ontario and all the Acadian part of New Brunswick, that means the third of NB…

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:21pm

Jérôme Lavoie ·

University of Ottawa

@Cameron Doerr and others: This is hilarious, it’s like you monkeys are still in that imperialistic mindset that existed 100 years go between the United Kingdom and India:  »Nonesense, India can’t govern itself! They need our racial-superiority to achieve any form of economical or social progress. Their society would colapse without our selfless help! »  Goes to show who the biggots truly are. Oh, and then you talk of  »acceptance » and  »canadian multiculralism  » like you have some kind of moral authority? What a sad bunch of blind hypocrits. But hey, don’t let me spoil your fun, keep the Quebec-bashing party going!

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:39pm

Joseph Aspler

Jérôme Lavoie « But hey, don’t let me spoil your fun, keep the Quebec-bashing party going! A typically immature and arrogant separatist response: whining « Quebec bashing » when anyone criticizes your specific movement Sorry, Jérôme: to criticize the nationalist and separatist movements is not « Quebec bashing ». « Quebec-bashing » is a piece of mythology invented by separatists to duck the tough questions. Let’s see – the Bloc got 19% of the vote in Quebec in the last Federal election. The PQ got 25% of the vote in the last provincial election. Wow, that’s really Quebec bashing to remind people t…See More

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:52pm

David Vincent ·

Drummondville, Quebec

Merci pour ton inquiétude Cameron Doerr et nous sommes assez grand pour nous gérer par nous meme. Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec la reine!

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:53pm · Edited

Joseph Aspler

Jérôme Lavoie A classic attempt by nationalists to silence critics: Perhaps you can explain the reaction of Quebec nationalists to the PhD thesis of Dr. Esther Delisle in the 1990s, on the subject of fascism and anti-Semitism in Quebec nationalism from the 1930s to the 1950s. I trust you have read the books summarizing her thesis, in both English and French. The response of Quebec nationalism: a massive temper tantrum against Dr. Delisle. She became a pariah in Quebec’s intellectual life. No French-language university would ever offer her… a job.  What so shocked, shocked the nationalist …See More

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:54pm

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

So please, repeat that just before an election and before a referendum.

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:35pm

Steph Carrier

ALL HAIL THE ENGLISHMAN OVERLORD. ENGLISHMAN MASTER RACE. NO ONE CAN SURVIVE WITHOUT THE ENGLISHMAN. /sarcasm Then you wonder why separatists are separatists when faced with paternalistic, patronizing, supremacist buffoons like you.

Like · Reply · Aug 8, 2016 12:34am

Joseph Aspler

Steph Carrier  Patronizing? Paternalistic? Seriously Steph? Look in the mirror or at least look up the meaning of the term Freudian Projection And you wonder why Quebec minorities vote massively, overwhelmingly against the separatists. And why separatists like Parizeau, Laurin, and that old firebrand (a.k.a. racist) Pierre Bourgault threw racist temper tantrums at minorities You mean like the guy I’ve been debating with who claimed that French-Canadian veterans of World War II voted NO in 1980 and 1995 because they are « badly educated ». How’s that for patronizing and paternalistic? The Jewish community votes 97% NO. You do know that Montreal has a large francophone Jewish community. So the separatists could not even persuade francophone Jews to vote for them…See More

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 4:13am · Edited

Joseph Aspler

Steph Carrier Tell you what Steph, give us a good laugh: explain the temper tantrums thrown by Quebec’s nationalist elite at Dr. Esther Delisle when she wrote about the less-than-savoury parts of Quebec history. Remember Steph: what so shocked, shocked nationalists was just family history to me,

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:12am

Bruno Lacroix ·

Président-Fondateur at Le Théâtre Bleu

Frederick Hollinger LOL. Then why did you all do everything you could to stop us from separating years ago?

Like · Reply · Aug 8, 2016 12:03pm

Yves Bobo ·

Teacher at Commission scolaire des Affluents (page officielle)

Ce n’est pas vrai. On verse 65 milliards de dollars à Ottawa à chaque année. La péréquation ne retourne que 1 à 3 milliards sur ce montant. Est-ce équitable ? Nous pouvons très bien vivre sans le reste de ce qui est pour moi le pays voisin: Le Canada. Le premier ministre actuel est un vrai clown et ne représente aucunement les Québécois!

Like · Reply · Aug 8, 2016 1:18pm

Bob Fry ·

Salisbury Composite High School-SAL. COMP

Jérôme Lavoie First the comment about monkeys doesn’t sit well, but regardless with the Billions of dollars sent to Quebec

Like · Reply · Aug 8, 2016 1:49pm

Marie Massé ·

Works at Collège Mont Notre-Dame de Sherbrooke

Le Québec serait plus riche sans le Canada. 😉

Like · Reply · Aug 8, 2016 2:25pm

Serge Longval

Ce que « l’angry canadian » ne réalise pas, c’est que le pays du Québec sera libre de choisir la devise monétaire qui lui convient.  Lorsque le dollar canadien tombera, le Québec achètera le maximum possible de cette devise et fera un gain net, lorsqu’inévitablement, le dollar canadian remontera.  De plus, le Québec pourra répartir ses dépenses et revenus en fonction de SES valeurs et de SES besoins qui, la preuve est faite depuis longtemps, sont souvent à l’opposé des canadian. Les deux parties ont donc intérêt à s’entendre… ce ne sera pas facile, mais cela se fera.

Like · Reply · Aug 8, 2016 3:53pm

Serge Longval

Jay Steel Si le processus était si simple pourquoi ces Nations autochtones ne réclament-elles pas « immédiatement » la séparation d’avec le territoire canadian. Le Québec a reconnu bien avant le R.O.C. l’importance des Traités ancestraux. Il a entrepris bien avant le R.O.C. de négocier des ententes mutuellement satisfaisantes SANS y être obligé par la Supreme Court !

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:00pm

Serge Longval

Deborah MacMichael Ayoye !!! J’en ai entendu des vertes et des pas mûres, mais celle-là… Savez-vous que le Canada offre des subventions-prêts (avec MA PART des impôts) pour le développement de lignes électriques (à une autre province) et que cela compétitionnera directement le développement du réseau Hydro-Québec payé ENTIÈREMENT et uniquement avec MES impôts provinciaux ?

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:11pm

Bernadette Proulx ·

UQO | Université du Québec en Outaouais

Frederick Hollinger vous me faites pitié! sachez que nous étions là avant vous, bande d’ignorants de notre histoire!

Like · Reply · Aug 8, 2016 8:11pm

Bob Fry ·

Salisbury Composite High School-SAL. COMP

Randall Johnston Rode in on a bus with Quebec people in Cuba to the resort, for five days I passed them and said « Good Morning » every day, totally ignored me with my « I Am Canadian » tee shirt, no response, on the sixth day, I said the same Good Morning, again with no response, so I stepped in front of them I told them it would be nice to be acknowledged as a Canadian, they walked around me and kept talking in their version of bastardize French. I wa so over whelmed that when they kept walking away I told them to go to Hell. If this is a typical Quebec citizen, then Stop the Transfer payments and leave them to their miserable selves! Canada doesn’t need this attitude of citizen. Let’s sent the 300,000 refugees to Quebec.

Like · Reply · Aug 8, 2016 8:33pm

Bob Fry ·

Salisbury Composite High School-SAL. COMP

Yves Bobo I truly believe your information on Equalization Transfer Payments, payed by Quebec is incorrect, the Chart that I have seen shows over $ 180 Billion Dollars going from Alberta to Quebec since the mid 1970. in last quarter 2015 with low oil prices, Ottawa received from Alberta $ 2.6 Billion Dollars and over 2015 the total; was $8.2 Billion Dollars and just a wild guess where that money went to « QUEBEC »

Like · Reply · Aug 8, 2016 8:42pm

Bob Fry ·

Salisbury Composite High School-SAL. COMP

Joseph Aspler Please show me a chart with the dollar figures Quebec has transferred to Ottawa on Eua;lization Transfer Payments, I await your your chart of figures, then I may give your comment some validity.

Like · Reply · Aug 8, 2016 8:48pm

Daniel Bambrick ·

Kuala Lumpur, Malaysia

Et l’autre partie, Cameron? C’est celle qui nous aime ou qui a besoin de notre territoire et de nos ressources?

Like · Reply · Aug 9, 2016 1:34pm

Léonce Naud

Victoria Cross : lies.

Like · Reply · Aug 9, 2016 6:31pm

Léonce Naud

Joseph Aspler #: Canadians are more watchful of races than Québécois. Unlike the rest of Canada, the Québécois are largely a Métis nation. Being employed by the Indian and Northern Affairs Department in Ottawa teaches you a few things about the Dominion.

Like · Reply · Aug 9, 2016 6:44pm

Réjean Drouin

When you have no valid fact, pretend that you know the future. When you pretend that you know the future then you have no valid fact.

Like · Reply · Aug 10, 2016 9:43am

Jacques Côté ·

Université Laval

Robert Smith I would prefer to bo be annexed by US than stay in Canada…

Like · Reply · Aug 11, 2016 12:22pm

Jacques Côté ·

Université Laval

Canada would depend on petron not Québec… Bombardier, CGI, Lavallin, etc.

Like · Reply · Aug 11, 2016 12:24pm

Martin Pelletier ·

Works at Self-Employed

Canadian dollar worth only 77 cents

Like · Reply · Aug 22, 2016 4:10am

Jerry Lam ·

Machine Learning Engineer at Paytm Labs

This is the reason to quit Quebec because the politicians are morons. Instead of promoting multiculturalism, they promote arrogance to their French heritage and ignore the reality. They don’t know how much they have pushed Quebec to death. Quebec could be the greatest province of canada but québécois wants it to be the worst.

Like · Reply · 70 · Aug 6, 2016 12:44pm

Louise Laurin ·

UOttawa

That is so very true

Like · Reply · 5 · Aug 6, 2016 1:23pm

Lorraine Sewards

Lerry Lam, so why does Quebec need transfer money every year, if it’s so great, money comes from Canada, billions

Like · Reply · 7 · Aug 6, 2016 2:26pm

Ken Hass ·

U of A Edmonton

A bonus of Quebec separating is that they could take the Turd with them.

Like · Reply · 11 · Aug 6, 2016 5:22pm

Al Stone

It`s too bad that after the French defeat on the Plains of Abraham the British did the one thing which was quite abnormal at the time, not assimilating the French into the British culture and Language. Qubecers were abandonded by the mothe country France, the British allowed then to keep their language, religion and feudal system of agriculture. Perhaps that was a mistake and the citizens of Quebec should be thankful for the generosity of England.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 6:52pm · Edited

Frédérick Potvin ·

Montreal, Quebec

Pray tell me how it would have been even close to possible to assimilate all of them. Of course that was very kind. But that was also all they could do to prevent a mass revolt. Try to convert all those people to protestantism just for fun. Or force them to speak English. Btw many anglo elites here in Québec wish and try to assimilate us. But that’s wishful thinking. It will never happen, even if we are the only North American nation to speak French. Vive le Québec Libre!

Like · Reply · 5 · Aug 7, 2016 5:49am

Greg Snyder

Frédérick Potvin Most Quebecers who speak only French are few, and those total francophones are like prisoners incarcerated from the real world. French is a dieing language. Total francophones by refusing to assimilate, live in a tunnel of biased ignorance.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 6:09am

Roger Tee ·

Montreal, Quebec

Just imagine of Quebec was bilingual!

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 7:25am

Peter Renaud

Not true Jerry Lam. Majority of Quebecers are federalists and are just as tired of the separatist agenda as you are. Canada is stronger united. The idea that Canada would be better off losing half of it’s central territory is retarded.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 7:27am

Frederick Edwards ·

Frédérick Potvin : C’est dommage que personne ne puissent mettre un comment sur le internet sans que les retardées sortent pour prouvés leur stupiditées. Vive la Canadienne !

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:28am

Teri Cole ·

Calgary, Alberta

Frédérick Potvin Au revoir already.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:29am

Brian Lee ·

Works at Self-Employed

Greg Snyder French is not a dieing language. On the contrary, French is on the rise thanks to African, North Africans, parts of Europe where French is important. On the other hand, the birthrate is low for French Canadians means….

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 10:27am

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Frédérick Potvin You losers need to leave Canada.

Like · Reply · Aug 7, 2016 12:39pm

Joseph Aspler

Spencer Ferguson Guys like you are the greatest friends of the separatists. They pray and thank guys like you. In spite of you, thanks to Justin, the separatist Bloc Quebecois won only 19% of the vote in the last federal election. My uncle is buried with the rest of his crew from the French-Canadian Alouette Squadron; the anglophone Jew from Montreal beside a Protestant from Alberta and French-Canadian Catholics from Ottawa, Montreal, and Quebec City. So you see, Spencer, my family stopped taking racist bulls**t from anglo bigots and from separatist bigots a very long time ago.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 1:13pm

Gabriel Landry ·

Board of directors at Réécsh

Hypocritical: pretending to promote multiculturalism but keep talking about « assimilating the French to the English language and the British culture ».

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 2:18pm

Gabriel Landry ·

Board of directors at Réécsh

Spencer Ferguson That’s what he told you he wants to do. And you still want to stop him from trying. Why are you so oxymoronic?

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 2:19pm

Jonathan Godin ·

Enseignant at Commission scolaire des Affluents (page officielle)

Lorraine Sewards, How many billions of taxes does Quebec is sending to Ottawa each year? About 80! A way lot more than all transfers, so keep your transfers, we’ll keep our taxes. Who do you think paid for the western development of Canada with the railroad Canadian Pacific and Canadian National? Ontarians and Quebeckers. Think about it…

Like · Reply · 2 · Aug 8, 2016 8:32pm · Edited

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

Therefore, please, leave, quit, and never come back.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 9:35pm

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

Québec is not a multicultural society, it is a French society. Multiculturism is bad. Look what happens in Europe. It is an utopia and a failure.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 9:38pm

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

Btw, at your Paytm Lab, are they looking for Computer Vision Engineers?

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 9:40pm

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

Al Stone British didn’t have the choice to let us advantages. And they did try to assimilate us, it just didn’t work.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 9:50pm

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

Greg Snyder In 2060 : one billions French Speakers in the World. One of the main international languages. French is dying … in your dreams. Did you listen to Rio ceremony? French was used.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 9:52pm

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

Greg Snyder I refuse to assimilate and hablo español, ich spreche Deutsch, 私は少しだけ日本語を話すことができる and I don’t feel prisoner.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 9:57pm

Francois Maurice Chaput ·

President at Stay-at-home parent

Al Stone are you stone what the f….

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:44am

Carole Lepage ·

School of Life Lessons

Bloc quebecois start buying all the canadian tires so you could have your own currency

Like · Reply · 106 · Aug 6, 2016 11:32am

Fergus Murphy

LOL but they’ll need to replace the Scot with someone more « suitable, » perhaps Rene Lesveque in a kilt? 🙂

Like · Reply · 12 · Aug 6, 2016 11:38am

Jay Steel

Bon Homme du carnival would be more appropriate.

Like · Reply · 7 · Aug 6, 2016 11:51am

Colleen Keleher-Burns ·

Guelph, Ontario

Love it

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 12:14pm

Vittorio Cheli ·

Capo di tutti capi at Vergogna Inc.

You win the Internet today. Well done.

Like · Reply · 6 · Aug 6, 2016 12:38pm

Mickey Finn

Fergus Murphy how about some oiled up, tanned Peasouper with a large shitlocker wearing nothing but a fleur de lis spangled banana hammock.

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 12:41pm

Carol-Anne McMeekin

Fergus Murphy Thanks…….now that is a vision I will never get out of my head..

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 1:00pm

B Jay George

hilarious!!

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 1:04pm

Josie Reja ·

Works at Retired

That’s correct. They should separate and take that moron JT with them. They wouldn’t be able to survive. Too stupid to realize they need us

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 1:15pm

Lou Dem ·

HEC Montréal

Your comment would have more gravitas if anything could prevent Quebec from using the Canadian dollar. Newsflash: Nothing can. It’s really the opposite, Canada would be in a situation where they would need to beg Quebec to keep using the Canadian dollar and not use the Greenback instead.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 2:30pm

Vittorio Cheli ·

Capo di tutti capi at Vergogna Inc.

Thanks for the economics report, Captain Buzz Killington.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 3:12pm

Dan Labonte

Lou Dem sure Quebec could continue using the Canadian currency, but of course they would have ZERO control or input on how the Bank of Canada manages it, oh and use the US dollar? sure, go ahead, it should be lot’s of fun to see how that works out ………. that being said why would Canada want to beg an allegedly independent Quebec to continue using it’s dollar? Wether you used the CAD, USD or freakin pesos it would still be glaringly obvious that you’re anything but actually independent.

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 11:41pm · Edited

Patricia Jobba

Seriously, Lou Dem? Nothing can prevent Quebec from using the Canadian dollar if they separate?

Like · Reply · Aug 6, 2016 6:26pm

Dan Labonte

Patricia Jobba actually Lou Dem is correct in saying nothing could prevent an independent Quebec from using the Canadian dollar as it’s currency, or even as he speculated the US dollar in which case Quebec would join such economic giants as: Ecuador, East Timor, El Salvador, Marshall Islands, Micronesia, Palau, Turks and Caicos, British Virgin Islands, Zimbabwe Doing so has a number of disadvantages though. If you don’t have your own money you can’t directly influence your economy, can’t formulate or administer monetary policy or set interest rates. You’re forced to live with whatever the a…See More

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 7:26pm · Edited

Kathleen Rose

Good one, Carole! 😂😂😂

Like · Reply · Aug 6, 2016 11:24pm · Edited

Greg Snyder

Fergus Murphy How about Playdeau paddling a canoe.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 6:10am

Ric Seabrooke

Lou Dem Lou. Explain to us how every voter in Canada would support Canadian leadership that gave an independent Quebec a primary focus within every fiscal decision. With Quebec gone, the leadership of the ROC would be Western dominated. Even the GTA would not be enough to shift the balance of power. That’s not to say a Liberal Party with leadership from a western province couldn’t still be a gov’t, but the focus on policies would be on what we call now the ROC. In federal policies and monetary decisions, Quebec would get as much consideration as does Mexico or Boliva. If a decision also benefited Quebec, bonus. If not? Too bad.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 7:11am · Edited

Frederick Edwards ·

Bravo Carole  wonderful sense of humour.

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:13am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Dan Labonte For very obvious reasons. If Quebec stopped using the Canadian dollar and started using something else, there would be a massive devaluation of the Canadian dollar (and subsequent inflation) given a sudden abundance of the currency on the markets. Considering this, Canada would be in a situation where it would either have to deal with that devaluation or convince Quebec to keep using the currency. One of the ways in which Canada could convince Quebec to keep using the Canadian dollar would indeed be some input at the Bank of Canada.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 7:55am · Edited

Lou Dem ·

HEC Montréal

Ric Seabrooke In order to maintain the value of the currency? What do you suppose would happen to the Canadian dollar if nearly 25 % of the people who use it started to use something else? Short response: Massive devaluation and inflation.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 7:57am

Teri Cole ·

Calgary, Alberta

Mickey Finn Don’t give Playdeau any ideas. lol

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:30am

Teri Cole ·

Calgary, Alberta

Ric Seabrooke A liberal party with a western leader? As if that could happen, Liberal = Quebec (mafia)

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:34am

Dan Labonte

Lou Dem wow, please tell me you’re not an accountant, that you don’t do anyone’s taxes other than your own! Any negative effect on the CAD and by extension the Canadian economy would pale in comparison to what would happen in Quebec and the rest of Canada would certainly not be in any sort of mood to alleviate Quebec’s self-imposed pain. Oh and for someone who blathers on endlessly about forming an independent nation it’s rather comical that you can’t grasp the reality, NO sovereign nation allows another to have input at it’s central bank. It’s all a moot point anyway, Quebec separatists are an endangered species

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 9:01am · Edited

Fergus Murphy

Mickey Finn Your fantasy, perhaps. Not mine. Shitlocker?

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:19am

Earl Wallace ·

Wilfrid Laurier University

Debt would go down, stop giving those teet suckers payments, goes to profit.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 12:17pm

Spencer Ferguson ·

Calgary, Alberta

Lou Dem Newsflash! You’re delusional. Good luck trying to be a country without your own currency.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 12:43pm

Mickey Finn

Fergus Murphy more like a nightmare. Shitlocker is a term a friend of mine uses for giant gut.

Like · Reply · Aug 7, 2016 12:55pm

Mel Sims

Dan Labonte They could use it, but it would still have a picture of the Queen on it, and the word Canada

Like · Reply · Aug 7, 2016 4:26pm

Dan Labonte

Mel Sims agreed, and like I said Lou is delusional if he really thinks the bank of Canada would entertain giving a so called « independent » Quebec any say whatsoever in BOC monetary policy.

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:17pm

Graham McCredie ·

Works at Self-Employed you are one funny lady..

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:18pm

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

Pfff … n’importe quoi.

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:36pm

Daniel Bambrick ·

Kuala Lumpur, Malaysia

Vous avez vraiment peur que nous partions, n’est-ce pas? 🙂

Like · Reply · Aug 9, 2016 1:37pm

Matt Mac Mullin

Please give them their share of the debt, cut off all transfer payments, pull all Federal jobs out of Quebec including CF and have them hand over their Canadian passports. The rest of us would be fine without them.

Like · Reply · 55 · Aug 6, 2016 1:30pm

Pauline Leung

This would be a good idea if it doesn’t negatively affect the Maritime provinces…

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 5:11pm

Colin Ross ·

Surrey, British Columbia

Let them leave with all the land they had when they lost the war…  We’d save money and hassle on bilingualism too.

Like · Reply · Aug 7, 2016 11:58am

Bob Fry ·

Salisbury Composite High School-SAL. COMP

Pauline Leung Unfortunately the Atlantic provinces would suffer and the Federal Government would have to assist them, as the Alberta transfer payments wouldn’t be coming anymore.

Like · Reply · Aug 7, 2016 2:29pm

Jonathan Godin ·

Enseignant at Commission scolaire des Affluents (page officielle)

And we keep our 80 billions of federal taxes? Deal!

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 7:28pm

Jonathan Godin ·

Enseignant at Commission scolaire des Affluents (page officielle)

Colin Ross, I agree, institutional bilingualism is such an utopia…Another of all the reasons we have to be good neighbours instead of bad roommates…

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 7:32pm

David Vincent ·

Drummondville, Quebec

Quand le Bas Canada et le Haut Canada ont fusionnés, il faudrait voir la dette en était ou… 50 000 pour les francais et des milions pour les anglais… ohhh la crosse depuis le début. Et c’est qui le responsable de la dette, qui a donné la presse a billet au banquier privé papa Justin, PET, le fiere canadien!

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:58pm

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

You can keep the share of the debt, we don’t need it.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 9:43pm

Dominique Beaulieu ·

Universität des Saarlandes – Saarland University

Eric Semple Does your boss know about your lack of logic?

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:44pm

Patrick Lépine

Dominique Beaulieu i would speak « logic » with hatred inbreds speaking solely one tongue… Just keep away from the USA we’ll be ok! 😉

Like · Reply · Aug 8, 2016 1:10pm

Yves Bobo ·

Teacher at Commission scolaire des Affluents (page officielle)

Bilinguism? What bilinguism? If i go visit B.C. I would not be served in french. Can you speak french as i do for english?

Like · Reply · 2 · Aug 8, 2016 1:24pm

Yves Bobo ·

Teacher at Commission scolaire des Affluents (page officielle)

That’s why you are affraid that we leave the rest of Canada.

Like · Reply · Aug 8, 2016 1:25pm

Guillaume Ruel ·

Agent at Guillaume Ruel – Tourneur

Hahaha youre so funny! Kind of people like you just stimulate independance of Quebec.

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 2:59pm

Bernadette Proulx ·

UQO | Université du Québec en Outaouais

bunch of hypocrits who came in thousands to tell us they loved us in 1995!  Now you ate us ???? Please stop whining!

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 8:17pm

Christian Lachance

Colin Ross On reprend le Labrador (donné illégalement à Terre-neuve) et on garde le contrôle sur l’entièreté du riche territoire Québécois

Like · Reply · Aug 9, 2016 8:28am

Lorelei Lacey

Let them make their own trade agreements, their own currency, their own pension plans and let’s not forget Quebec is responsible for one THIRD of the national debt. Pay THAT and get the F*** out! Don’t let the door hit you on the azz on the way out.

Like · Reply · 35 · Aug 6, 2016 12:04pm

Daniel Singer ·

Director of Tax at Intact Financial

I’m sure they’re responsible for more than a third.

Like · Reply · 5 · Aug 6, 2016 12:12pm

Lou Dem ·

HEC Montréal

1) A state can decide on using whichever currency it sees fit, given the fact that currencies are commodities that are available for sale on the market. In the event of a secession, it would be in Canada’s best interest to convince Quebec of keeping the Canadian dollar, lest the currency suffers a massive devaluation overnight.

2) Quebec already has its own pension plan.

3) While an independent Quebec would have to pick up its share of the debt (22.5 %, not 33.3 %), it would be entitlted to a corresponding share of national assets that were acquired with the debt money. This means infrastructure and military equipment.

Like · Reply · 14 · Aug 6, 2016 1:31pm · Edited

Kasper Witzen ·

Montreal, Quebec

It’s Ontario dragging down the Canadian economy these days. Not quebec

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 12:51pm

Nathan Polturak ·

Edmonton, Alberta

Lou Dem, jactor all the hard assets IN QC then zero out the remaining debts/assets and pay the difference.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 1:29pm

Lou Dem ·

HEC Montréal

Nathan Polturak Indeed, this is how it should be done. Would you be willing to say that more than 22.5% of Canada’s assets are in Quebec? If the answer is yes, Quebec should pay the difference. If the answer is no, than Canada should pay the difference. Even then, this model is still too simplistic, insofar that it doesn’t take into account which assets were bought with actual money or on a loan.

Like · Reply · Aug 6, 2016 2:22pm · Edited

Stan Steier

Don’t forget to pay back the transfer payments.

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 2:47pm

Joseph Aspler

Lou Dem Keeping the Canadian dollar – you mean the way Jacques Parizeau would have gambled the entire Caisse de Depot had he cheated his way to victory in 1995, just to support the Canadian dollar. Remember Lou: 400,000+ people and tens of billions of dollars left Quebec because of the Pequistes and the racist Bill 101 (written by the Petainist sympathiser Dr. Camille Laurin). All those billions of dollars would come in very handy to repair Quebec’s crumbling infrastructure. But Toronto thanks you for the gift. Hell, there should be statues of Parizeau, Levesque, and Laurin in downtown Toronto. Those guys were the best thing to ever happen to Ontario’s economy,

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 4:20pm

Al Stone

Lou Dem : Then the aboriginals put in their claim which encompases about 90% of the territory north and south of the Saint Lawrence River. Excepting a strip along the river originally settled by France. Everyone disregards aboriginal clims except the aboriginals. The Mohawk will not go peacefully.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 6:57pm

Frederick Edwards ·

Lou Dem  An independent Quebec would only get what could be negotiated in good faith after all factors are calculated.

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:07am

Frederick Edwards ·

Kasper Witzen  There is no question about your comment; Ontario has not done well under the Liberal Party of Ontario.

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:10am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Al Stone That is patently fasle. The aboriginal land claims have already been settled in the James Bay and Northerern Quebec Agreement, in which they surrendered their claims for increased autonomy and money.

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:59am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Frederick Edwards Indeed, that is the gist of it. In the event of a winning referendum, a secession could only occur after negotiations held in good faith between the Federal Government and Quebec.  These negotiations would mostly pertain, in my own opinion, to distribution of assets in relation to the sharing of the national debt, while also taking into account the need for a  »bridge » to the east coast (I don’t see Quebec surrendering its access to the US so there could be a co-managed buffer zone tying Ontario to New Brunswick).

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:02am

Mathieu L Bouchard ·

Université de Montréal

Hey, actually, the Canada Pension Plan was designed as a replica of the Quebec Pension Plan. The reason you got CPP in the mid-sixties is just because the federal didn’t want QPP to exist. In the end, not only QPP was created anyway, but in negotiations to harmonise the two plans, CPP had to adopt QPP’s model (of having an investment fund in order to boost value), because it was financially more useful.

Like · Reply · 2 · Aug 8, 2016 10:00am

Alexandre-Xavier Labonté-Lamoureux ·

Works at Sapa Extrusions Lou Dem Most of the infrastructure is in other provinces. Quebec would have no obligations to pay it’s part of the federal debt.

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 10:58pm

Patrick André

I am a Canadian and a Québécois, living abroad but still a keen observer of politics in my home country. I am shocked and dismayed by the hateful tone of the comments here. I don’t often read the National Post, but its seems to me the editors should provide guidelines as to what is acceptable language in comments. One post, for example, suggests « to get rid of them » (Quebeckers). Others comments call them lazy (« deadbeats »). That is absolutely disgusting, and racist. Shame on you.

Like · Reply · 34 · Aug 7, 2016 7:19am

Lorraine Sewards

Patrick Andre, .. those words quoted by you are quite, mild compared to so many others, Facebook allows way to much accusing on a person’s reputation , and vile words, but have blocked others for so little

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 10:34am

Bret Warick

Québécois is not a race, unless you consider Ontarian a race, Newfoundlander a race, or Yukonite as a race. And if you want to go with this definition, I have first hand experienced *plenty* of racism at the hands of Québécois and Acadians, and have never expressed racism to them. All I wanted to do was purchase a meal or a six pack of beer and was treated like a criminal. For patronizing a business. So I think we can drop this racism thing and just call it what it is – stereotyping and prejudice based on culture, NOT where you were born in Canada. Even Canadian isn’t a race.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 10:58am

Patrick André

From Wikipedia: « Racism and racial discrimination are often used to describe discrimination on an ethnic or cultural basis, independent of whether these differences are described as racial. According to a United Nations convention, there is no distinction between the terms « racial » and « ethnic » discrimination. »
Also, I’m sorry to hear you were ill-treated by the Québécois. I suspect it was probably karma.

Like · Reply · 14 · Aug 7, 2016 1:31pm

Christopher Gunn

Truth hurts we all know. And yes get rid of the parasites. No parameters needed

Like · Reply · Aug 7, 2016 3:25pm

Patrick André

Oh, do we have a Trump supporter? Interesting.

Like · Reply · 6 · Aug 7, 2016 5:39pm

Carlo Settembrini ·

IT & Social Media Manager at Istituto Italiano di Cultura

These comments are unfortunately the sad reality of Canada! Everyone for themselves, no integration, no multiculturalism and no patriotism. These « Canadian dreams » are just on paper. Why then does Quebec have special status in Canada? Trudeau didn’t help, multiculturalism just like democracy looks good on paper. Although it may not be so obvious, racism is rampant…

Like · Reply · Aug 8, 2016 12:17am

Mudie Browngedge

There you go, can’t get away from your « racist » rubbish.

Like · Reply · Aug 8, 2016 7:07am

Patrick André

Quebec has a special status in Canada, just as Catalonia or the Basque Country have a special status in Spain. The Canadian parliament recognized Quebec as a nation because of its cultural, linguistic and legal heritage, as indeed the First Nations of Canada were also recognized. This does not go against the policy of multiculturalism, it simply recognizes specificities of the French-speaking community. Quebec is by far one of the most socially progressive regions of Canada, and where more people are bilingual / multilingual than elsewhere in Canada. Perhaps you could learn a lesson or two from Quebec, instead of demonizing it.

Like · Reply · 3 · Aug 8, 2016 8:52am

Mathieu L Bouchard ·

Université de Montréal

If Quebeckers / French-Canadians are denied any racial status, it’s so as to legitimise anything that would be considered a racial slur if it targeted any other ethnic group instead.

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 10:10am

Louise Laurin ·

UOttawa

Bunch of idiots, you and your independence. How the hell would you support yourself and all your social economic if you did not have the Federal Government dumping huge chunk of $$$ in your budget. Eventually as Cameron Doerr said you would bite the dust so fast. Hey!!! you could always join the US since you would be an independent country in Canada. Bloc Québécois you are such morons

Like · Reply · 16 · Aug 6, 2016 1:22pm

Nancy Doukas

They figure they’ll get the version of provincial alimony and suck the rest of Canada dry while they lounge around smoking and drinking wine thinking they’re sophisticated. Crass and corrupt money grubbing parasites.

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 1:56pm

Bob Fry ·

Salisbury Composite High School-SAL. COMP

When Alberta contributes over $160 Billion dollars per year to the GNP( 25% ) of the country, Automotive is a distant second at $60 Billion dollars. Don’t’ forget the $200 Billion Dollars in Equalization Transfer payments that Alberta has made, with close to $180 Billion going to Quebec. Alberta would be able to attract major investors once Rachel Notley and her NDP party is gone. So Louise we Albertans are not Idiots, Create the four province Western Separation and we will be very well off. Quebec has raped the West for their Federal Vote. With a new Republic where will Quebec secure their revenues. So in Conclusion our bunch of idiots will be better off than Quebec’s arrogant attitude to the rest of Canada.

Like · Reply · Aug 7, 2016 4:03pm

Hugues St-Pierre ·

Université de Montréal

That bunch of Canadian dollars comes for at least the third from the taxes paid by Québécois. This paper is a mere red rag

Like · Reply · 1 · Aug 10, 2016 7:09pm

Jeff Sanislo ·

Chatham-Kent Secondary School

Don’t these dolts realize how much funding the rest of Canada supplies them? Just ask an Albertan……they’ll tell you over and over again how much it is whether you want to hear it anymore or not.

Like · Reply · 21 · Aug 6, 2016 12:57pm

Robert Pariseau ·

Montréal-Nord, Quebec

Thing is, they think it’s the other way around.

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 3:46pm

Lou Dem ·

HEC Montréal

9 billions in equalization versus 40 billions in federal taxes. In other words, Quebec pays more federal services than Alberta does.

Like · Reply · 4 · Aug 7, 2016 8:04am

Walter Merritt ·

Grand Falls High School

All of me wants them gone. They can go to St Pierre and Miqulon Island just off the Quebec coast and its owned by france. Start walking. Ihave listened to their crap my whole life. Their complete takers with no appreciation. Fock off.

Like · Reply · 23 · Aug 6, 2016 12:40pm

Deborah MacMichael

They are slowly taking over New Brunswick and there is no end to the undeserved sense of entitlement and demands. Nothing and I mean nothing will ever be  » Enough  » with the  » Francophone Elite » , in my opinion.

Like · Reply · 7 · Aug 6, 2016 1:12pm

Hortense Bleytou ·

Concordia University

Miquelon* 🙂

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 3:59pm

  1. Gordon LaRusic

Saint Pierre and Miquelon are French territory.. 25 kilometres (16 mi) southwest of Newfoundland…hardly « near » the Quebec coast.
The Magdalen Islands, however do constitute a part of the province of Quebec, though more closely proximate to Cape Breton, NS …and PEI.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 4:56pm · Edited

Et Warr

Correct. French territory- if they’ll ‘have ‘ the bloc..?

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:55am

Guy Prémont ·

Montreal, Quebec

Go back to England, moron. We would be much better off without you prejudiced people.

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:39am

Patrick Lépine

Guy Prémont I just still don’t take it, « why » they had gotten that « rewards » or punishment to be sent here in the cold. It wasn’t rainy enough back there? They needed « snow » to be fine? This carceral madland isn’t fit for defeated england refugees… But yet, we keep trying to indulge by financing « endlessly » it seems, there new establishment…

Like · Reply · Aug 8, 2016 1:51pm

George Gorthy ·

Mississauga, Ontario

So I’m guessing they don’t want any of the sponsorship money from the Federal government or non-francophone industries? BTW if you leave, take Zoolander the PM with you.

Like · Reply · 12 · Aug 6, 2016 1:36pm

Rick Lee ·

Owner/Photographer at Richard J Lee Photography

Well maybe the Block should start sending their own athletes, every Quebec Athlete I have heard speak about the events Mention how proud they are to be a Canadian competing in the games not how proud they are to be traitors to Canada..

Like · Reply · 23 · Aug 6, 2016 12:13pm

Mathieu L Bouchard ·

Université de Montréal

That’s because they are coerced into doing so. If they expressed dissent, they would face the consequences, such as being expelled from their association or just not be chosen for future events.

Like · Reply · 4 · Aug 8, 2016 10:13am

Rick Lee ·

Owner/Photographer at Richard J Lee Photography

Sure whatever you say Mathieu, keep telling yourself that.

Like · Reply · Aug 8, 2016 10:27am

Lou Dem ·

HEC Montréal

If Quebec had its own team during the 2014 Winter Olympics in Sochi, it would’ve ranked third (three gold, two silver, one bronze) while Canada would’ve ranked 8th (one gold, one silver, one bronze).

Like · Reply · 12 · Aug 6, 2016 1:37pm

Charles Jf Ward ·

Edmonton, Alberta

Big Deal plus they wouldn’t have had the $$$$ send them anyways if not for Canada plain and simple..

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 3:34pm · Edited

Kathy Yule Jean ·

Concordia University

Funny because every Quebec athlete I have ever heard interviewed has said how proud they are to be Canadian, every one!

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 3:58pm

Joseph Aspler

So Lou Den: how come the Bloc Quebecois doesn’t raise and support its own separatist Olympic team? It should be so easy … except that Quebecers on Canada’s Olympic team are proud to be Canadian. How did the Bloc Quebecois do in last year’s Federal election? Oh yeah, they got 19% of the vote in Quebec. Great showing. I guess that bigot Mario Beaulieu has to make noise so that people don’t forget him (or that he drove the Bloc to an even greater loss than ever).

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 5:43pm · Edited

Lou Dem ·

HEC Montréal

Joseph Aspler Because they are a political party and it’s not within the scope of the activities of a political party to train athletes?

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 7:05am

Ric Seabrooke

Lou Dem
Those athletes were financially supported in great part by Quebecers AND the ROC. Take away the ROC financial support (about 80%) and Quebec would have been lucky to buy discount airfares to get 2 athletes to Sochi.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 7:15am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Ric Seabrooke That doesn’t change the fact that Quebec athletes still perform better than their Canadian counterparts. Furthermore, without Canadian support, Quebec could still produce a delegation similar to states of the same size/population (e.g. Norway, Sweden) which I’m sure perform adequately at the Winter Olympics.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 7:40am · Edited

Lorraine Sewards

Lou Dem, do you call that bragging rights, ?.who do you think they were sponsored under, well I understood, Canadian athletes were from all Provinces,.. I never seen a Quebec delegation come in during opening ceremonies,,why separate our athletes,. Me thinks , The Canadian Banner tells it all

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:32am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Lorraine Sewards The Olympics (and by extension all sporting events) are all about bragging rights. If people from my nation (notice the use of the word « nation » and not « country ») are doing good, why would I not brag? There really is nothing weird about this. Just take a look at FIFA and you’ll notice that the Scotts, for instance, have their own team.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:35am

Kathy Yule Jean ·

Concordia University

Lou Dem Why would you just assume Canadian athletes who are from Quebec would not want to compete for Canada, the hubris! Smh, They have no Canadian counterparts, they are Canadian, why is that hard for you to understand, come on now

Like · Reply · Aug 7, 2016 12:05pm · Edited

Jérôme Lavoie ·

University of Ottawa

Charles Jf Ward Stop kidding yourself, this argument like most pro-canada propaganda is BS. Even the poorest countries in the world are able to send athletes to the Olympics and Quebec, juste like Canada, is quite rich when compared to the rest of the world.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 7:47pm

Jérôme Lavoie ·

University of Ottawa

Kathy Yule Jean I think you’re the one who needs a reality check Kathy. Like it or not, close to half of Quebecers don’t even consider themselves  »Canadians » at all. Many Quebecers have been wearing the Quebec flag during the Olympics, not to mention the ones who won’t dare do it because of potential repercussions. It’s sad how some people are willing to blind themselves at all cost in order to ignore this fact and ignore our right to exist as a people.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:07pm · Edited

Stefan Allinger ·

ÉTS – École de technologie supérieure

Kathy Yule Jean Gilbert Gélinas, canadian fencing coach, has formed a quebec fencing team.

Like · Reply · Aug 10, 2016 11:45am

Scott Forman ·

University of Ottawa

If the federal government aupplied the ships and planes, they could separate to France, Belgium and French Africa. Then they would realize what a great country Canada is, and how unimportant their dying language is.

Like · Reply · 8 · Aug 6, 2016 12:54pm

Paul J Elliott ·

Western Michigan University

Notre langue n’est pas en train de mourir.

Like · Reply · 6 · Aug 7, 2016 5:15am

Joseph Aspler

Well Scott, thanks for proving my point that a bigot is a bigot, whether an anglo bigot or a separatist bigot.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:56am

Patrick Lépine

Sorry for the cold you got, some cells apparently didn’t made it through…

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 2:00pm

Alexandre-Xavier Labonté-Lamoureux ·

Works at Sapa Extrusions

Patrick Lépine Anglos are not made strong…

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 11:01pm

Léonce Naud

Vous n’aimez pas la France ? Too bad. Vous oubliez que si elle le désire, la France est en mesure de transformer la plupart des villes canadiennes en parkings radioactifs en une demi-heure.

Like · Reply · Aug 9, 2016 7:03pm

Karthik Krishnan ·

Montreal, Quebec

Can we stop the Quebec bashing please! You are just helping the cause of the PQ. They are irrelevant even in Quebec as demonstrated by the last provincial election and BQ in the federal election. A third of Canada still lives in Quebec and we must have some respect.

Like · Reply · 9 · Aug 6, 2016 1:55pm

Al Stone

Respect is earned.

Like · Reply · 6 · Aug 6, 2016 6:59pm

Reg Thiessen ·

Red River Community College

Quebec can kiss the whitest part of my behind

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 8:20pm

Jessica L. Scott-Reid ·

Writer at Self-Employed

Agreed! Stop with the « let them go then » as the majority do not actually want this!

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 9:32pm

Joseph Aspler

Reg Thiessen Well Reg: a bigot is a bigot is a bigot. I say that to you as much as I say it to the Quebec separatists.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 4:14am

Greg Snyder

Jessica L. Scott-Reid « Stop with the « let them go «  »…Really?… lol. I think it’s time to stop patronizing Quebec and start treating them with the same kind of respect that they have for Canada.

Like · Reply · Aug 7, 2016 6:26am

Frederick Edwards ·

Karthik Krishnan:  salut, and nicely said. Vive la Canadienne ^_^

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:32am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Thank you for your post Karthik. While I’m not a separatist, the comments I read on these boards don’t particularly make me feel kindly about the ROC and people like you show that there is still hope.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:06am

Bret Warick

Absolutely true. The BQ is like some of the rednecks in Alberta (whom also pine for secession) or the Taliban in Afghanistan; they’re just the local extremists that usually have their opinions mired in lies and religion and want to force it on the rest of us. So agreed, don’t take it out on all Quebecers. Many are reasonable people. That being said, I have lived and worked with many Quebecers that have an elitist viewpoint. They will even treat Acadians (east coast Francophones) with disdain. I’ve seen it with my own eyes. The funny thing is if you ever ask those people if they have ever gone to France. and if so how they were treated there. Most will say the French will treat you like crap the second they hear the hint of Joual in your voice.

Like · Reply · Aug 7, 2016 10:52am

Christopher Gunn

Whaaaaatever …. If Quebec has a problem let them go already . They have Not contributed to Canada for a very long time.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 3:23pm

Marc-Antoine Daneau ·

Montreal, Quebec

No. The more honest you are, the faster we will get out of this monarchic and colonial madhouse!!

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:24pm

Jérôme Lavoie ·

University of Ottawa

Bigots will be bigots, dont bother!

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:42pm

Joseph Aspler

Jérôme Lavoie Indeed Jerome. And a bigot is a bigot, whether it is a stupid anglo or a stupid separatist. I regularly criticize both of them.

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:01pm

Steph Carrier

Nah, the pathetic bigots HAVE to hate on Québec to the point where they work against their own interests. That tells you how very intelligent these haters are.

Like · Reply · Aug 8, 2016 12:45am · Edited

Joseph Aspler

Steph Carrier Look in the mirror. Or at least look at the meaning of the word « Freudian projection » And it is pretty hard to beat the hatred implicit in Quebec’s racist language law – « shock therapy » against les anglais said the psychiatrist Dr. Camille Laurin, using the language of his profession, The Petainist psychiatrist Dr. Laurin. The guy who was part of the nationalist elite in supprting the « right » of a mass murderer of Jews to stay in Canada.The Dr. Laurin who later « forgot » that he had been part of that elite. It sounds like Dr. Laurin needed some shock therapy of his own. And as billions of dollars left Quebec and Montreal was destroyed as a major financial centre, the Pequistes danced and cheered. And then the nationalists and separatists invented the term Quebec bashing as their immature way of saying « anyone who disagrees with separatism must hate Quebec »

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 4:34am · Edited

Jez Muertadel ·

Co-Founder/CEO 1of3 at Underdawgs

Reg Thiessen You do realize that your profile picture is displaying a French flag which is the origin of our culture …. ( Quebeckers).

Like · Reply · Aug 8, 2016 10:36am

Jez Muertadel ·

Co-Founder/CEO 1of3 at Underdawgs

Christopher Gunn we do not contribute to Canada ? Please provide fact, proof, anything that support your argument…

Like · Reply · Aug 8, 2016 10:39am

Christopher Gunn

Oh no please I insist. Go ahead and tell me how many Billions thats a B for Billion dollars has Quebec shared with the west ?? Or any other province that they havent hijacked from Canadian Taxpayers. How about the hydro dam that royalities that belong to the far east? Hmmm . Whatelse you say??? Im sure i am missing a few hundred more and someone reading will help me with uour argument

Like · Reply · Aug 8, 2016 5:15pm

Jean-François Martin

Bigots gonna Bigots

Like · Reply · Aug 9, 2016 4:19pm

Zac Zoso

The PQ and BQ; Canada’s drunk conspiracy theorist uncle at the thanksgiving dinner table railing on about the good old days and spilling brandy on you.

Like · Reply · 11 · Aug 6, 2016 12:49pm

Bret Warick

Oh no! Not the good brandy!

Like · Reply · Aug 7, 2016 10:53am

David Rouette ·

Chef at Resto.Lounge Le d’Hélice

The sadness here, is that most of you sound like a bunch of racists! You dont see that there’s almost half of us who just want to shut them up for good. Like in any group, you focuss on the loudest and dumber. Remember that in the referendum, half dont want to seperate, and even if they win, winning with one percent is absurd. The main problem is with either if the liberal or the bloc are in place, we are stuck with thiefs and loser. And on the other part, all i can see is all kind of union worker trying to sqeeze what’s left of the economy and protecting the lazy. We are bless with great ress…See More

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 8:31am · Edited

Lorraine Sewards

David Rouette…too bad your ending has to be about poor you, you seem educated, and then complain you have not been able to exerise your birth language, well why not,?…. Canada has two official languages, then your final words are , if you feel the need to insult you,…makes me think you are living in Quebec , especially your posted place of employment

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:40am

Teri Cole ·

Calgary, Alberta

David, I’m not sure that the term ‘rascist’ applies here. It is a debate about nationality not race. But your points are well taken.

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:42am

David Rouette ·

Chef at Resto.Lounge Le d’Hélice

Lorraine Sewards its more about the fact that in a previous post, spme people start to insult me on my grammar because they saw i was obviously french quebecer, instead of arguing in a proper manner. And im not saying im not able to exercice my birth language, wich is french, im saying that even if english is not my birth language, i have the respect to communicate in english instead of forcing everybody to speak my language. It’s not about poor me, it’s more about « let’s all try to make effort » instead of taking down the other about some detail

Like · Reply · 4 · Aug 7, 2016 9:09am

Lorraine Sewards

David Rouette …not trying to take down anyone, your post was confusing, go back and read it, you spoke of not being able to exercise your birth language often,… living in Quebec,..that was the confusing part

Like · Reply · Aug 7, 2016 10:30am

Bret Warick

Québécois is not a race, unless you consider Ontarian a race, Newfoundlander a race, or Yukonite as a race. And if you want to go with this definition, I have first hand experienced *plenty* of racism at the hands of Québécois and Acadians, and have never expressed racism to them. All I wanted to do was purchase a meal or a six pack of beer and was treated like a criminal. For patronizing a business. So I think we can drop this racism thing and just call it what it is – stereotyping and prejudice based on culture, NOT where you were born in Canada. Even Canadian isn’t a race.

Like · Reply · Aug 7, 2016 10:59am

David Rouette ·

Chef at Resto.Lounge Le d’Hélice

Its going in circle… Lorraine, i wasn’t talking about you, but talking about what happn in a previous post, and you too, read my sentence, maybe its the way i talk and iva try to translate it the same way, but there was some pontuation in my sentence, but i think i have rectified it when i’ve reply,  Bret, i agree with you, i wqnted to say it was « like » racism. Sometime differencies, leading to stereotyping like you said, is the same , to me, as race leading to racism, it was an analogy from my part.  And im sorry how tou’ve been treat, but in a way i smile because it remind me an anecdote…See More

Like · Reply · Aug 7, 2016 4:21pm

David Rouette ·

Chef at Resto.Lounge Le d’Hélice

An open mind to open the other

Like · Reply · Aug 7, 2016 4:23pm

Mickey Finn

Why Canadians keep voting for Quebec Prime Ministers – and yeah I know Elbows LeSelfie was born in Ottawa – is beyond me! You can’t possibly complain about that place while voting for one of them to lead the federal government! Far too many Canadian voters are absolute idiots!

Like · Reply · 7 · Aug 7, 2016 8:01am · Edited

Jeff Sanislo ·

Chatham-Kent Secondary School

You vote for your local MP, that’s it.

Like · Reply · Aug 6, 2016 12:55pm

Mickey Finn

Jeff Sanislo if you honestly think that and do that, that’s fine. I beg to differ, especially with the last election. The Liberal Party of Canada marketed a name and a brand while literally demonizing Harper.

Like · Reply · 5 · Aug 6, 2016 1:00pm

Geoff Dubs ·

Operations Manager at Valet Pros

Yeah, but Harper did suck

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 1:13pm

Lorraine Sewards

Geoff Dubs . post facts please, I shall wait.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 2:29pm

Mickey Finn

Geoff Dubs did he suck more than corrupt Chretin, corrupt Mulroney, millionaire Martin, lying country destroying PET? Nope. And nobody sucks more than Selfie, in more ways than one – not that there’s anything wrong with that.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 3:57pm · Edited

Joseph Aspler

Ah, a great believer in democracy, I see. « The vast majority of Canadian voters are absolute idiots! » You are so much smarter than the rest of us, I see. By the way … you do realize that Pierre Trudeau was warning about the separatist threat more than 50 years ago, long before he entered his politics? Or that Justin destroyed the Bloc Quebecois, who got a massive 19% of the vote in last year’s federal electino.

Like · Reply · Aug 6, 2016 7:51pm

Mickey Finn

Joseph Aspler I wrote voters, not people. The distinction is that very many seem to lose the ability to think for themselves and let the campaign rhetoric, ads, signs, and branding decide for them. So I’m smarter than the 39% who voted for someone because of their last name, which no doubt includes you. deep down, party politics is anti-democractic as its goal is power. But you’re a Liberal and you feel that you’re entitled to that power. And if you’re a Quebecer, doubly so.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 4:41am · Edited

Teri Cole ·

Calgary, Alberta

Geoff Dubs Let’s give Trudashian more time before any comparisons with the previous PM. He has many more pride parades to attend while steering the economy into the ditch.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 8:39am

Joseph Aspler

Mickey Finn Thanks for proving my point about your contempt for democracy and your fellow voters. « But you’re a Liberal and you feel that you’re entitled to that power. And if you’re a Quebecer, doubly so. » I call out separatist bigots when I see them, and I do the same to anglo bigots. Like you. My uncle is buried with the rest of his crew from the French-Canadian Alouette Squadron; the anglophone Jew from Montreal beside a Protestant from Alberta and French-Canadian Catholics from Ottawa, Montreal, and Quebec City. So you see, Mckey, my family stopped taking racist bulls**t from anglo bigots and from separatist bigots a very long time ago.

Like · Reply · Aug 7, 2016 1:19pm

Mickey Finn

Joseph Aspler tell that to your PM who declared that Quebecers are better. I claim equality with them, but it is many of them who claim superiority of culture and language and history. I had a very French Quebec grandmother. And yeah, you’re the only one who has dead relatives from war. You prove my point yet again as you sit upon your righteous high chair preaching and finger-waving.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 1:44pm

Joseph Aspler

Mickey Finn « And yeah, you’re the only one who has dead relatives from war. » But I’m not the one insulting the great majority of Quebec people who said no to the separatists …. you are.

Like · Reply · Aug 7, 2016 5:05pm · Edited

Jenny Baguette

« many of them who claim superiority of culture and language and history » Quebec sovereignists do not claim that at all. They simply claim to be different.

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:23pm · Edited

Mickey Finn

Jenny Baguette then why can they not live with us in the same country? Who talks of Pur Laine? Why do they need liberty? Are they oppressed? And Joseph Aspler, why is the separtist % always, at least, hovering around 30+ points? Even in Hull, excuse me, Gatineau, where so very many are employed by the federal government? Why the huge support for sign laws and language laws? Believe me, I would rather be wrong about being insulting and have it not be the case. No problems with that. I just don’t see it or hear like that.

Like · Reply · Aug 8, 2016 2:57am

Stuart Drake

I’m at the point where I say, « Let them go », but all Québécois working outside the province loses their job, we stop transfer payments immediately, no more construction contracts awarded to Quebec firms, they create their own currency, etc. Just think of the money we’d save on stopping bilingualism in Ontario!

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:42am · Edited

Shaena Dean ·

A critic with some taste and decency. at Theology and Geometry

Quebec separatists: endlessly self absorbed, delusional, offensive, tiresome insulting jerks to the country they live in, funded by Canada. It’s like paying someone to throw beer in your face and shriek that you are garbage, before they demand that you pay for the beer too. Also, they scream they they want nothing to do with you, but then demand a ride home because you ‘owe them’ and they ‘deserve it’.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 12:14am · Edited

Frank Gagné ·

IT Tech at Self-Employed IT tech

thx you so much for the love

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 6:16am

Marc-Antoine Daneau ·

Montreal, Quebec

We also worship Satan while scarifying babies. You should visit us and try, it’s fun. On each Canada day, we sacrifice a beaver, it is a tradition here. You can search on Google Image to see it.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 8:45pm

Shaena Dean ·

A critic with some taste and decency. at Theology and Geometry

Marc-Antoine Daneau I live here, I am acutely aware of what it is like, from the shameless corruption, apalling fraud, the whitewashed french vs les autres retelling of history in schools, to the unrelenting bigotry against everyone not pur laine- especially among the bloated bureaucrat set with their cash stuffed bribes and habit of losing the paperwork of anglos. Oh right, and on Canada day, it was for years the only legal time to change your lease, forcing everyone to ignore the holiday and move instead, and I notice all the signs and ads around town celebrate ‘moving day’ and pretend Canada doesn’t really exist.

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:13pm · Edited

Marc-Antoine Daneau ·

Montreal, Quebec

Shaena Dean It seem to be a terrible place to live, why don’t you leave?

Like · Reply · 2 · Aug 8, 2016 5:47am

Marc-Antoine Daneau ·

Montreal, Quebec

Can I send you money? Do you have enough food?

Like · Reply · 4 · Aug 8, 2016 2:07pm · Edited

Ghislain Laplante ·

École Secondaire Monseigneur Richard

Le Canada a été fondé par les canadiens-francais. Je dis ça de même madame Shaena Dean.

Like · Reply · 2 · Aug 8, 2016 11:02am

Patrick Lépine

Ghislain Laplante shhhuuutt!!! She’s not yet aware that we paid for her diapers!

Like · Reply · Aug 8, 2016 2:02pm

Taysse Redux

Unfortunately, at this stage in the on-going dissolution of the Canadian nation through mass multicultural immigration, any expression of nationalistic fervour or desire is welcome in the hope that it will ripple out across the country and spur Anglos to adopt a similar sentiment towards their own country and stop being herded out of their major urban centers in docile submission by Asians and Africans. Quebeckers have obviously not given up on their country as much as Anglos have given up on theirs.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 4:25pm

Steph Carrier

You make a very valid point. There are 2 visions of nationalism at play here. Canadian nationalism is the kind where everyone has to sacrifice for the well-being of the STATE, some having to sacrifice more than others. Québécois nationalism sacrifices the state for the well-being of its people. The 2 are obviously not compatible. The whole Énergie Est pipeline ordeal is a great demonstration of that. When BC and the US refused the pipeline, « no » was accepted as an answer. But when Québec refused it, suddenly it became an assault on « Canadian unity » and they didn’t (still don’t) take « no » as an answer. And that’s the thing I don’t understand. Anglophones in Québec are in the same boat as the francophones so they really should be on the same « nationalist » side when defending against such attempts to sacrifice their well-being. But they are not.

Like · Reply · 2 · Aug 8, 2016 1:12am

Kévin Paré ·

Adminitrative assistant & divers at The Source / La Source Newspaper

The comments sections here… Does anyone realise that the bloc is almost gone? Even bringing back Duceppe was not enough to save them from irrelevancy, they got 10 seats and 19% of the provincial votes. This is just some desperate action to wake up some potential dreams in that population. « Give them their share of the debts? » for something that 80% to 68% of Quebec does not agree on? The discrepancy depends on how you frame the question… Still, the separation of Quebec will not happen, look at the support for independence per age group. The younger the people are, the less they are for… It does not mean they are happy with the constitutional situation, keeping the current constitutional order is about as popular as the Bloc.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 7:37am

Frank Gagné ·

IT Tech at Self-Employed IT tech

sure they are busy playing pokemon . like a bunch of zombie

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 7:45am

Lou Dem ·

HEC Montréal

Frank Gagné Easy to attack the younger generations while our parents are busy watching TVA, Le Banquier, Star Académie or voting for le PLQ.

Like · Reply · 3 · Aug 7, 2016 8:08am

Frank Gagné ·

IT Tech at Self-Employed IT tech

Lou Dem its too late for our parent generation a long time ago

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:06am

Russell Josey ·

Works at Free lance tutoring and university lecturing

Why do the québécois want to leave a bilingual country? We’d like you to stay and share in our beautiful country. But I think all Canadians will refuse to pay welfare payments to québécois should they leave confederation. It’s convenient to eat your cake and still have it too. Let’s be realistic.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 10:02pm · Edited

Lou Dem ·

HEC Montréal

Hardly bilingual. The Federal Government provides services in both official languages. That’s the extent of Canadian bilingualism.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:10am

Ghislain Laplante ·

École Secondaire Monseigneur Richard

Bilingual? Come on. Look on statistic Canada and you’ll see who’s bilingual and who’s not. Hint: the roc is not.

Like · Reply · 3 · Aug 8, 2016 11:02am

Maxime Clermont ·

UQTR – Université du Québec à Trois-Rivières

Wow, so much love for us down here, no wonder why 40% of us think about leaving.
But no, there is no such thing as Quebec bashing right? The great canadians and their respect of every culture. You come from an other part of the world and you’re proud of your culture and of who you are, great! You’re quebecer and you’re proud of your culture and of who ou are then stfu! We conquered you and you have nothing to say! eh?

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:30pm · Edited

Bruce Stanley ·

Mohawk College

Take a look how you treat anglos and minorities, then apologize.

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:11am

Maxime Clermont ·

UQTR – Université du Québec à Trois-Rivières

Bruce Stanley
First of all, you did not adress the problem. You went directly into accusation without answering. Whether quebecers mistreat it’s minorities or not (we don’t) doesn’t answer it at all.

But what should we apologize for?
Being the province with the greater bilangual proportion of all Canada?
That the angloquebecers have the most funded healthcare and school system for the size of their population in Canada?

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 9:25pm · Edited

Patrick André

Bruce: Francophones outside Quebec can only dream of having the support and institutions that Anglos enjoy in Quebec: schools, hospitals, universities… Don’t get me wrong, I am a supporter of minority rights. But when over 50% of Francophones in the ROC don’t have access to schools in their own OFFICIAL language, you should think about them, as well.

Like · Reply · 1 · Aug 9, 2016 8:22am

Léonce Naud

Bruce Stanley : then we are stronger than we think ! Good news !

Like · Reply · Aug 9, 2016 7:12pm

Benoît Tremblay ·

Université Laval

About that transfer money from the Federal

What they argue about this is that we send a lot of money to the fed and they spend it how THEY think is best. By keeping all of the money, WE would decide what we do with it and we wouldn’t need to transfers because we’d cut on things we don’t want to spend on but that the federal forced us to.

That’s their argument. But the way I see it is that they’re really bad at deciding what they do with what we have and so getting full control would probably be a recipe for disaster sooner than later.

Please though people, keep it civilized and remember that it’s an ever diminishing MINORITY of people in Québec who want to seperate. Don’t put us all in the same bag

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:20pm

Carole Lepage ·

School of Life Lessons

This was a joke that was said the last time Quebec wanted to separate about buying canadian tire to have their own currency. I know people in quebec I did not mean any harm. It wouldn’t be smart to separate, it never is.

Like · Reply · Aug 6, 2016 3:10pm

Alexandre Bouvier ·

Université de Montréal

7,8 billions in equalization payments is close to 2% of the quebec gross domestic product.. And the actual budget in Quebec is balanced (we have 3,4 billions in over with le fond des générations annual payments included). 7,8 billions when your GDP is around 360 billions and when you have 3,4 billions in over it is not really hard to find in my opinion. The public finances was worst in the 90s and we have passed over it. Quebeckers have many defaults but they are REALLY resilients. So, if it is your principal argument when you say Quebec cannot be separated from Canada, this is weak :p.

And …See More

Like · Reply · 1 · Aug 9, 2016 8:43am · Edited

Stephen Thompson ·

Photographer at Stephen Thompson Photo

Come on people…let’s remember that Quebecers have rejected separatism twice…One wonders what the result would be if another province were put to the test…These folks are living a dying dream; ‘money and the ethnic vote’ have been solidly joined by the majority. Hey, there’s Canadian flags flying everywhere in the regions, come have a look!

Like · Reply · Aug 7, 2016 5:54am

Luke Fisher ·

Earl of March Secondary School

Separatism continues to be « low » on the political scale in le belle province – right now. And I don’t see things changing very fast – for years and years. In today’s world of the Internet, voters in Quebec – and its young people – are looking far outward, not far inward. They see more and more of what is going right and wrong than they did thirty forty years ago when nationalism and was at its « hottest. » Unless there is economic turmoil, the separatists will be an unhappy bunch for many years to come.

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:47am

Luke Fisher ·

Earl of March Secondary School

I said « LE » belle province rather than « LA  » belle province. I know that some reader will notice it and say, « you got that wrong buddy. »

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:53am

Frank Gagné ·

IT Tech at Self-Employed IT tech

Luke Fisher Dont worry about that , its not like we ask you to speak french or a second language. but thx anyway it could be seen as a sign or respect ( if it exist)

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 7:59am

Luke Fisher ·

Earl of March Secondary School

Frank Gagné I live within sight of the province.

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:08am

Show 2 more replies in this thread

Moied Khan ·

Loss Prevention Officer Trainer at GardaWorld

I would luv to see Qubec divide them selves from us Canadians. That is when they will relize how destabilize they will be and how quickly their money will dry out. It will be a very big hit to thier economy. Then maybe this long disputed question will be put to rest. How can you even consider to divide a amazing country like our Canada.

Like · Reply · Aug 6, 2016 2:00pm

Jessica L. Scott-Reid ·

Writer at Self-Employed

The majority don’t actually want to. It’s just these nuts.

Like · Reply · Aug 6, 2016 9:34pm

Steph Carrier

Are you blind? Read the comments here.

Like · Reply · Aug 8, 2016 1:11am

Stefan Allinger ·

ÉTS – École de technologie supérieure

Our economy would be better off. We would decide in our own interests. Stop the paranoia and the fear arguments.

Like · Reply · Aug 10, 2016 12:00pm

Jacques Côté ·

Université Laval

The economic argument doesn’t work anymore. Québec city has the lowest rate of unemployement in Canada. We have high tecnology like Bombardier (CS-1000), CGI, Beenox and bib Hydro Québec. So Canada dont play again the bogeyman with fear arguments.

Like · Reply · Aug 11, 2016 12:29pm

Mudie Browngedge

A couple of years ago I was having breakfast at a small town in Montana and a few people were discussing getting rid of Pennsylvania – I offered them Quebec in exchange but they cringed in horror noting that they would rather keep Pennsylvania thank you very much.

Like · Reply · Aug 8, 2016 7:01am

Luke Fisher ·

Earl of March Secondary School

I forgot to put this into my comment.
If Quebec does ever separate, how many refugees will we see fleeing the province and its instability? We could see them crossing bridges into the nation’s capital from western Quebec.

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:51am

Frank Gagné ·

IT Tech at Self-Employed IT tech

Or its could be the other way around , you cannot predict the future , after all its goes so well in alberta and and in ontario …..

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:54am

Luke Fisher ·

Earl of March Secondary School

Frank Gagné I was trying to be lighthearted.

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:10am

Lou Dem ·

HEC Montréal

It would be very hard for the majority of people to do that. In the event of a winning referendum, the housing market would freeze and people would not move out if they can’t convert their assets into cash first.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:13am

Show 1 more reply in this thread

Erskine-Henry Kevin ·

McGill University

Ha ….every Olympics for the last 40 years …the PQ and Bloc has posted the type of remark …this video only shows how running on empty they are…..unless they are now going after the senior Olympic Games, because that is were most of their supporters now are

Like · Reply · Aug 7, 2016 6:09am

Yves Marineau ·

Secrétaire générale et fondateur at Movement for True Global Democraty

There is so much hatred in the comments of Anglo Canadian newspapers about Quebec!
Staying in Canada is a kind of masochism for them.
Just for that reason Quebec should separate!

Like · Reply · Aug 9, 2016 8:44am · Edited

Jenny Baguette

It seems many in here have conditionned themselves into believing systematic hatred of Quebec and the québécois in general isn’t racism.

It is. You are bigots.

Like · Reply · 4 · Aug 7, 2016 7:15pm

Bruce Stanley ·

Mohawk College

Actually your hatred for Anglos their language and Jews, makes Quebec the Canadian base for racists.

Like · Reply · Aug 8, 2016 5:03am

Jez Muertadel ·

Co-Founder/CEO 1of3 at Underdawgs

Bruce Stanley You should come to my house for a holidays/vacation. You would see how it is here, we don’t have/feels hate against Anglos nor Jews. You would have a great time, eat amazing meals and make new friends. I think you would benefit from this.

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 10:52am

Jenny Baguette

Bruce Stanley

I harbour no hatred whatsoever for anyone, including English-speaking folks or Jews (wtf?..). Most of them are great people, just like most of everyone else.

You wouldn’t want Canada incorporated into the US as a 51th state, I would assume? That does not mean you hate Americans.

Quite frankly, your prejudices are what’s making it clear who is the bigot here.

Like · Reply · 3 · Aug 8, 2016 7:41pm

Show 1 more reply in this thread

Marlene Burton ·

Timmins District School of Nursing

Who financed this gal’s journey to the Olympics? IMO……from this point on, all participants from Quebec who are not financed by the Parti Quebecois, should only be allowed to have CANADIAN insignia’s on their outfits.

Like · Reply · Aug 7, 2016 4:20pm

Jenny Baguette

« Who financed this gal’s journey to the Olympics?  »

If you meant to say « Canadian tax payers », you’d do well to remember that Quebec people also pay taxes, which also helps other Canadian athletes.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 7:24pm

Bruce Stanley ·

Mohawk College

Jenny Baguette We return all of the federal taxes you pay PLUS 3 to 8 billion a year. You pay for nothing and haven’t contribute to Canada since 1956.,.

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:14am

Jez Muertadel ·

Co-Founder/CEO 1of3 at Underdawgs

Bruce Stanley please provide fact.

Like · Reply · Aug 8, 2016 10:53am

Stephen Riby ·

Chelsea, Quebec

Well……you have to admit the BQ deserves an A+ for persistence. It would appear they have yet to realize demographics has nullified any chance they will ever have of realizing the « dream »! Now they resort to fantasies.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 3:42pm

Michel Allaire ·

Calgary, Alberta

Much about nothing here again…what do you expect from the BQ…I don’t think it represents much of what most Quebecers really think and it sure the hell doesn’t speak for me. Sorry to break it to you guys but it’s possible to be Quebecer and be madly in love with this country. We pay way too much attention to these no good politicians and not enough to ordinary folks…

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:38pm

Alex Nikolov

If you want to claim french values movie to st.pierre or hey talk to Denmark they have lots of land really close by. Short of that pure magnificent maniacal idea. All it does is expose regular folks to hatred. It creates division where none should be. What are we trying for? City states next? Useless

Like · Reply · Aug 6, 2016 4:45pm

Howard Ruttan ·

Ryerson University

Quebec, please go! In the meantime I hope this girl’s funding is not coming from any Canadian organization and someone should bring her up short on who she represents…..Canada! not the Province.

Like · Reply · Aug 7, 2016 5:04am

Et Warr

Sad, how the political demagogue’s keep trying to make a big splash of self attention, in their own little puddle of ‘pig wine,’ and how many will keep
giving them the attention they seem to crave.

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:10am

Roxanne BP ·

Game Designer at Ubisoft Montreal Studio

Thanks for being a bunch of racists who put all quebeckers in the same basket because the Bloc did something. Really makes us appreciate living in that country.

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:45am · Edited

Bruce Stanley ·

Mohawk College

Well, here’s an idea, contribute to Canada for a change (haven’t since 1956) stop electing separatists, stop discriminating against anglos and the English language and PLEASE stop whining.

Like · Reply · Aug 8, 2016 4:56am

Jez Muertadel ·

Co-Founder/CEO 1of3 at Underdawgs

Bruce Stanley you can’t ask someone to stop whining if you’re whining…And again, please, provide fact.

Like · Reply · 1 · Aug 8, 2016 10:55am

Peter Renaud

I’m pretty sure there are a lot more people advocating the breakup of Canada in other provinces, than there are actual separatists in Quebec. Grow up people and do some research on how the federation works instead of spouting crap in facebook.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 9:43am

Tim Myrfield ·

Works at Self-Employed

Leave or shut the duck up already. Personally i would prefer you stay and start contributing to the nation that is canada. If you cannot do that then just leave we’ll be fine without you.

Like · Reply · Aug 6, 2016 3:26pm

Rudy Klaus

Right. The Bloc Q are all too happy to constantly « suck-in » Federal transfer payments and also grab additional FEDERAL Tax $$ to train the athletes and then unabashedly promote Quebec sovereignty / independence. They try to suck and blow at the same. What political hogwash!

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 2:02pm

Debbie Ledgerwood

This woman and any other Canadian athlete who shows off the Quebec PROVINCIAL flag, should be stripped of any funding and barred from participating as an athlete for Canada!!! Shame on you!

Like · Reply · Aug 7, 2016 3:56am

Martin Alarie

What about Catriona Lemay-Doan with her Saskatchewan flag when she won the gold medal in speed skating in Nagano in 1998 ?

Like · Reply · Aug 7, 2016 8:29pm

Andy Taylor ·

Works at DND

All the Feds would have to do is not send out the cheques in time. Just hold all Cheques or money transfers for one week. See how they would feel when they realized where the money was coming from.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 2:42pm

Lou Dem ·

HEC Montréal

You do realize that, as a Federal Government employee, your code of ethics prevents you from saying things like that on a public forum right?

Like · Reply · 4 · Aug 7, 2016 8:15am

Léonce Naud

Lou Dem : Andy Taylor a Federal bureaucrat? Interesting…

Like · Reply · Aug 9, 2016 7:17pm

Andy Taylor ·

Works at DND

Lou Dem Make that worked at DND. Been retired for more than 5 yrs so can say what the hell I want. Want to change anyones mind starve them of what they want the most and see what happens. Turn off the tap the money tap that is not forever but just long enough to make it clear Quebec needs the rest of Canada more than the rest of Canada needs Quebec. The Separatist epicentre at the U of Laval would go berserk.

Like · Reply · Aug 10, 2016 2:31pm

Mickey Bourns ·

University of Regina

booooo it’s no wonder they people of Canada feel they should separate .. »the sooner  » the better  » they would have to work on their own and i’m sure they would starve without the handouts from the rest of Canada. Be gone

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 1:04pm

Lou Dem ·

HEC Montréal

The  »handouts » are worth less than the amount of taxes the province pays to the federal government. 10 billions in equalization, 40 billions in taxes.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:16am

Diane Thompson

How, exactly were the Québec athletes funded for their trip to Rio? Who supports them while they are training? Who supplies the training facilities? I’d suggest it’s the CANADIAN taxpayer! If the Québec athletes want to go it alone, let them!!

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 12:54pm

Lou Dem ·

HEC Montréal

You do realize that a) Canadian taxpayers include Quebec taxpayers and that b) Canada has no hopes of getting medals without Quebec athletes?

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:17am

Diane Thompson

Lou Dem You do realize that billions of dollars in « equalizaiton » payments flow from the rest of Canada into the Québec coffers so Olympic funding from Québec is « unequal » to what other provinces are providing. Québec is just giving back some of the blackmail money they’ve received by threatening to leave Canada. Olympic medals, IMHO, do little to enhance Canada in any way at all, so Québec’s contribution on that front is negligible!!

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:36am

Diane Thompson

At the moment, Lou Dem, Canada has one bronze medal, having placed 3rd in a swim relay. Provinces of origin of the swimmers: Penny Olesiak — Ontario; Chantal Von Landegham — Manitoba; Taylor Ruck — British Columbia; Sandrine Manville — Québec. Manville has said, on record, that she had to move out of Québec in order to have the opportunity to train if she wanted to make the Olympic team. So, once again, Québec relies on the rest of Canada to reach a goal!!

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:54am

Jim McEachern ·

Ottawa School of Art

Just Ignore the Bloc they are irrelevant and just like to stir things up and get the racists going. Their day is long done!

Like · Reply · Aug 7, 2016 6:34am · Edited

Donna Lynch ·

Works at Retired from teaching

Are the Bloc funding these Rio Quebec competitors????? The Bloc is always piggybacking on the back of Canada like leeches. Canadians are sick and tired of the Bloc’s fantasy dream.

Like · Reply · 10 · Aug 6, 2016 12:18pm

Stefan Allinger ·

ÉTS – École de technologie supérieure

12 non-sovereign nations have the right to participate in the olympics. Quebec is a nation recognized by two international sports federations: Inter-Crosse and ball hockey. This is very important in law because it gives a precedent we can build on.

Like · Reply · Aug 10, 2016 12:06pm · Edited

Patrick Rafferty ·

Mount Royal College

They don’t want to separate completely. They want to have a country within our country so that they could have our services like any Canadian. Sovereign association.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 12:10pm · Edited

Michael Thomas Paquette ·

Works at Canadian Intellectual Property Office (CIPO)

With TROC picking up the tab, right?

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 2:51pm

Ric Seabrooke

Patrick Rafferty
Quebec won’t be calling the shots. It’s up to the ROC to provide to an independent Quebec what will and will not be tolerated, funded and supported. My hunch? Very little, if any.

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:19am

Steph Carrier

That idea is long dead my friend.

Like · Reply · Aug 8, 2016 1:39am

David Watson ·

Manvers, Ontario

They pull this stunt every time a Quebec based athlete wins. I just ignore them. The are so desperate for attention that they make fools of themselves.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 2:43pm

Lou Dem ·

HEC Montréal

You mean every time a Canadian athlete wins lol.

Like · Reply · 2 · Aug 7, 2016 8:18am

Robert Booren ·

Civil Engineer at Retired

Separatists are a minority…..huge equalization transfer payments are a reality…..there is not, nor has been a prime minister with enough backbone to stand up and tell Quebec that enough is enough both must stop NOW

Like · Reply · Aug 7, 2016 4:37am

Stephane Groulx ·

Ottawa, Ontario

Mario Beaulieu Is a « gros teton ». That’s why he’s not the leader anymore. I’m surprised, considering his incompetence, that the Bloc has a role for him at all!

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 4:02pm · Edited

Sean Hulambaker ·

Cochrane, Alberta

BYE!!!!! Just make sure to pay back every dime you have received from the Feds to pay for your lavish, unmaintainable social programs! 🙂

Like · Reply · Aug 7, 2016 10:09pm

Peter Renaud

They have only 10 seats in rural Quebec. They certainly do not represent the feelings or aspirations of Quebecers! Ignore the Bloc and they’ll go away. Long live a united, strong Canada!

Like · Reply · Aug 7, 2016 9:54am

Stefan Allinger ·

ÉTS – École de technologie supérieure

30 non-sovereign nations just like Quebec have their own national teams. Iroquois nation have their own LaCrosse teams and play against Canada in the World Championship. Whats the problem?

Like · Reply · Aug 10, 2016 12:03pm

Allane Brine ·

College of New Caledonia

Wrong! Wrong! Wrong! If you live in Quebec, and you win medals, you win for 🍁Canada🍁 first, then you celebrate your province! Quebec is not a country, Quebec did not pay to sent these athletes to Rio, their coaches are Canadian, funding came from all of Canada!
🍁🍁🍁Go Canada🍁🍁🍁

Like · Reply · 8 · Aug 6, 2016 12:31pm

Louise Laurin ·

UOttawa

So well said

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 1:27pm

Allane Brine ·

College of New Caledonia

Thank you Louise.

Like · Reply · Aug 6, 2016 5:44pm

Yves Perron ·

Président  seul actionnaire at Distribution U-NIC INC.

Get over it. Quebec is going to be independant and prosper it’s own way, much better than Canada would do if it leaves. By the way Québec has not signed the Canadian constitution and is still paying 53 billions a year to keep this (federation) alive. Besides using it’s 50 + billions it could at least profit from the St-Laurent and collect excise taxes for all imports from Canada or any pipeline passing through it’s land. Iceland is a much smaller country with much less resources and being independant makes them one of the best places in the world to live in…

Like · Reply · Aug 8, 2016 7:50pm

Blaine Krieck ·

Edmonton, Alberta

I say let them separate in about ten years after they have paid back the rest of CANADA. Next year is a big year for their electricity and we should get PAID

Like · Reply · Aug 6, 2016 10:52pm

Ted David Burrell

Obviously the BQ failed to heed Wayne Gretzky’s logic about the 1980 & 1984 reciprocal Olympic boycotts, demeaning the medals and the Games.

Like · Reply · Aug 6, 2016 2:55pm

Everett Skinner ·

Greenwood High School

Stupid people let them make it on their own, always a thorn in Canada side.Sink hole for taxpayers money, a bunch of whiners.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 2:24pm

Kenneth Eastman ·

Miles Macdonell Collegiate

Their they go smoking something and having a pipe dream again nice try bloc but why make the games a political issue for something that will never happen

Like · Reply · Aug 6, 2016 6:39pm

Alexandre Cote ·

Montreal, Quebec

It’s funny to see so many people calling quebecers « them » and beeing surprised that « they » don’t want to be part of « us »…

Like · Reply · Aug 10, 2016 9:10am

Alan Martin ·

Penlan Comprehensive

They deserve to be free from the rest of us oppressing them and holding them back, and as a sign of good faith we will give them our PM as a parting gift.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 8:45pm

Stefan Allinger ·

ÉTS – École de technologie supérieure

Wanting Quebec teams has nothing to do with performance or rankings. We love our nation and we are quebecois before and beyond anything else. Many federalists from Quebec wish we had our own national teams so it’s not a «dirty seperatist» thing.

Like · Reply · Aug 10, 2016 12:31pm · Edited

Juan De Chile ·

Hipster Barista at Fake Starbucks

Is this not the same reason we moved the former Quebecois into the southern states? Because they threaten treason to our sovereignty?

Like · Reply · Aug 7, 2016 11:25pm · Edited

Michael Arana ·

Paper Deliverer at The Oshawa Express

Honestly if they want to separate let them separate. At least Trudeau won’t be a Canadian anymore. In fact now that you mention that separating sounds like a splendid idea !

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 1:31pm

Nancy Doukas

He was born in Ottawa

Like · Reply · Aug 6, 2016 2:00pm

Michael Arana ·

Paper Deliverer at The Oshawa Express

And he lives in Quebec ! His family is from Quebec and the only reason he was born in Ottawa is because his dad was living their as pm. So unless he moved from Quebec he would not be living in the same country as me if Quebec separated and that’s just fine by me. Personally I would prefer not being on the same planet as that incompetent princess clown ! 1,200 job lost mostly in Ontario alberta is in a mess and NOT because of low oil prices because Saskatchewan is doing very well with creating jobs with low oil prices and their economy is less diverse than alberta ! The problem is bad ideas brought to you by Trudeau, Wynne and Not have a clue ley.

Like · Reply · Aug 6, 2016 4:46pm

Joseph Aspler

You do realize that under Justin’s leadership, the Bloc won a massive 19% of the popular vote in Quebec last year ?
And I hope you realize that it was the Tory Brian Mulroney who brought the Bloc founders to Ottawa in the first place.

Like · Reply · Aug 6, 2016 5:40pm

Ray Hatherell ·

Owner Operator at Ray Hatherell & Associates

And are these teams not partly financed with CANADIAN money!!

Like · Reply · 9 · Aug 6, 2016 11:40am

Frederick Hollinger ·

The whole fkin province is financed with Canadian money…

Like · Reply · 12 · Aug 6, 2016 11:49am

Jez Muertadel ·

Co-Founder/CEO 1of3 at Underdawgs

Frederick Hollinger please provide facts

Like · Reply · Aug 8, 2016 11:24am

Shawn Connelly

When Quebec decides to stop taking tax dollars from all Canadians, to support « their » athletes, then they can brag about exclusive victories.

Like · Reply · Aug 6, 2016 2:09pm

Cheryl El ·

Niagara Falls, Ontario

Did she receive any moola from the Feds to get her to the place of victory ? If so stop whining, cause you can’t have it both ways.

Like · Reply · Aug 7, 2016 11:27am

Michael Thomas Paquette ·

Works at Canadian Intellectual Property Office (CIPO)

When is the BS going to stop ? I’m 61 years of age and I’m sick of it and those who promote it. Make me king for the day and I would make sure that those in Quebec who constantly promote this stuff get their wish, now and forever, and would most likely be made a national hero, in my country, Canada, for it !

Like · Reply · Aug 6, 2016 2:48pm

Vincent Beaudry ·

Commissaire à l’assermentation at Province De Québec

Insulting and demeaning to the Athletes of Québec who are proud to compete under the Canadian Banner. Our athletes want nothing to do with your god awful project.

Like · Reply · Aug 6, 2016 4:01pm

Kevin De Andrade ·

Whitby, Ontario

The NP gives disproprtionate attention to this small, dying party.

Like · Reply · 11 · Aug 6, 2016 11:42am

Victoria Cross ·

London Grammar@ Wandsworth

It`s to get our minds off our plunging dollar, and poor economic outlook, but not enough to replace the NPs love affair with WP for Hilary Clinton..

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 1:54pm

Robert C Lawson ·

BCIT: British Columbia Institute of Technology

The whole thing is a gangster op as cover for OC ops in Quebec and Ontario. No one I ever met wants Quebec to be anything but Canadian.
Stupid gangsters. Stuck in the 80’s.
😦

Like · Reply · Aug 6, 2016 4:04pm · Edited

Frédérick Potvin ·

Montreal, Quebec

Vive le Québec libre ! Mon pays c’est le Québec, not your failure of a country called Canada, with no unity, culture or common sense. Conservatives fucktards.

Like · Reply · 5 · Aug 7, 2016 5:50am

Joseph Aspler

My, you’re a little racist, Frederick, aren’t you. Sorry Fred – the Bloc Quebecois got 19% of the vote in the last federal election. Live with it. The PQ got 25% of the vote in the last provincial election  I remember a question that I asked you a few days ago: I asked why the great majority of French-Canadian veterans voted NO in 1980 and 1995.Here’s your reply  » « Or maybe because soldiers aren’t usually well educated ? Insecurity and fear, that quite legit… » »
Showing that you are a typical separatist: arrogant and elitist….See More

Like · Reply · Aug 7, 2016 1:33pm · Edited

Frédérick Potvin ·

Montreal, Quebec

Racist ? I never said anything about races. I said that Canada has no culture. Don’t try to put words in my mouth. And I’m sorry but the separatist movement is well alive in Québec. We will get our independance, like every country in the world.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 1:43pm

Joseph Aspler

Frédérick Potvin « not your failure of a country called Canada, with no unity, culture or common sense » Not racist ? Well, it’s petty and stupid of you, seeing as Canada always places in the top 10 list of countries in the world for peace, prosperity, and government dependabilty.And I see you at least haven’t repeated your elitist, arrogant insult against French-Canadian veterans of World War II.Remember the de Bernonville case ? The nationalist and separatist elite supported the « right » of a Vichy war criminal and mass murderer to stay in Canada. Like the Petainist St Camille Laurin ; magically rehabilitated into a progressive.Your « not well-educated » French Canadian veterans? They’re the same ones who supported the government of Louis St Laurent in trying to send the mass murderer de Bernonville back to France.

Like · Reply · Aug 7, 2016 1:53pm · Edited

Show 10 more replies in this thread

Jeff Young

The sooner, the better.Vive le Quebec libre!!!! (110% libre)

Like · Reply · 7 · Aug 6, 2016 11:34am

Michael Thomas Paquette ·

Works at Canadian Intellectual Property Office (CIPO)

If only!

Like · Reply · Aug 6, 2016 2:52pm

Jeff Young

Michael Thomas Paquette I’m willing to make a substantial donation toward the cause, let me know when ready to go and stay gone.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 3:35pm

Johnny Topside ·

Big Daddy at Rapture

The Bloc Quebecois is like that uncle at the family reunion that everyone knows is illiterate but smiles and just pretends they’re not. Tedious.

Like · Reply · 19 · Aug 6, 2016 11:38am

Karen Billington Nielsen

Wish they would just leave nstead of keep threatening to.

Like · Reply · 10 · Aug 6, 2016 11:42am

Lori Grondin ·

Chief cook and bottle washer at Domestic engineer

You do realize that it is only a small faction of Quebecers who want to leave right ? The larger majority of people living in Quebec are very happy being part of Canada. You bias and bigotry is showing in your uneducated comment

Like · Reply · 5 · Aug 6, 2016 11:47am

Brad Lee

Lori Grondin That « small minority » has put separatists in power provincially and with strong representation federally more than once.

Like · Reply · 9 · Aug 6, 2016 11:53am

Karen Billington Nielsen

a person who is intolerant toward those holding different opinions. This would be you correct

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 12:24pm

Mickey Finn

Lori Grondin what Brad Lee said.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 12:44pm

Ted Fowlston ·

Shit disturber at Political critic

Why is it, when someone has a different opinion they are automatically labelled a bigot with no education.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 12:49pm

Victoria Cross ·

London Grammar@ Wandsworth

Lori Grondin Like the people of Scotland ? After Michael Ignatieff and Pauline Marois helped them with the referendum they lost and the rest of Britain granted their wish, most of people who had demanded to leave now say, they wanted to remain European ! And are being forced out against their will. Iggy and Pauline didn`t tell them if they separated they would not be granted statehood by Europe

.Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 2:09pm

Kathy Yule Jean ·

Concordia University

Brad Lee You do know that support for separation is about 28% and dying as all the unilingual Francrophone old men die off, and that was under Peladeau.

Like · Reply · Aug 6, 2016 4:02pm

Brad Lee

Kathy Yule Jean You know that the separatist party only got kicked out of provincial power last election, right ?

Like · Reply · Aug 7, 2016 11:36am

Mel Sims

Brad Lee But they weren’t talking about separatism when elected, and were leading until PKP came in and pushed the separatist agenda. That’s why they lost. Many federalist Quebecers will vote BQ when they sicken of Liberals, but not because they want to separate.

Like · Reply · Aug 7, 2016 4:36pm

Jenny Baguette

Seemingly, you confuse the BQ and PQ.

Like · Reply · Aug 7, 2016 7:25pm

Peter Shaw

We need to cut off every penny the ROC sends to these ungrateful, arrogant parasites.

Like · Reply · 8 · Aug 6, 2016 11:45am

David Basskin ·

President (title) at David Basskin Consulting Inc.

You wuss. Why aren’t you calling for saturation bombing ? Or are you a false flag-waving SECRET SYMPATHIZER ?

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 12:20pm

Mickey Finn

David Basskin you’re retard medal is in the mail.

Like · Reply · 2 · Aug 6, 2016 12:45pm

Kasper Witzen ·

Montreal, Quebec

Mickey Finn your*

Like · Reply · Aug 6, 2016 12:52pm

Show 1 more reply in this thread

Cecil Crocker

Do Quebecois know that with out Canada .They are nothing

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 12:01pm

Steph Carrier

Do retards know that this kind of paternalistic, supremacist comment is a big part of the reason why separatists want to separate ?

Like · Reply · Aug 8, 2016 1:44am

Mike Ackermann ·

M.D. at Self

If Quebec want’s to separate, I encourage them to find their own path… at their own expense, of course.

Like · Reply · 1 · Aug 7, 2016 6:30am

Bill Patton

Here we go again feeding oats to a dead horse .shut up you parasite separatists.

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 12:15pm

Matt Van’Heusen ·

Toronto, Ontario

Folks, we need to build a wall, and let me tell you–Quebec is going to PAY for the wall.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 2:26pm

Lois Bray ·

Works at Retired

I don’t agree with them doing this, they can’t afford to separate & I really think the majority do not want to

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 11:51pm

Lori Mackey

I hope you are right but sometimes I’d like to call their bluff. It is a slap in the face because their athletes are also funded differently than many other athletes in the country.

Like · Reply · Aug 7, 2016 4:18am

Paula Tierney

Maybe they should join the refugee team and finance themselves !

Like · Reply · 6 · Aug 6, 2016 11:56am

Mathieu L Bouchard ·

Université de Montréal

The trick to get Quebec to separate is to get all Quebeckers to read articles about them on the National Post online. Then they’ll see all the hate-speech below those articles. That’s the kind of ‘friends’ they have in the Rest of Canada. Much of this speech would not be tolerated here if it were about pretty much any other ethnic group in Canada. Picture a fictional province made of 75% of any given other ethnic group : what would you allow yourself to say about them ?

Like · Reply · 2 · Aug 8, 2016 8:23am

Léonce Naud

Exact. If only we could translate in French all the hate that we find here, almost every Québécois would become an instant Separatist.

Like · Reply · Aug 9, 2016 7:25pm

Mathieu L Bouchard ·

Université de Montréal

Léonce Naud Wo, pas à ce point-là. Il y a quand même beaucoup de gens qui vont préférer se dire que c’est pas représentatif, voire même dire que beaucoup de ces critiques sont valides !! Mais pas besoin de se tracasser pour ces cas irrécupérables, car ça nous prend juste 50% des électeurs.

Like · Reply · Aug 9, 2016 7:36pm

Shaun Dares

Ladies and gentlemen. This is nothing more than a political advertising ploy to boost the presence of the BQ. There will probably be a leadership race on its future, much like what is happening with the provincial Parti québécois right now. Nothing more to see than that.

Like · Reply · 6 · Aug 6, 2016 11:59am

Jean-François Martin

FYI: Quebec invendted everything that differentiate Canada from the USA.

Like · Reply · 1 · Aug 9, 2016 4:21pm

Martin St-louis

Is proudness of your nation a wrong thing ? Why sould’nt Quebec be proud … after all at the euro soccer cup Nation can be proud and fight for the cup !! Are you sure to understand this clip?!

Like · Reply · 3 · Aug 6, 2016 6:54pm

Chris Stucki

Separate and take Truedou with you. Canada would lose nothing with the French separating.

Like · Reply · 6 · Aug 6, 2016 12:20pm

Kasper Witzen ·

Montreal, Quebec

Nah you can keep the boy prince

Like · Reply · Aug 6, 2016 12:53pm

Victoria Cross ·

London Grammar@ Wandsworth

Kasper Witzen Perhaps his mother`s home province wll take him in if he doesn`t become Roi du Quebec.

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 2:11pm

Frank Shannon ·

Sunbury West Regional High School

Victoria Cross you would probably take him in a heart beat ! At least he got rid of that pig Harper

Like · Reply · 1 · Aug 6, 2016 3:08pm

Show 1 more reply in this thread

Wayne Mroz ·

Sir John A. Macdonald High School

Every time the Liberals are in government, the Bloc always want to leave and separate.

Like · Reply · 5 · Aug 6, 2016 11:58am

Joseph Aspler

Ah … no. But nice try. The Bloc was founded under Mulroney (by people he had brought to Ottawa).In the 2015 federal election, Justin ran as a Quebecer, and gave them their worst drubbing ever … the Bloc got 19% of the vote.

Like · Reply · Aug 6, 2016 5:34pm

Steve Blazosek ·

Kelowna, British Columbia

To borrow a line from the TV Comedy Absolutely Fabulous just cut the cord already ;))LOL if they want to be that selfish they wont last long and it will cause Canada as well as them to be annexed by the United States as we will then become a liability so that’s exactly how it will go down so yes be selfish as you always seem to be Quebec provincial government, when half the province really wants not part of this its a idiotic half that does but go ahead and ruin Canada ! :((((

Like · Reply · Aug 6, 2016 4:49pm

Loa

Like · Reply · Aug 6, 2016 5:34pm

Steve Blazosek ·

Kelowna, British Columbia

To borrow a line from the TV Comedy Absolutely Fabulous just cut the cord already ;))LOL if they want to be that selfish they wont last long and it will cause Canada as well as them to be annexed by the United States as we will then become a liability so that’s exactly how it will go down so yes be selfish as you always seem to be Quebec provincial government, when half the province really wants not part of this its a idiotic half that does but go ahead and ruin Canada ! :((((

Like · Reply · Aug 6, 2016 4:49pm

Coyne Nyquist ·

Artist at Subway

Remember, if Quebec wants to separate from Canada, they’ll have to pay for the gas line, any « foreign aid », and a bunch of other things. Once you leave, you’ll be treated like the UN is treating the UK So by all means, if you think it is worth it

Like · Reply · Aug 6, 2016 3:28pm

Stan Steier

If Quebec wants to leave let them go, I can always cheer for another Hockey Team. They are acting like a bunch of SPOILED BRATS. Remember if you leave you take your share of the CANADIAN DEBT plus payback ALL the TRANSFER PAYMENTS YOU have RECEIVED !

Like · Reply · 4 · Aug 6, 2016 12:19pm

Lorraine Sewards

Stan Steier. It will never happen, no military, no RCMP, no currency, i would expect the main branches of canadian businesses would be leaving, wow, that would be a great loss in taxes, as well as military spending, suppliers to the military base, and civilian workers, small list, but more would be leaving their province, NO Transfer monies yearly, could make it tough, .one time there was a story about not being able to use the St Lawrence water ways ?

Like · Reply · Aug 6, 2016 2:39pm

MORE TO COME, SOON !!!

Québec bashing

John-James Charest ne veut pas régler les problèmes, au contraire, plus ça va mal, plus sa mission est accomplie

Fernand DURAND

Tribune libre de Vigile

mercredi 18 avril 2012

660 visites 4 messages

Québec bashing

John Charest fut envoyé au provincial pour faire du Québec bashing mais de l’intérieur. Rappelez vous d’où il vient ; un député fédéral conservateur (à remarquer l’absence historique de discorde entre Ottawa et Québec depuis 6 ans). Le registre des armes à feu est un coup d’épée dans l’eau, juste une autre diversion et une dépense inutile. Les autres provinces ne s’enregistrent pas et il n’y a pas de frontières entre les provinces alors, à la fin, seul les québecois seront au registre. Je pense que c’était l’intention au départ.

Regardons les résultats ; en 2003 hausse des impôts $140 millions, augmentation du permis de conduire $501 millions, augmentation du régime de congé parentaux $124 millions, augmentation des frais de garderies $170 millions, taxe scolaire $165 millions, assurance médicament $173 millions, tarifs hydro Québec $971 millions, le gouvernement Charest est venu chercher $2.3 milliards dans nos poches dès son premier mandat, mais c’était juste pour se faire la main et voir la réaction du peuple, le pire était à venir.
Il a changé la loi sur la caisse de dépôt, afin que soit rendu possible la perte de $40 milliards de notre bas de laine, notre futur.

La corruption institutionnelle dans la construction est bien réelle et il en coûte 30% plus cher au Québec selon une étude fédérale $4 milliards par année. (il ne faut surtout pas arrêter ce gouffre financier avec une enquête publique). Plus récemment, nous savons que cette corruption est présente au plus haut niveau du gouvernement. Le financement des partis est à la base de toute cette corruption.

Aussi, sabotage de la fonction publique, baisse des services public et des emplois, gel des salaires ou presque. Les ppp. un partenariat : le peuple partage les frais et le privé partage les profits.

Cafouillage en santé, au mont Orford, en éducation, dans le dossier des gaz de schiste, dans les garderies (CPE), vendu Alcan, donne nos richesses naturelles (mines, forêt et gaz) aux étrangers, impose le bâillon au lieu de débattre, a attribué des centaines de postes importants aux amis du parti libéral (ceux-ci seront riches à la fin de leur mandat, si court soit il, nous leurs verseront une super pension, plus une super prime de départ équivalent au salaire de toute une vie d’un vrai travailleur.

On veut détruire les syndicats de travailleurs afin d’avoir le chemin libre à plus de magouilles ou de privatisations avec nos biens collectifs. Les syndicats sont d’excellents chiens de garde en plus de donner plus de pouvoir aux travailleurs.

Même les décisions banales comme les pneus d’hiver, même s’il n’y a pas de neige, ou la vérification des véhicules obligatoire et aux frais du propriétaire, viens encore chercher des dollars dans nos poches.

Plus récemment, frais de santé de $ 200. par personne, hausse des frais de scolarité, le plan nord ou on paient maintenant et on reçoit des redevances hypothétiques dans 15 ou 20 ans, quand ils ne seront plus là pour rendre des comptes de ce désastre. Veut-on exploiter le Québec comme on exploite l’Afrique ?

Les infrastructures tombent en ruine, le fédéral, responsables des ponts Champlain et Jacques-Cartier ne mettra pas un sou pour les réparer (c’est contre les convictions de Harper, il n’est pas logique de payer pour un peuple que l’on veut détruire) de toute façon, Harper n’a pas le temps de gouverner il est trop occupé à brasser des affaires. Jean Charest est d’accord avec Harper, faisons payer deux fois plutôt qu’une (impôts et péage) ou mieux encore, laissons traîner le problème. Montréal est congestionné, bref, non seulement on nous appauvrit mais on sabote nos leviers économiques et j’en passe.

Maintenant, il veut saboter le système juticiaire en le soumettant au législatif (enquête bidon et conditionnelle), rendre la province ingouvernable. Il donne aussi à ses amis mafieux jusqu’au printemps pour détruire tout documents embarrassants et reçoit l’aide de son ami Harper avec un refus de collaboration historique de la justice, la GRC.

Non, réellement, notre pire ennemi n’aurait pu faire mieux.

Les probabilités vont contre lui, c’est comme jeter les dés 50 fois et obtenir une paire de deux 50 fois, ç’est pas possible si les dés ne sont pas pipés.

C’est devenu évident, choisir entre un incompétent ou un imposteur est assez facile, je ne crois pas à son incompétence ni à la malchance, Jean Charest est un habile politicien et le tout est soigneusement orchestrée, de plus, toutes les décisions vont dans la même direction, appauvrir le Québec, mettre les méchants francophones en position vulnérable et sans réel pouvoir. C’est du sabotage tout azimut.

John Charest ne veut pas régler les problèmes, au contraire, plus ça va mal, plus sa mission est accomplie. C’est la raison de son entêtement, il désire que la situation s’envenime au maximum, le plus longtemps possible, avec des coûts maximums.

Tous les gens que je connais sont convaincus de la mission de bashing de Jean Charest, ils n’ont aucun doute, ils sont sûrs à 100%.

Étant affranchi de ce constat, vous remarquerez la justesse et la logique de ses décisions, regardez le bien agir et ça deviendra évident pour vous aussi.

N’écoutez pas ce qu’il dit, regardez ce qu’il fait.

Réfléchissez surtout aux conséquences à long terme de ce sabotage.

Fernand Durand

2012-04-18

Ps. Attention, vu leur arrogance, je sens qu’on veut nous refaire le coup de la caisse de dépôt. Les truands aiment refaire les coups faciles, si ça a marché une fois, ça marchera deux fois.

http://vigile.quebec/Quebec-bashing-47081

DO YOU NEED MORE EXAMPLES???

…Oh you don’t reed French? I’m so sorry for you.

La liste d’exemples de Québec bashing recense des cas de Québec bashing observés dans les médias.

Médias

The  »bashing » Gazette

Célébration de la Fête nationale du Québec au parc Maisonneuve àMontréal (24 juin 2006).

Le 20 juin 2009, le journaliste Josh Freed publie l’article Politics ruin the party dans le quotidien provincial The Gazette. Il y commente le refus à deux groupes anglophones de se produire lors de la Fête nationale du Québec1. Dans l’article, Freed écrit que les « dinosaures du nationalisme tels ceux de la Société Saint-Jean Baptiste qui ont refusé à deux groupes anglophones de se produire » lui rappellent les vieux jours de l’« Apostrophe SS », un surnom donné à l’Office de la langue française il y a une trentaine d’années2 lorsque ce dernier a fait retirer les caractères « ‘s » à la fin des noms de commerces anglophones de la province, tels Eaton’s3.

Freed parle également de « phone-y war »1, faisant un jeu de mot avec l’expression anglophone Phoney War, désignant la drôle de guerre. Freed y compare aussi des membres de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal à des « ayatollahs » nationalistes, l’empêchant de se sentir à 100 % Québécois pure laine.

En réaction à la publication de la chronique, l’Association des descendants des Patriotes a porté plainte au Conseil de presse du Québeccontre le quotidien et le journaliste. Selon Gilles Rhéaume, porte-parole de l’association, les propos tenus dans l’article sont diffamatoires puisqu’ils comparent les organisateurs aux nazis3.

Josh Freed a, quant à lui, déclaré qu’il avait voulu faire de l’humour absurde et que « comparer ces organisateurs à des SS est une chose horrible qu’il n’a jamais faite. »2

The  »Bashing » Globe and Mail

L’une des entrées du Collège Dawson, le 15 septembre 2006.

Le 16 septembre 2006, la journaliste Jan Wong crée une polémique au Québec en publiant, dans le Globe and Mail, un article4 portant sur la fusillade au collège Dawson survenue à Montréal 3 jours auparavant. Elle écrit que les trois tueries en milieu scolaire survenues dans cette ville lors des 17 dernières années sont causées par le sentiment d’aliénation éprouvé par les immigrants ou les enfants d’immigrants au Québec, sentiment causé, selon elle, par la Loi 101 et le racisme des québécois dits « pure laine ».

L’article est vivement décrié, notamment par le Premier ministre du Québec Jean Charest, qui le dénonce dans une lettre ouverte parue dans les quotidiens canadiens le 20 septembre 2006. Le lendemain, le Premier ministre du Canada Stephen Harper dénonce à son tour l’article5. Une motion unanime de la Chambre des communes du Canada exige des excuses, qui n’ont jamais été faites par Wong ou leGlobe and Mail.

Le 11 mai 2007, le Conseil de presse du Québec blâme Wong, le quotidien The Globe and Mail et le rédacteur en chef Edward Greenspon pour cet article6. Madame Sylvia Stead, éditrice adjointe du Globe, a signalé, lors de cet événement, que le journal avait fait part de son désaccord avec l’opinion de la journaliste.

Le jeudi 11 mars 2010, dans un éditorial intitulé Intolerable intrusion7, le journal compare la fonction publique québécoise au régime des talibans d’Afghanistan à la suite de sa réaction au port du niqab par une étudiante du Cégep de Saint-Laurent8,9.

Le 21 septembre 2010, le chroniqueur Brad Wheeler estime que le groupe québécois Karkwa a dû son prix Polaris à un jury comprenant plusieurs francophones10. La direction du prix qualifie ces allégations de risibles11.

 »Bashing » National Post

Le 9 août 2006, le National Post publie un texte de Barbara Kay, The rise of Quebecistan12, commentant une manifestation québécoise pour la paix et la justice au Libanréunissant environ 15 000 personnes dont des politiciens québécois provinciaux et fédéraux. L’article montre une image d’un participant brandissant un drapeau du Hezbollah.

The  »Bashing » Calgary Herald

Le 7 septembre, à la suite de l’élection générale québécoise de 2012, la chroniqueuse Licia Corbella du Calgary Herald publie Are one-third of Quebec voters bigots? (« Est-ce qu’un tiers des électeurs québécois sont bigots ? »), un texte qui qualifie le programme du Parti québécois comme « bigot et raciste »trad 1 et qui dénonce le soutien à ce parti de près d’un tiers des Québécois13

 »Bashing » Maclean’s

Le 24 septembre 2010, le magazine canadien Maclean’s publie un article affirmant que le Québec est la plus corrompue des provinces canadiennes14. L’article, The most corrupt province in CanadaN 1,15, est présenté en une à l’aide d’une image du Bonhomme Carnaval traînant une valise débordant de billets verts16,17. Soulignant divers événements datant de l’ère de Duplessis jusqu’à la Commission Bastarache, l’auteur affirme que la corruption est engendrée à la fois par la forte influence de l’État dans le modèle québécois et par le mouvement « séparatiste »18,19.

Le 18 mars 2011, le Conseil de presse du Québec rend un jugement unanime condamnant l’article du Maclean’s, soulignant des « […] manquements aux impératifs de rigueur journalistique (qui) portent préjudice à l’ensemble des Québécois » 20.

Film

Les  »Bashing » États-désunis du Canada

En 2012, le film documentaire Les Etats-Désunis du Canada a fait réagir les médias québécois en montrant des propos anti-Québécois provenant de l’Ouest Canadien et des médias anglo-canadiens en général. La bande-annonce intitulé «No More Quebec» a été visionnée une centaine de milliers de fois en 24 heures et a été reprise dans des médias traditionnels et sociaux. Les Québécois y sont qualifiés de « voleurs », de « pleurnicheurs » et de « vermines »21

Internet

Caricature d’une perception de l’application de la Loi 101 prônée par leParti québécois (23 novembre 2009).

Wikipédia

Le 24 août 2010, un utilisateur anonyme écrivant à partir d’un ordinateur identifié comme appartenant aux bureaux de Services correctionnels Canada modifie l’article Loi sur les langues officielles (Canada) sur la Wikipédia en anglais et rebaptise cette dernière « The Quebec Nazi Act ». L’utilisateur ajoute que la loi « […] permet aux Québécois d’obtenir un traitement de faveur en ce qui concerne l’emploi par rapport aux Ontariens »trad 2,22,23.

 »Bashing » Personnalités

Députés conservateurs québécois

 »Bashing » Maxime Bernier, député fédéral.

Le 20 avril 2010, Le Devoir publie un article concernant des discours prononcés par le député conservateur Maxime Bernier où ce dernier pratique du Québec bashing.

« Disons-nous les choses franchement: dans le reste du pays, il y a beaucoup de gens qui perçoivent les Québécois comme des enfants gâtés qui n’en ont jamais assez et qui en redemandent toujours. Ce n’est pas pour rien si cette perception existe. Ça découle de 40 ans de débats futiles sur l’indépendance; 40 ans de politiques irresponsables de la part de gouvernements du Québec qui vivent au-dessus de leurs moyens et qui nous endettent; 40 ans de revendications pour aller chercher toujours plus d’argent dans les poches de nos concitoyens du reste du Canada. »

— Maxime Bernier, Le Devoir24

Deux jours plus tard, deux autres députés conservateurs, Jacques Gourde et Jean-Pierre Blackburn, donnent raison à Bernier et renchérissent sur le sujet. Blackburn affirme que le Bloc québécois est grandement responsable de l’image de « quémandeurs » projetée par les Québécois25.

« Pour les générations futures, mes enfants, mes petits-enfants, j’aimerais que le Québec prenne ses responsabilités financières. »

— Jacques Gourde, Le Devoir25

« L’image qu’on a projetée à l’extérieur du Québec, au niveau des autres provinces, c’est que le Québec demande tout le temps, quémande, n’est jamais content et n’est jamais satisfait »

— Jean-Pierre Blackburn, Le Devoir25

Nicolas Sarkozy[modifier | modifier le code]

Nicolas Sarkozy (février 2008)

Le 2 février 2009, lors de la remise de la Légion d’honneur au premier ministre du Québec, Jean Charest, le président français Nicolas Sarkozy en a profité pour faire une sortie contre les Québécois souverainistes, les traitant entre autres de sectaristes pratiquant la « détestation » de l’autre26 :

« Cet attachement à notre culture, à notre langue, à nos liens, pourquoi devrait-il se définir comme une opposition à qui que ce soit d’autre? (…) Croyez-vous, mes amis, que le monde, dans la crise sans précédent qu’il traverse, a besoin de division, a besoin de détestation? Est-ce que pour prouver qu’on aime les autres, on a besoin de détester leurs voisins? Quelle étrange idée! (…) Ceux qui ne comprennent pas cela, dit-il, je ne crois pas qu’ils nous aiment plus, je crois qu’ils n’ont pas compris que, dans l’essence de la Francophonie, dans les valeurs universelles que nous portons au Québec comme en France, il y a le refus du sectarisme, le refus de la division, le refus de l’enfermement sur soi-même, le refus de cette obligation de définir son identité par opposition féroce à l’autre. »

— Le Devoir, Sarkozy répudie le « ni-ni » sans ambiguïté, 3 février 200927.

À la suite de cette intervention, les chefs du Bloc québécois et du Parti québécois Gilles Duceppe et Pauline Marois ont envoyé une lettre de protestation28au président français dans laquelle ils écrivent que ce dernier ne semble pas réaliser la réalité québécoise29. Ils y affirment que « jamais un chef d’État étranger n’a autant manqué de respect aux plus de deux millions de Québécois qui se sont prononcés pour la souveraineté ».

Dans une réponse envoyée le 9 février 200930, Sarkozy précise, entre autres, « Je souhaite que cette nouvelle relation franco-québécoise s’épanouisse en harmonie avec la relation que la France entretient avec le Canada dans son ensemble »31.

Stephen Jarislowsky[modifier | modifier le code]

En mai 1997, lors d’un discours prononcé à l’association municipale de Westmount, le financier et milliardaire canadien Stephen Jarislowsky compare le nationalisme québécois de Jacques Parizeau et de Lucien Bouchard au nazisme allemand et au fascisme italien32.

Le 12 mai 2011, dans une entrevue au journal La Presse, il réitère ces déclarations et les étend à l’ensemble du mouvement souverainiste du Québec33. Une motion dénonçant ces propos est déposée à l’Assemblée nationale du Québec par le Parti québécois. Le Parti libéral, majoritaire, refuse de débattre la motion, qui est appuyée par tous les autres députés34.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Il est devenu acceptable en ce pays de mépriser les Canadiens français en les taxant d’être foncièrement (génétiquement, peut-être?) xénophobes, butés et racistes. La manœuvre est à la fois tellement transparente et intellectuellement piètre qu’on ne s’y attarderait pas si elle n’était pas en train de devenir un véritable modèle de dénigrement. (…) Ceux que René Lévesque appelait les « Rhodésiens » du Canada sont en train d’inventer un racisme subtil, politiquement correct. Car, derrière le paravent du multiculturalisme, ce sont les nostalgiques de la supériorité anglo-saxonne qui se cachent; ceux que font enrager l’exception québécoise et le défi qu’elle pose à l’hégémonie culturelle nord-américaine. »

    — Luc Chartrand, L’actualité, 15 avril 2000.

  • « (…) entendre parler de culture québécoise donnerait envie à Hermann Goering de sortir son revolver. »

    — article du journal Toronto Sun, écrit par Peter Stockland, le 30 novembre 1989

  • « Les Québécois possèdent d’immenses richesses mais, génération après génération, ils n’ont pas su exploiter pleinement ces dons à cause de l’aspect rétrograde de leur personnalité culturelle collective. »

    — propos tenus par Pierre Elliott Trudeau, ancien premier ministre canadien, en février 1998 devant les médias. La source de cette citation est introuvable.

  • « Le Québec me laisse un mauvais goût dans la bouche, selon moi, prenez ces bâtards et jetez-les dans l’océan. »

    — propos tenus par le député libéral ontarien Jim Karygiannis, cité dans la Montreal Gazette du 16 septembre 1989

  • « Ils se plaignent et gémissent et endommagent notre économie. Ils complotent et combinent et rêvent de créer un État ethnocentrique francophone. Ils réécrivent l’histoire. Ils créent de toutes pièces des revendications pour les injustices récentes. Ils irritent les Canadiens anglais pour aider leur cause. Ils sont, en un mot, méprisables (despicable). »

    — article de l’influent journal d’affaires canadien Financial Post, écrit par sa rédactrice en chef Diane Francis, le 4 juillet 1996

  • « Pour beaucoup de Canadiens, le Québec est une réserve ethnocentrique peuplée de racistes qui bouffent les anglophones ramassés la veille par les SS de la loi 101. Hostiles à l’étranger, fermés sur eux-mêmes, ils vivent aux crochets des autres provinces et n’ont d’économie et d’entreprises que subventionnées par des politiciens fédéraux vendus. Ils maltraitent les aborigènes et volent l’électricité des pauvres Terre-Neuviens… »

    — L’actualité, Jean Paré (dénonçant le phénomène)

  • « La mentalité traditionnelle de la plupart des Canadiens français (se résume à ceci) : superficiels, ils ne s’intéressent qu’à ce qui paraît ; pour eux, la réflexion, le courage, la générosité, la loyauté et autres qualités ne comptent pas, en règle générale. (…) La majorité des Canadiens français ruraux traditionnels ont la mentalité de peuples du tiers monde. Ils sont obnubilés par leur obsession sexuelle alors qu’ils semblent n’avoir aucune soif de connaissance. (…) La plupart d’entre eux sont complètement incapables de réflexion. Ils ne font que répéter slogans ou idées à la mode. (…) Leur ignorance est révoltante ! (…) Québec est un État policier. Il n’y existe ni liberté de presse ni liberté de parole. Les journaux anglais, les stations de radio et de télévision anglaises y appartiennent à des Franco-Canadiens. L’Office de la langue française, cette organisation ridicule, pompeuse et fanatique, y contrôle l’usage du français. Il faut converser, lire, écrire et même penser en français. »

    — propos tenus par Yolanda East, ancienne fonctionnaire fédérale et écrivaine, citée et traduit par Paul Roy dans La Presse du 9 mars 1990

  • « Assez des décennies d’apaisement; il est temps qu’Ottawa adopte une attitude disciplinaire (tough-love) envers le Québec. (…) Une telle approche ne [nous] fera aucun ami au Québec, mais au moins chacun dans le reste du pays cessera de se sentir imbécile (suckers) . »

    — National Post, Editorial: Tell Quebec where to get off, 24 février 200935

L’expression « tough-love » signifie précisément une attitude disciplinaire que l’on adopte envers quelqu’un supposément dans un but d’amour. Cette expression s’apparente donc à une forme de paternalisme.

Ce chant nazi, qui a été composé aux États-Unis expressément pour le film Cabaret, n’a jamais fait partie du répertoire des Jeunesses hitlériennes (contrairement à une croyance populaire auquel Richler adhère) et surtout n’était pas du tout chanté dans les assemblées du Parti québécois. Mais Richler, voulant absolument relier ce parti au nazisme, se confond avec le titre du slogan musical du compositeur québécois Stéphane Venne : À partir d’aujourd’hui, demain nous appartient. Sans même avoir entendu la chanson, il écrit donc aux quelque 400 000 lecteurs américains du Atlantic Monthly que le nazisme est présent dans un parti élu au Québec. Bien que Mordecai Richler ait reconnu son erreur dans Oh Canada! Oh Québec37, Atlantic Monthly ne tentera pas de corriger l’erreur par la suite.

Les trois citations suivantes sont tirées du site Aménagement linguistique dans le monde, de l’Université de Laval38.

  • Regardez ce qui est arrivé au Canada, où les bilingualistes radicaux ont détenu le pouvoir au Québec. C’est maintenant une violation criminelle pour des sociétés de ne pas donner une facturation française égale avec l’anglais. Ils ont doublé la paperasserie, ont renforcé le coût de gestion des affaires et ont contraint les entreprises à sortir de la province.

« Look what happened in Canada, where radical bilingualists have held power in Québec. It is now criminal offense for companies not to give French equal billing with English. It’s doubled the paperwork load, driven up the cost of doing business and forced businesses out of the province. »

— US English/English First »

  • Une majorité française force une minorité anglophone à instruire ses enfants en français.

« A French majority is forcing an English-speaking minority to educate its children in French. »

— International Journal of the Sociology of Language (1986)

  • Je considère personnellement la législation québécoise comme une farce pour les droits linguistiques de l’homme, car elle nie l’accès des immigrants à l’anglais et les force à apprendre le français.

« I personnally find the Quebecois legislation a travesty of linguistic human rights, denying immigrants access to English and forcing them to learn French. »

— International Journal of the Sociology of Language , Christina Bratt Paulston

« Monckton fit (…), comme militaire en Acadie et dans la région de Québec, des gestes inacceptables et d’une grande cruauté qui équivalent, à n’en pas douter, à des crimes de génocide, à des crimes contre la paix, à des crimes de guerre et à des crimes contre l’humanité, au sens où nous l’entendons aujourd’hui.

Le Canada est l’un des rares pays du monde, en dehors de l’ancienne Union soviétique, où, sans vergogne et avec autant de cynisme et de satisfaction, on afflige orgueilleusement et de façon permanente ceux qui ont été défaits de représentations symboliques qui tentent de les humilier, de leur faire constater leur condition de vaincus et de glorifier leurs vainqueurs. Avec des villes portant les noms de Moncton, Colborne, etc., ou des rues qui s’appellent Wolfe, Amherst, Murray, Fraser, Moncton, etc.

Verrait-on à Paris une rue Adolphe-Hitler [sic] ou encore une rue portant le nom de celui qui commandait la division Das Reich, qui a perpétré le massacre d’Oradour-sur-Glane en juin 1944? Verrait-on en France une ville s’appeler Rommel ou Goering? »

— Pr. François Baby, L’Action nationale, août 1999.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27exemples_de_Qu%C3%A9bec_bashing

Publié le 21 février 2017 à 20h51 | Mis à jour le 21 février 2017 à 20h51

Jean-Paul Perreault s’attend à des excuses de Trudeau

«De voir que le premier ministre Trudeau s'excuse... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

«De voir que le premier ministre Trudeau s’excuse d’avoir parlé en français au Québec, c’est révoltant», affirme Jean-Paul Perreault, d’Impératif français.

ARCHIVES, LA PRESSE CANADIENNE

PAUL GABOURY
Le Droit

Si Justin Trudeau s’excuse pour avoir répondu en français à un anglophone au Québec, il devrait en faire autant envers les francophones pour les «pratiques discriminatoires» au sein du gouvernement, estime Jean-Paul Perreault, d’Impératif français.

«À quand les excuses? Moi, je m’attends à en avoir autant», a fait valoir M. Perreault, qui a qualifié «d’aberration incroyable» les excuses transmises par le premier ministre Trudeau aux anglophones du Québec pour avoir répondu en français à une question posée en anglais lors d’une rencontre publique tenue récemment à Sherbrooke. La lettre d’excuses rédigée en anglais seulement a été envoyée au Quebec Community Groups Network  qui l’a mis en ligne sur son site.

«De voir que le premier ministre Trudeau s’excuse d’avoir parlé en français au Québec, c’est révoltant. Le message qu’il donne à l’ensemble des Québécois, c’est qu’il faut parler en anglais aux anglophones, et si vous ne le faites pas, excusez-vous. C’est la vieille image d’occupant. Entre eux, les francophones peuvent parler français. Mais s’il y a un anglophone dans la salle, il faut que tout le monde parle anglais. C’est une grave erreur d’avoir donné raison à un groupe qui prône l’anglicisation du Québec où la langue commune de la diversité est le français» soutient M. Perreault.

Suivant la logique de M. Trudeau, le président d’Impératif français a déposé une plainte auprès du commissaire aux langues officielles pour dénoncer des pratiques en vigueur au sein du gouvernement lors de nominations de ministres et d’autres hauts dirigeants et fonctionnaires du gouvernement canadien incapables de parler français.

M. Perreault a indiqué avoir reçu un appel du Commissariat lui indiquant que sa plainte était «non recevable» puisqu’elle ne vise pas un cas particulier.

http://www.lapresse.ca/le-droit/actualites/francophonie/201702/21/01-5071856-jean-paul-perreault-sattend-a-des-excuses-de-trudeau.php

Le mythe du bilinguisme canadien

Le mythe du bilinguisme canadien

PHOTO D’ARCHIVES

Qui croit encore au bilinguisme canadien, au-delà des fédéralistes militants qui ont besoin d’entretenir cette illusion pour convaincre les Québécois que le Canada est encore leur pays? Le rêve de Pierre Elliot Trudeau d’une nation bilingue d’un continent à l’autre n’est plus qu’un fantasme idéologique qui sert la propagande fédérale mais qui est démenti par la réalité. Dans les faits, le Canada est un pays anglais avec une province francophone qu’il cherche à bilinguiser. Car quoi qu’on dise à propos de la loi 101, elle est concurrencée par la loi fédérale sur les langues officielles qui invalide ses prétentions à faire du français la langue commune du Québec. Les immigrants comprennent parfaitement le message, lorsque plusieurs d’entre eux répondent à ceux qui leur demandent pourquoi ils ne parlent pas français que le Canada est un pays bilingue et qu’eux préfèrent simplement l’anglais. Du point de vue canadien, au Québec, le français est une langue optionnelle. Faut-il ajouter que la loi 101 a aussi été déconstruite par les tribunaux fédéraux?

Au jour le jour, on peut entendre dans les rues l’anglicisation de la métropole. Bonjour/Hi. La formule est devenue tellement courante que je devine que le commun des mortels ne l’entend plus. Chaque fois qu’on la prononce, pourtant, on enterre la loi 101. Car que dit cette formule? Qu’au jour le jour, on a le choix entre le français et l’anglais, et que le français n’est aucunement nécessaire pour fonctionner au Québec. Il y a une trentaine d’années, une telle formule aurait heurté le sentiment national des Québécois francophones : à l’époque, ils ne voulaient pas devenir des étrangers chez eux non plus qu’une minorité dans le seul d’Amérique qui leur appartient. Aujourd’hui, surtout chez les plus jeunes, ils sont de plus en plus nombreux à l’apprécier. Ils y voient une marque de la diversité montréalaise et de la grande ouverture au pluralisme identitaire qui caractériserait pour le mieux notre société. Le bonjour/hi est en train de devenir le symbole principal de l’identité montréalaise. Et à travers cela, Montréal se sépare culturellement du reste du Québec.

Le sort réservé aux francophones dans la fonction publique fédérale représente bien celui du français en général : c’est celui d’une langue de traduction. Le mythe du Canada bilingue aura duré une génération. Finalement, il n’aura servi qu’à justifier la lutte contre le français au Québec. D’ailleurs, d’une génération à l’autre, on voit ce que le Canada fait aux Québécois : Justin Trudeau, le Canadien par excellence, maîtrise infiniment mieux l’anglais que le français. Il incarne bien la mutation identitaire qui attend les Québécois s’ils demeurent dans la fédération. On ajoutera que les Québécois acceptent de plus en plus de se définir à partir de l’image que le multiculturalisme fédéral fait d’eux. À l’époque de la Révolution tranquille, ils se croyaient en droit d’imposer le français chez eux. Maintenant, ils se contentent de réclamer des services en français et ont l’impression d’être bien traités. Pire encore: quand certains nationalistes veulent prendre des mesures politiques fortes pour assurer la survie du français, on les accuse de cultiver l’anglophobie et la xénophobie en plus de vouloir mettre en place des politiques discriminatoires, fondées sur la «peur de l’autre». Les élites québécoises ont intériorisé le point de vue trudeauiste sur le Québec.

Le peuple québécois n’existe ni juridiquement, ni politiquement, ni symboliquement au Canada, et il en est venu à l’accepter. Ce n’est pas sans conséquences. Et dans la mesure où le Canada croit le nationalisme québécois vaincu pour de bon, il redevient le pays qu’il a toujours été : un pays anglais avec une minorité francophone qu’il se croit incroyablement généreux d’accommoder mais qu’il refuse fondamentalement de considérer comme une nation à part entière, en droit de définir les modalités de son existence collective. On pourrait dire la chose plus crument: le Canada anglais se trouve manifestement généreux de ne pas travailler à nous assimiler activement. Ce qui est le plus triste dans tout ça, c’est que les Québécois eux-mêmes se félicitent qu’on les tolère encore et y voient une victoire résultant des luttes menées par plusieurs générations pour assurer leur survie. C’est ce qu’on appelle se contenter de peu. C’est aussi ce qu’on pourrait appeler mourir à petit feu.

http://www.journaldemontreal.com/2017/01/07/le-mythe-du-bilinguisme-canadien

Publicités

Le drapeau du Canada

Le drapeau du Canada

Après avoir sali l’image du Canada internationalement en affichant en haut de sa page d’accueil, bien en vue, le drapeau du Québec accompagné d’une main avec le pouce pointant vers le bas pour indiquer le rejet total du Québec, il aura fallu des milliers de protestations et l’intervention du Journal de Montréal pour que cesse ce mépris. La photo ci-dessous de Google.ca affichée aujourd’hui, en très grand, sur sa page d’accueil est celle de sa perception du Canada… MAIS SÛREMENT SANS LE QUÉBEC!

Le Jour de l’anniversaire du BEAU drapeau du Canada

 

Le Canada a trouvé la date du 15 février 1965 pour donner naissance à son nouveau drapeau. Cette date commémore curieusement une date tragique dans la mémoire collective du peuple Francophone de ce pays. C’est méprisant et tordu comme anniversaire.

En plus, sauf preuve du contraire…. Le Canada est le seul pays au monde à avoir une feuille morte sur son drapeau!!!!

En 1957, les trois feuilles d’érable qui figurent sur les armoiries du Canada sont changées du vert sur un champ blanc au rouge sur blanc, couleurs officielles du Canada (sic). Une feuille d’érable rouge, c’est une feuille d’érable morte!!!

La feuille d’érable du Québec est verte et bien vivante!!!! Voir les armoiries du Québec

http://fr.wikipedia.org/wiki/Armoiries_du_Qu%C3%A9bec
Moi, je préfère que l’on récupère et qu’on mette en valeur notre belle feuille d’érable verte du Québec!

En 1834, on rapporte que Ludger Duvernay proposait la feuille d’érable comme emblème du Canada, le jour de la fondation de la Société Saint-Jean-Baptiste, le 24 juin.

 

15 février 1839: Pendaison des cinq derniers des douze patriotes
Les douze seront pendus à trois dates différentes à « La prison du Pied-du-courant » (angle des rues Notre-Dame et De Lorimier à Montréal) :

21 décembre 1838:
– Joseph Duquette (étudiant en droit, célibataire, 22 ans),
– Joseph Narcisse Cardinal (avocat et député, marié, 5 enfants, 30 ans),

18 janvier 1839:
– François-Xavier Hamelin (cultivateur, lieutenant de Milice, célibataire, 23 ans),
– Pierre-Théophile Decoigne (notaire, marié, 2 enfants, 27 ans),
– Ambroise Sanguinet (cultivateur, marié, 2 enfants, 35 ans),
– Charles Sanguinet (cultivateur, marié, 2 enfants, 36 ans),
– Joseph Robert (cultivateur, capitaine de Milice, marié, 5 enfants, 54 ans).»

15 février 1839:
– Amable Daunais (cultivateur, célibataire, 21 ans,
– Charles Hindenlang (de nationalité française, militaire, célibataire, 29 ans)
– François-Marie Thomas Chevalier de Lorimier (notaire, marié, 3 enfants, 35 ans),
– Pierre-Rémi Narbonne (peintre-huissier, marié, 2 enfants, 36 ans),
– François Nicolas (instituteur, 44 ans),

La politique Anglo-saxonne a créé 12 veuves et 19 enfants ORPHELINS sans pères. Juste pour des convictions! Way to go Canada!

…Et pour souligner cette grande victoire, le Canada inaugure son nouveau drapeau un 15 février. It’s cheep!

Prison du Pied-du-Courant
http://fr.wikipedia.org/wiki/Prison_du_Pied-du-Courant

Liste des 108 patriotes bas-canadiens traduits en cour martiale

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_108_patriotes_bas-canadiens_traduits_en_cour_martiale

L’Intégrale 15 Février 1839 par Falardeau en l’honneur des Patriotes
https://www.youtube.com/watch?v=aPIGxCI8MB4

 

Thank you Canada!

Le 15 février, on souligne le 50e anniversaire du drapeau canadien. Cela ne m’a aucunement interpellé. J’ai toujours détesté le drapeau du Canada. Faut dire qu’à priori, je n’aime pas le rouge.

Et je me suis demandé si c’était ce que représente ce fameux drapeau, soit ce si grand pays nommé Canada qui me déreangeait, voire me désespérait. Même pas ! J’y suis complètement indifférent. Les drapeaux me laissent de marbre de toute façon. Ils sont souvent symboles de division et de domination entre pays. Alors je m’en passerais bien.

Mais lors de cette journée de commémoration dudit drapeau le 15 février 2015,  cette date est venue me rappeler un événement de notre histoire, soit la pendaison de cinq Patriotes du Bas-Canada survenue le 15 février 1839.

Alors voilà que grâce à cette journée consacrée au drapeau canadien, je me suis plongé dans un moment marquant de notre passé, question de me remémorer l’héritage de ces cinq hommes qui se sont battus au nom de la justice, de l’égalité et du nationalisme. J’ai nommé:  le notaire Chevalier Delorimier, le militaire français Charles Hinderland, Pierre-Rémi Narbonne, huissier, le cultivateur Amable Daunais et François Nicholas, instituteur.

Des hommes qui se sont tenus debout face  au régime anglais et qui ont, par la force des choses, permis à l’identité canadienne française d’être encore vivace 176 ans plus tard au Québec et à la grandeur du Canada. Yvan Giguère, Saguenay

 

LA FEMME DU CHEVALIER DE LORIMIER

Au sujet de son mari, Henriette écrit : « Il est vrai qu’ils lui ont ôté la vie, mais ils n’ont pu lui ôter son courage et sa fermeté… Son crime est d’avoir demandé ses droits qu’on s’efforçait de lui ravir. »

La lente et discrète déchéance d’Henriette Cadieux et de ses filles symbolise la lente agonie morale d’un peuple mis en échec.

Henriette Cadieux adresse alors une lettre au gouverneur général Colborne le suppliant de gracier son époux. Elle n’obtiendra rien de plus qu’un souper d’adieu dans la prison, la veille de l’exécution, le 15 février 1839.

Après la mort de son mari, Henriette et ses filles vécurent une période très sombre à Montréal. Incapable de payer les dettes contractées par de Lorimier, elle doit renoncer à sa succession. En 1846, ses grands-parents maternels qui habitent dans la région de Lanaudière lui proposent de s’installer à L’Assomption avec ses deux filles et Marguerite de Lorimier, sa belle-soeur.

Plus de 40 ans après le fatidique 15 février 1839, l’avocat, journaliste et historien L.-O. David, écrit la première histoire des Patriotes. Il constate que personne ne s’est jamais soucié du sort de la veuve de Chevalier de Lorimier. En juillet 1883, lors d’une réception tenue au Collège de L’Assomption, et à la suite d’une adresse émouvante d’Honoré Beaugrand, on remet à la veuve les dons recueillis totalisant 1000 $ (25 000 $ aujourd’hui).

Henriette Cadieux ne s’est jamais remariée. Elle vécut en retrait avec ses filles à L’Assomption. Léopoldine et Stéphanie, qu’on surnomme « les filles du pendu », n’ont jamais pu se marier, car la mort de leur père est considérée comme honteuse.

:: INFO+
Les années sombres de la veuve de Lorimier
http://www.ville.lassomption.qc.ca/documents/…/panneau04.pdf

Madame de Lorimier n’est plus (1 & 2 )

http://jeanprovencher.com/…/madame-de-lorimier-nest-plus-p…/
&
http://jeanprovencher.com/…/madame-de-lorimier-nest-plus-d…/

LE LIVRE À SON SUJET…
La femme de Chevalier de Lorimier et le Québec du pendu

http://www.vigile.net/La-femme-de-Chevalier-de-Lorimier

Le colonialisme au Canada discrimine aussi envers

les PREMIÈRES NATIONS.

C’est un beau pays ce Canada??

OH canada.jpg

Message 101 to English Canada

Message to English Canada

Why I want to divorce from Canada

It’s the last time I try to make you understand

Bonjour English Canada, Ceci est une dernière tentative de vous faire réaliser d’où vient mon besoin de me séparer du Canada. LIRE CE TEXTE JUSQU’À LA FIN et comprenez bien!

Depuis plusieurs décennies je me demande pourquoi j’ai toujours de la misère à vivre en Français dans votre pays. En plus, je me demande pourquoi je dois continuellement me battre pour avoir le droit de vivre en Français au Québec.

Depuis la dernière élection au Québec en 2013, j’ai eu l’idée d’écrire un long message aux Anglophones du Canada afin qu’ils comprennent d’où vient mon besoin de me séparer et/ou de me divorcer de ce pays qui me méprise sempiternellement, juste parce que je veux m’exprimer en Français.

Il reste encore plein de personnes qui me regardent froidement si je parle Français dans un magasin ou un restaurant à Montréal. Aaah je suis fatigué de ça! Le DIVORCE est la seule solution.

Je ne refuse pas de parler en Anglais car je suis parfaitement bilingue comme mes enfants le sont aussi. Plus de 40% des Francophones au Canada parlent Anglais contre quelques 2,5% d’Anglophones qui sont parvenus à apprendre le Français. C’est Stat-Can qui le dit. En 2011, au Québec, il y avait environ 600 000 Anglophones d’origine et quelques 800 000 allophones dont la langue maternelle était autre que le Français ou l’Anglais.

Je vous rappelle que le Canada comporte deux langues officielles. Pourquoi plein d’Anglophones n’acceptent jamais cette réalité de leur Canada? Les Anglophones sont pleinement responsables de préserver la dualité linguistique du Canada. C’est même un enjeu Constitutionnel.

J’ai rencontré plusieurs Anglophones du pays qui essayaient de me parler en Français ou d’échanger avec moi en Français, I was touched by your open mind my friend.  »You’re my kind of Canada » je leur ai dit avec joie. Les  »red-necks » veulent toujours m’affronter et me mettre au pas et ce sont eux qui m’énervent au plus haut point. Mon message s’adresse à ces gens là.

Quand tu dis que le Français est une langue étrangère (foreing language) je suis blessé directement au cœur. Cette langue étrangère est tout simplement une des deux langues officielles de ton pays, le Canada. Tu ne réalises pas que c’est viscéralement méprisant et arrogant comme attitude. Si dans un couple un des deux conjoints est constamment méprisant et arrogant, le conjoint qui a à subir cette attitude depuis trop longtemps voudra éventuellement divorcer. Dans ton cas et celui de tes ancêtres, c’est depuis avant même 1867 que cette attitude dure. Je suis tanné et plein de Francophones au Canada sont écœurés aussi. Je ne veux pas que mes descendants vivent ce drame perpétuel avec toi au Canada. C’est une des raisons majeures pour laquelle je veux divorcer du Canada. Je suis responsable du bonheur de mes enfants et c’est fini entre nous. Tu as eu plusieurs chances de faire la paix avec les francophones dans ton pays et qu’as-tu réalisé? Tu as toi même brisé le pays, tu as toi-même rompu avec ton contrat constitutionnel. Dommage!

Ici au Québec et surtout dans certains quartiers de Montréal c’est encore une guerre coloniale qui ne cessera qu’après un divorce avec le Canada. Ils comprendront le message. Je me fais souvent accueillir dans plusieurs commerces avec un  »Hi how are you » et si je parle Français et insiste pour recevoir mon service en Français je me fais regarder froidement comme un paria. Va juste à Westmount ou à Notre-Dame-de-Grâce et tente de te faire servir en Français. Environ 4 fois sur 5 tu te feras répondre en Anglais. Je ne suis plus capable d’endurer ou d’accepter cette attitude chez moi.

Comment accepterais-tu à Toronto, Edmonton, Régina ou même à Charlottetown de te faire répondre en Français dans un commerce?  »Oh je m’excuse je ne parle pas Anglais! ». Tu serais probablement outré. Pourquoi au Québec il existe toujours des bons  »Canadians » qui veulent constamment faire la leçon aux Francophones du Québec?

Pourquoi juste au sud de nous ils sont 350 million et nous ne sommes que 35 million? Nous avons fondés les deux pays presque à la même époque. Peut-être qu’ils sont plus solidaires et moins divisés que nous.  »Diviser pour mieux régner? » Est-ce ta devise dans ton Canada? …Je te quitte!

Si au moins une bonne quantité d’Anglophones au Canada pouvaient mettre au pas certains  »red-neks » (médias, politique, amis) afin de leurs faire comprendre qu’ils sont les plus grands promoteurs de la division dans le Canada. Ils sont eux-même des séparatistes. Ne blâmez pas le Québec de vouloir briser le Canada, regardez-vous avant et corrigez votre attitude offensante envers les Francophones de VOTRE pays. …Now it’s probabily to late!

I don’t speak THAT language?

Depuis mon enfance, je me fais dire ‘’I don’t speak THAT language!’’ et même  »I don’t speak French ». INCROYABLE? C’est insultant et méprisant comme excuse. Est-ce que ‘’THAT language’’ veut dire que si cette personne s’abaisse à parler une autre langue que l’Anglais elle sera désignée comme traître à la couronne Britannique? Est-elle devenue une personne inférieure? Je suis fatigué de réagir à cette méprisante excuse.  »Why don’t you speak THAT language?’’

Chaque fois que le Québec revendique le droit de parler et de vivre en Français au Québec, inmanquablement le fameux ‘’Québec Bashing’’ commence. Pourquoi? La Constitution Canadienne dit que personne n’a le droit de mépriser un groupe pas plus que de tenir des propos offensants contre un groupe d’individus. Plusieurs médias comme CJAD, The Gazette, The Globe and Mail, Toronto Starr, CFCF 12, CTV, Global, Alliance Québec, etc dénoncent toujours les méchants séparatistes et véhiculent de la propagande de peur. C’est quoi ça? …De la libre expression ou du mépris pour une des deux Nations fondatrices du Canada?

Fucking Frenchies

À Montréal, depuis mon enfance, je me fais traiter de frog, frenchmen, pea soup, séparatiste, raciste, xénophobe, de fucking frenchie et j’en passe. Pourquoi? suis-je obligé de vivre ça dans ma ville? La cerise sur le gâteau c’est le fameux  »SPEAK WHITE »! C’est quand même incroyable de détester du monde comme ça. Avez-vous réalisé à quel point ces propos sont offensants et vont contre l’harmonie constitutionnelle dans notre pays? Ces citoyens détestent et méprisent viscéralement 25% des gens du pays! Je suis écœuré de ça! Quand allez-vous cesser d’abaisser le peuple Québécois ainsi?

Voyage au Canada

À l’occasion d’un voyage à Oakville Ontario, j’attendais en ligne pour acheter une crème glacée et celle qui m’accompagnait me dit dans l’oreille ‘’Don’t speak French while waiting in line, You could get your head punched in because people don’t like frenchies here.’’ C’est horrible comme sentiment. J’étais pourtant au Canada!

Lors du même voyage, je me retrouve chez Sam the Record Man au cœur de Toronto. Lorsque je demande au commis, en Anglais, de me trouver le nouveau disque d’Elton John, il me réplique qu’il n’y a pas de nouveauté depuis longtemps de cet artiste. Quand j’ai insisté en lui disant qu’à Montréal cette chanson tourne à la radio depuis deux semaines, il me répondit instantanément et agressivement ‘’I told you that it does’t exist. Go back in your country with all your stupid people’’. Et il s’est retourné et est parti en vitesse. Quel genre d’attitude est-ce? Je suis blessé par cette attitude. Quand je me promène en auto en Ontario avec une plaque d’immatriculation du Québec ce n’est pas rare que je me fasse klaxonner et me fasse saluer avec un doigt d’honneur. C’est trop de cas isolés à mon goût!

À la Banque de Montréal, je me fais répondre très poliment le fameux ‘’I don’t speak that language’’, ‘’Do you speak English? C’était en plein Centre-ville de Montréal. Quoi? C’est impossible de ne pas sentir un certain colonialisme méprisant! J’ai aussitôt fermé mon compte at the BMO.

Une femme québécoise que je connaissais bien vivait à Banff pendant quelques années et j’ai téléphoné à la radio locale afin de faire une demande spéciale à l’animateur. Je n’ai pas pris de chance et j’ai demandé Harmonium – Pour un instant, croyant que cette chanson était trouvable. Elle m’avait pourtant dit qu’elle l’avait déjà entendue sur ces ondes là. L’animateur semblait vexé de ma demande. Je lui ai demandé s’il voulait saluer mon amie de ma part en ondes et lui faire entendre une chanson en Français. Il m’a répondu froidement que les auditeurs  »don’t understand that language and ask a radio in Qwobayk to play you a French song ». Et il a raccroché! Ayoille! Belle attitude.

Immigration

Quand un immigrant arrive au Canada, jamais un anglais n’a dit à ce nouvel arrivant qu’au Canada il y a deux réalités : In English ou en Français. Savez-vous comment c’est insultant quand un voisin immigrant Pakistanais qui vit à Montréal depuis plusieurs années dit : ‘’Why bother speek French in Q-bayk because everybody speaks to me in English’’!’…And Canada is an English Country any ways’’ Savez comment c’est troublant et insultant?

Je suis tanné que mon cousin Anglo ne me défende pas. Les Francophones passent pour un peuple de seconde classe et de xénophobes. Pourquoi Immigration Canada ne dit pas aux arrivants qu’au Québec c’est en Français que ça se passe, point final. Ce même beau Pakistanais me disait que je n’avais pas à me plaindre et que de toutes façons le Canada était un pays Anglais en plus!!!. Misère de misère! Ceci m’est arrivé plusieurs plusieurs plusieurs fois. Que fait Immigration Canada?

Je suis outré quand un immigrant me dit que le Québec c’est bilingue et qu’il a le droit de parler anglais. Qui lui a dit que le Québec est francophone et que la maudite constitution canadienne ne peut pas empêcher l’Assemblée Nationale du Québec de décider de ses lois et règlements internes.

Québec Bashing

Quand allez-vous réaliser que nous sommes deux peuples fondateurs de ce pays. Quand allez-vous admettre qu’il y a deux langues officielles au Canada? Quand allez-vous prendre part à la construction du Canada au lieu de toujours chercher à faire la promotion de la division comme le font si bien trop de quotidiens et médias Anglophones au Canada par exemple?

Je suis tanné de vivre ainsi avec vous au Canada. Le ‘’Québec bashing’’ est courant au Canada. Pourquoi? Quand allez-vous appeler ou écrire au red-neck de la radio d’Ottawa ou d’Edmonton ou au méprisant rédacteur du Toronto Starr pour leur dire de fermer leurs mauvaises bouches avec des propos méprisants pour ¼ de la population du Canada? Probablement JAMAIS! Je me souviens des propos méprisants d’un certain Less, à la radio de Sarnia, envers le Québec. Shutt your yapp Less! Grrrrrrr you make me sick!

Plusieurs Anglophones ont même de la misère à prononcer le mot QUÉBEC. Ils disent Qwobayk, Q-bayk, Qweebec. Essayez donc de prononcer ce vilain mot convenablement pour débuter votre acceptation. Ce serait un début! Je veux entendre le nom de ma partie du Canada prononcé avec RESPECT : QuÉbec, comme Michael BoublÉ, NescafÉ et comme BioncÉ. Est-ce si difficile? Essayez donc, au moins!

CTV NEWS

En 2000, je regardais CTV news avec votre ‘’Most trusted Newscaster’’ Lloyd Robertson qui annonçait que dorénavant quand CTV parlerait de Lucien Bouchard ou de René Lévesque ou d’un mouvement souverainiste du Québec, il ajouterait le mot ‘’SÉPARATIST’’ en mentionnant le nom du groupe ou de la personne. You are racist Lloyd! C’est méprisant comme attitude de CTV news!

Plus tard le formidable Creg Oliver de CTV news faisait un reportage au sujet de Preston Manning du Reform Party qui était en campagne électorale au Québec. Les électeurs lui chantaient la fameuse chanson Gens du Pays de Gilles Vigneault’Mon cher Preston c’est à ton tour de te laisser parler d’amour’’. Le véreux Creg Oliver désigna cette chanson comme ‘’l’hymne nationale des séparatistes’’. Way to go Creg! C’est raciste et méprisant de tenir des propos semblables aux nouvelles de CTV. Quand je pense que cette chanson est un hymne rassembleur comme ‘’Happy birthday to you’’ je suis dégoûté du Canada!

J’ai envoyé une plainte à Madame Ursula Menke, Secrétaire Générale au CRTC et à CTV NEWS. Le CRTC n’a  pas fait suite à ma plainte et CTV NEWS m’ont répondu que ce n’était pas ce que je croyais et que la chanson ‘’Mon pays???’’ était une chanson séparatiste de toute façon. MÉPRISANTE réponse! Le titre de cette chanson est ‘’Gens du Pays’’ et elle a été composée pour l’occasion de la fête nationale du Québec en 1975 sur le Mont-Royal! OKay CTV News?

Je suis tanné de ce ‘’Québec Bashing’’!

Le CRTC

Allez donc lire un peu c’est quoi la mission du fameux CRTC. Sur le web visites et LISEZ http://www.crtc.gc.ca/fra/cancon/mandate.htm pour réaliser que le beau CRTC ne fait pas son travail comme du monde.

D’autre part, dites moi pourquoi il y a 10 stations de radio anglophones à Montréal CBM, CBME, CJAD, CFQR, CJFM, CHOM, CINW, CJLO, CKUT, CKGM pour une population Anglophone de 500,000, et qu’à Toronto il n’y a que deux radios francophones pour une population de 275,000 Francophones?

Le CRTC a accordé trop de licences anglophones à Toronto et il ne reste pas de place pour accueillir des radios Francophones. Ce serait une bonne façon d’attirer d’autres diffuseurs dans cette belle grande ville. Le CRTC devrait révoquer au moins 4 licences de diffusion et les réserver à des nouveaux médias francophones. NO Way, you’ll say!

Le beau CRTC doit aussi veiller et contrôler le contenu canadien sur les ondes radiophoniques. Pourquoi les radios du Canada Anglais n’ont que 25% de contenu Canadien imposé? C’est ridicule comme contenu. Si les radios Canadiennes étaient vraiment nationalistes et Canadiennes elles diffuseraient beaucoup plus de musique Canadienne, sans obligation. Ce n’est pas fort cette fierté Canadienne!

Par ailleurs, si ¼ de la population canadienne est francophone, pourquoi le merveilleux CRTC n’impose-t-il pas cette quantité aux radios Anglophones? Une chanson FRANCOPHONE à l’heure devrait être diffusée pour refléter la réalité canadienne sur les ondes de toutes les stations de radio au Canada Anglais. Mais non, le CRTC ne fait pas son travail.  Ce serait une façon extraordinaire de mieux rapprocher les deux solitudes. Les diffuseurs répondront encore leur fameux NO WAY! Et ajouteront, ‘’people don’t understant that language anyway!’’

Croyez-vous que je me sens Canadien? NON. Je suis Québécois parce que vous ne voulez pas de moi in French. Tant que je suis assimilé in English et si je suis un ‘’Good French’’ vous êtes contents.

Le CRTC en veut encore plus :

anglicisation des ondes québécoises!

Le gouvernement fédéral et le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications du Canada (CRTC) adoptent une vaste stratégie de défrancisation des ondes québécoises en s’attaquant cette fois-ci au marché de la télévision communautaire : « la chaîne communautaire montréalaise va (à partir de septembre 2015) consacrer 20 % de sa grille à des émissions de langue anglaise »!

Bien que la langue anglaise, la culture anglo-saxonne et les médias anglophones soient omniprésents, le gouvernement fédéral et le CRTC considèrent que les « progrès » de l’érosion culturelle et de l’anglicisation ne sont pas assez rapides à Montréal et ailleurs au Québec, et pour en hâter le rythme, ils s’attaquent au contenu des médias de langue française. Ici, la télé de proximité, la télé communautaire. Rien de plus efficace pour atteindre son objectif que d’envahir et occuper de l’intérieur les médias de la francophonie pour agir sur les perceptions et les préférences linguistiques et culturelles de la population. Le CRTC le sait trop bien!

Du français, il en faut plus; pas moins! Il s’agit là d’un geste hostile à l’endroit de la culture québécoise et de la francophonie.

D’un côté, tout est bon pour angliciser le Québec. Il suffit « d’une » seule plainte, comme c’est le cas ici! De l’autre, dans plusieurs régions du Canada, les francophones ne captent toujours pas, ou si peu, la télé en langue française!

Extrait du Devoir : L’anglais s’installe sur les ondes de MAtv

« MAtv va revoir sa programmation pour se conformer à des décisions récentes du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

La chaîne communautaire montréalaise va consacrer 20 % de sa grille à des émissions de langue anglaise. En plus, toute la programmation du réseau sera revue et corrigée pour refléter davantage la réalité montréalaise.

Ces modifications seront visibles à l’écran à compter de septembre. La chaîne est menacée de perdre sa licence si elle ne s’ajuste pas. Une vingtaine de millions de dollars sont en jeu. »

Le CRTC en veut encore plus : anglicisation des ondes québécoises!

La pseudo-intello CBC

Il y a quelques années, se tenait la remise des prix de la chanson Canadienne presque en direct à la télé, la formidable CBC était le diffuseur de cette soirée de reconnaissance. Croyez-le ou non, CBC a tout édité in English les remises de prix et ont supprimé les chansons Francophones en faisant attention de couper aussi toutes les présentations in French. Je suis révolté par ce mépris médiatique. C’est évident que les médias Anglophones n’en ont pas parlé. La géniale direction a donné comme excuse qu’ils n’avaient que 45 minutes à prendre pour des fins de diffusion. Ce n’est pas moi qui fais la promotion du séparatisme. Vive les médias Canadians pour le faire.

CULTURE

Vous me faites rire avec votre culture Canadienne. Si je vous demande de me nommer au moins 10 chanteurs canadiens je ne sais pas si vous serez capable. Je peux vous nommer immédiatement au minimum 25 artistes Québécois et plusieurs artistes francophones au Canada, pas vous. Vous êtes trop ‘’American minded’’. Trop de Canadians regarde au sud au lieu de voir ce qui se passe de culturel au Canada, dans TOUT le Canada.

C’est curieux que vous soyez toujours les premiers à me faire la leçon de  »comment c’est que d’être un vrai Canadien ». Quand ‘’Le Cirque du Soleil’’ à débuté ses tournées hors du Québec, il voulait se produire in Toronno et in Calgeurry mais les présentateurs Canadians ont demandé aux organisateurs de changer le nom pour ‘’Circus of the Sun’’. ‘’People won’t understand!’’ Les producteurs du spectacle ont immédiatement refusés de faire la traduction et sont allés ailleurs. Un an plus tard et après une tournée triomphale en Asie, en Europe et aux États-Unis, les good-canadians ont accepté de s’abaisser et de garder le nom in French in Toronno. Complètement méprisant comme attitude, n’est pas?

EMPLOI et FORMATION

Je me suis inscris, en 2016, à un genre de formation en recherche d’emploi. La Passerelle nous informe comment se chercher un emploi, comment rédiger un bon CV, une lettre de présentation, etc. À toutes les fois où j’ai ramassé la documentation disponible pour les cours, les quelques premières pages étaient en français et la suite était ONLY in english. En plus on a le culot de nous envoyer un test de valeurs en anglais seulement. Lors de l’évaluation du teste, le professeur nous a évalué en anglais seulement. C’est curieux que ce cours soit rendu possible grâce à Emploi Québec. Si je porte plainte à la direction de La Passerelle à Montréal, je vais passer pour un raciste, un xénophobe, un séparatiste ou un virus. POURQUOI?? Way to go Cannadda!

Les Anglophones au Québec.jpg

The Good-French

Voici la définition d’un ‘’Good-French’’ selon les loyalistes Canadians : Le ‘’Good-French’’ au Canada est méprisant envers le Québec pour plaire aux Loyalistes et parce qu’il est lui-même assimilé. Bravo pour vous, gardez-les tous, ce sont des ‘’Good-French’’. Ces francophones sont déjà perdus et honteux de leurs racines et de leurs ancêtres. Ils ont peur et sont gênés de s’afficher in French. Vous les anglophones vous êtes fiers de les prêter en exemple pour montrer votre pouvoir d’assimilation. C’est correct dans votre Canada. Sachez qu’au Québec, la société en général fonctionne en Français et c’est dommage que vous ne l’acceptiez pas. Combien de premiers Ministres comme Trudeau arriveront encore au pouvoir pour mettre les maudits Québécois à leur place? Lui seul pourra montrer aux vilains Québécois le vrai chemin pour devenir un bon Good-French Canadian bien loyaliste.

Si le Québec se sépare…

Le loyaliste utilisera toujours la peur et le mépris pour convaincre les molasses de Québécois Good-French qu’ils font fausse route s’ils s’intéressent à un Québec autonome et indépendant. Les Britanniques ont déjà utilisé ces genres de messages propagandistes avec l’Écosse qui aspire à une indépendance en 2014. Combien de mensonges ces personnages loyalistes raconteront? Quel genre de propagande de peur sera utilisée pour garder les méchants séparatistes au pas?

Plein de phrases alarmistes sont régulièrement utilisées comme :

‘’Si le Québec se sépare, le Canada ne vous donnera plus votre pension de vieillesse!’’ …Ben oui c’est le Québec qui vous la donnera!!!

‘’Si le Québec se sépare, vous allez perdre vos rocheuses!’’ …Ben oui, les Rocheuses déménageront de continent!!!

‘’Si le Québec se sépare, vous ne pourrez pas utiliser la monnaie Canadienne!’’ …Ben oui, nous utiliserons la monnaie Américaine comme plusieurs pays d’Afrique.

‘’Si le Québec se sépare, vous devrez parler seulement le Français!’’ …Ben oui, on n’aura pas le droit de parler à plus de 400 millions de voisins au sud!!!

‘’Si le Québec se sépare, vous n’aurez plus droit à l’assurance chômage!’’ …Ben oui, le Québec aura l’assurance emploi à la place!!!

‘’Si le Québec se sépare, le monstrueux gouvernement méprisera les pauvres Anglophones!’’ …Ben oui, nous n’avons pas un seul ami Anglophone au Québec!!!

‘’Si le Québec se sépare, il y aura une guerre civile!’’ …Ben oui, ben oui! Un café avec ça?

‘’Si le Québec se sépare, les séparatistes creuseront une frontière autour du Québec’’ …Ben oui nous demanderons à Tony, Frank et à Rambo de commencer à creuser immédiatement afin que personne ne puisse en sortir!’’

‘’Si le Québec se sépare, vous ne pourrez jamais survivre seul sans le Cannadda’’ …Ben oui, nous serons pauvres comme plusieurs pays indignes de la couronne!.

‘’Si le Québec se sépare, personne ne voudra faire affaire avec vous’’ …Ben oui les fédéralistes ignoreront un marché de 8 million de citoyennes!

‘’Si le Québec se sépare!’’ …Ben oui

‘’Si le Québec se sépare!!’’ …Ben oui et c’est pour ça que JE VOTE OUI

‘’Si le Québec se sépare!!!’’ …etc

Je suis écœuré d’entendre tous ces Good-French en tête du peloton pour alimenter toutes cette sensationnelle propagande de peur.

Société comparative

C’est terrible comme les Anglophones sont méprisés au Québec. Seulement à Montréal, il y a l’Université McGill et Concordia juste pour eux. Il y a plusieurs autres établissements d’enseignement ailleurs au Québec pour notre population Anglophone, Bishop,Champlain, Dawson, Vanier, Héritage, John Abbott, etc. Il y a une multitude de médias Anglophones, plusieurs hôpitaux, Montréal General, The Jewish, St.Marys, le nouveau méga hôpital CUSM. Pour nos Anglophones il y a plein de commerces où ils peuvent évoluer ‘’Only in English’’ au Québec. En 2001, le Québec comptait 340 écoles primaires et secondaires de langue anglaise administrées par neuf commissions scolaires gérées par des membres de la communauté Anglophone. Le Québec compte aussi huit collèges et trois universités anglophones. Je me demande combien d’universités Francophones il y a en Ontario, en Alberta, en Colombie-Britannique ou en Nouvelle-Écosse. Ah oui, il n’y a pas de demande?

FINANCEMENT de la minorité Anglophone au Québec 2016.jpg

Combien y a-t-il d’hôpitaux francophones en Ontario? Seulement un? Oooouuuh! C’est beaucoup! Quand l’Ontario voulait couper dans le domaine de la santé pour ajuster ses finances publiques il y a quelques années, ils ont voulu fermer le seul hôpital francophone d’Ontario. Waooow! Combien avons-nous de stations de radio Francophones au Canada? Combien avons-nous de stations de radio anglophones au Québec? Je me demande comment faire l’égalité au Canada.

Hopitaux aux Québec et en Ontario.jpg

 

Le Génocide culturel des francophones « O Canada »

Visitez et LISEZ ce rapport intéressant:

http://www.vigile.net/IMG/pdf/24-Genocide.pdf

 

L’affichage au Québec et in Canada

Au Québec, il y a une multitude de commerces qui affichent in English. Au Canada, je vous défis d’en trouver une dizaine en Français. Au Nouveau-Brunswick, un Néo-Brunswickois me disait en 2012 que s’il s’affichait en Français à Halifax, les bons Anglophones refuseraient de magasiner à son commerce. Il ajoutait que s’il s’annonçait dans un média Francophone, il risquerait la punition d’un boycottage loyaliste de son commerce. C’est extrêmement troublant.

Il y a plusieurs années des Anglophones réclamaient haut et fort qu’il était dangereux et irrespectueux d’écrire sur les affiches routières de l’autoroute 20 ‘’Risque de Brouillard’’ uniquement en Français. Quelque temps plus tard, je suis allé à Toronto en passant par la 401 et j’ai remarqué quelques affiches avec ‘’Risk of Fog’’ in English only. Est-ce moins dangereux pour les Francophones?

Politique linguistique in Canada

Voici une publicité qui était distribuée à Toronto par le député Jonah Schein du NDP, le 1er juillet, 2013.
« Et si on croit fondamentalement dans le bilinguisme dans ce pays-ci… et moi j’y crois ! » – Françoise Boivin-NDP- Gatineau
Où est le français dans son pseudo pays bilingue ?
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10202836613737735&set=p.10202836613737735&type=1&theater#!/photo.php?fbid=10153579795918140&set=p.10153579795918140&type=1&theater

Good Anglo, Bad Frenchie

Trouvez-vous normal que lorsqu’on se retrouve en groupe, qu’il y a 10 frenchies et que, pour plaire à Georges qui est un good Anglo, tout le monde se met à parler Anglais afin de ne pas déplaire au seul anglophone du groupe? C’est irréel et très courant. Je me demande ce qu’il adviendrait dans le cas contraire. Mais non, le French must learn English. Je n’en reviens pas que l’influence colonialiste soit aussi forte et assimilante. En présence d’un seul anglo, tous les francophones sont gênés de parler en Français. Je suis révolté et insulté à chaque fois. Mais oui, vous allez me dire que les good-french sont polis et respectueux pour le pauvre Anglais qui ne parle pas cette curieuse langue. …Non, ce n’est pas normal.

Traduction in Canada

Voici un message de l’Agence du Revenu du Canada que j’ai reçu en avril 2015 :
Agence du revenu du Canada | Canada Revenue Agency
Version française *** The English version follows ***
Ce courriel confirme que vous avez inscrit au service de courrier en ligne de l’Agence du revenu du Canada (ARC), ou que vous avez fait une mise à jour dans ce service. Notez que le traitement de votre demande peut prendre jusqu’à sept jours.
Vous recevrez un avis par courriel si vous avez du courrier en ligne au moyen du service en ligne sécurisé Mon dossier de l’ARC.
Pour vous inscrire à Mon dossier ou mettre à jour votre adresse courriel, allez sur le site Web de l’ARC.
Si vous êtes un représentant autorisé, utilisez le service en ligne sécurisé Représenter un client.
Ce courriel vous a été envoyé par un système automatisé. Veuillez ne pas y répondre. Par mesure de sécurité, cet avis électronique n’inclut pas d’hyperlien.

English version *** La version française précède ***
This is a confirmation that you have registered for or made an update to the Canada Revenue Agency (CRA) online mail service. It may take up to seven days to process your request.
You will receive an email notification when there is online mail for you to view in your My Account secure online service.
To register for My Account or update your email address, go to the CRA website.
If you are an authorized representative, you must use the Represent a Client secure online service.
This is an automated email system. Please do not reply to this message. For security purposes, this email notification does not include a link.

Est-ce respectueux d’envoyer un tel message en Français? Je suis tanné de recevoir des messages du genre. Pourquoi la personne qui était responsable de la traduction n’avait-elle pas vérifier le genre de police ou la mise en forme du texte au lieu de se ficher de la population Francophone du pays? Parce qu’elle simply don’t care about the frenchies.

Now how would you feel my good Anglo if all your English messages where translated this way??

AVIS IMPORTANT: Les renseignements contenus ou joints � ce courriel sont pour l’usage exclusif du destinataire ou de l’institution � qui ce courriel s’adresse et peuvent contenir des renseignements privil�gi�s, confidentiels et exempts de divulgation conform�ment � la Loi sur l’acc�s � l’information municipale et la protection de la vie priv�e. Dans l’�ventualit� que le r�cepteur du pr�sent courriel n’est pas le destinataire concern� ou la personne autoris�e � acheminer le message au destinataire concern�, vous �tes, par la pr�sente, avis�(e), que toute divulgation, diffusion, distribution ou reproduction de la pr�sente communication est strictement interdite. Si vous recevez ce message par erreur, veuillez imm�diatement en informer l’exp�diteur ou l’exp�ditrice par courriel et d�truire celui-ci ainsi que toutes les pi�ces jointes qu’il comporte. Merci de votre collaboration.
�IMPORTANT: The information contained in or attached to this email is intended only for the use of the individual or entity to which it is addressed and may contain information that is privileged, confidential and exempt from disclosure under the Municipal Freedom of Information and Protection of Privacy Act. If the reader of this email is not the intended recipient or the person authorized to deliver the message to the intended recipient, you are hereby notified that any disclosure, dissemination, distribution or copying of this communication is strictly prohibited. If you receive this message in error, please notify the sender immediately by return email and destroy all copies of the information contained in or attached thereto. Thank you for your cooperation.
JE SUIS TANNÉ DE ÇA!

La famille

Mon arrière grand père et mon grand père paternel sont nés au Massachusetts aux États-Unis, ils étaient de prospères hommes d’affaires. Mon grand père à immigré au Québec un peu avant les années 1920 et a épousé une Francophone. Je me demande encore pourquoi il disait continuellement à mon père de ne pas parler Français, car personne ne voudrait l’embaucher pour un bon travail. Il lui radotait aussi qu’il n’était pas nécessaire de parler une autre langue que l’Anglais en affaire pour conserver sa supériorité sur l’autre qui ne maîtrise pas l’Anglais. Quel mépris pour les autres.

Bilingue or Bilingual

Je suis bilingue en Français et en Anglais et toi tu es unilingue in English? Tu devrais avoir honte de ne parler qu’une seule langue. Partout sur la terre, sauf dans l’anglophonie, les gens de tous les peuples sont au minimum bilingues et généralement les anglophones sont unilingues only. Pourquoi? Est-ce dans ta culture de ne pas avoir le droit de parler une seconde langue? As-tu si peur de faire des erreurs et de faire rire de toi? Ou est-ce que tu es incapable d’apprendre une autre langue? C’est dommage.

Au Canada, tu pourrais t’intéresser à la population avec la quelle tes ancêtres ont signé la Constitution de ton pays. Finalement, tu pourrais accepter le fait que les Francophones du Canada ont le droit de vivre équitablement dans ton pays comme les Anglophones on le droit de vivre et de s’épanouir au Québec. Si le Canada est anglophone presque partout, c’est correct si c’est ton choix. Si au Canada le Québec veut être une province Francophone, pourquoi ce n’est pas correct? Quand allez-vous accepter ce fait? Attendez-vous que le Québec se sépare avant de l’accepter? Je ne refuse pas le fait que le Canada est majoritairement anglophone, acceptez donc le fait que le Québec est majoritairement francophone. C’est simple! Au Québec c’est en FRANÇAIS!

Le Français au Canada 2016-2.jpg

Je ne veux plus me battre et me défendre contre vous au Canada. Je veux me faire respecter dans mon pays. C’est pour toutes les raisons dans ce long message que je veux me séparer.

Gordy, un bon anglophone de Westmount refuse toujours de me parler en Français invoquant son droit constitutionnel de parler Anglais au Canada.  »In English please » me dit-il à toutes les fois que je m’adresse à lui in french! Ah oui, son droit passe avant mon droit! Même à Montréal mon droit passe en deuxième.

BILINGUALISM in CANADA?? …my foot!!

« La carte du bilinguisme au Canada.

Maintenant, dites-moi qui apprend la langue de l’Autre ? »

Dans le Nord de l’Ontario et au NB : le bilinguisme est attribuable à ceux d’origine francophone. On appelle aussi cela l’assimilation ou le génocide culturel ! La brisure entre Ottawa et Gatineau est éloquente !


Photo de Gilles Laporte.

Encore du bilinguisme Canadian en 2016

 

Langues officielles: le brouillard…

par 

Quand vient le temps de sonder la population sur les orientations fédérales en matière de langues officielles, le gouvernement de Justin Trudeau apparaît malheureusement comme un clone de son prédécesseur, Stephen Harper… On «consulte» des porte-paroles d’organismes présélectionnés dans quelques douzaines de localités à travers le pays, et on lance en pâture au grand public un sondage Internet conçu en fonction d’on ne sait trop quoi… dont les résultats pourraient ne jamais être connus.

Seule l’appellation de la démarche semble avoir changé. Quand l’ancien ministre harpeurien du Patrimoine canadien, James Moore, avait entrepris sa «consultation» pour la période 2013-2018, on parlait de «feuille de route» pour les langues officielles. Avec Mélanie Joly, en 2016, c’est devenu un «plan d’action» (bit.ly/1Qc8K3n ) des langues officielles, sans échéance précise… On le dit «pluriannuel»… Pour le reste, on croirait presque à un exercice de copier-coller. On reprend l’itinéraire bleu, repeint en rouge…

L’intérêt pour ces «tables rondes» de consultations, qui ont débuté le 20 juin à Alfred (Ontario) et se sont poursuivies jusqu’au début de juillet dans sept villes (St. John’s, Waterloo, Toronto, Victoria, Winnipeg et Regina), oscille entre «faible» dans les médias francophones hors-Québec et «quasi nul» dans les milieux médiatiques du Canada anglais et du Québec… du moins jusqu’à maintenant. On peut donc en déduire que l’immense majorité du public québécois et canadien ignore tout de l’affaire…

Les consultations reprendront au début du mois d’août à Sherbrooke, puis dans les Maritimes, mais rien ne laisse entendre qu’elles grimperont au palmarès des manchettes pan-canadiennes. Le fait que plus d’un milliard de dollars en fonds publics soit dans la cagnotte, et que l’ADN linguistique du pays puisse être remis en question, ne semble pas devoir secouer la torpeur des effectifs ayant survécu aux coupes répétées dans nos salles de rédaction… Cela fera l’affaire du gouvernement Trudeau, qui pourra, sans être scruté, entreprendre de re-cuisiner la fibre linguistique du Canada à sa sauce multiculturelle…

Pendant que les grandes oligarchies médiatiques rendent de plus en plus inoffensives leurs salles de nouvelles dégarnies, une population tenue dans l’ignorance devient un terreau fertile pour la propagande  d’un chef de gouvernement adulé et de son équipe auréolée… De fait, y a-t-il un seul (une seule) journaliste qui ait analysé et commenté le contenu du sondage que Patrimoine canadien propose aux sujets canadiens d’Elizabeth Windsor? Faudrait. C’est très instructif.

Les questions, dans ce sondage, brossent le tableau d’un pays inexistant, où deux majorités miroirs, une anglaise (dans neuf provinces et trois territoires) et l’autre française (au Québec), ont chacune leurs minorités de langue officielle, la situation des francophones hors-Québec étant en quelque sorte le reflet de celle des Anglo-Québécois. C’est de la bouillie pour les chats. En réalité, le français reste la seule langue officielle en péril, dans toutes les provinces y compris le Québec, et les Anglo-Québécois ont été (et restent) bien plus choyés que les minorités acadiennes et canadiennes-françaises.

Le questionnaire plus détaillé qui suit le sondage général contient des suggestions erronées et insidieuses. Parmi les pistes d’action fédérale proposées pour répondre aux besoins des anglophones du Québec, on inclut «l’adoption de lois et règlements pour appuyer et encourager le respect des droits des Anglo-Québécois»… Ne laisse-t-on pas entendre ici que les droits des Anglo-Québécois n’ont pas été respectés et que le fédéral pourrait intervenir pour rappeler le Québec à l’ordre? Le sondage ne suggère rien de tel pour aider la francophonie hors-Québec…

Le libellé des questions sur la diversité et le multiculturalisme invite presque les répondants à mettre en doute les valeurs traditionnellement associées aux deux langues officielles du pays. Que faut-il penser quand on demande au public son niveau «d’accord» ou de «désaccord» avec l’énoncé suivant: «Le fait d’avoir deux langues officielles, le français et l’anglais, favorisent (sic) l’ouverture des Canadiens aux autres cultures.» Et on relance tout de suite après avec cette question: «Quel(s) rôle(s) devrait-on donner aux autres langues que le français et l’anglais (langues autochtones et langues d’immigration)?»

De là à croire qu’on prépare à la dualité linguistique le sort que Trudeau père avait réservé jadis au biculturalisme, il n’y a qu’un pas… vite franchi avec un Justin Trudeau…

Ailleurs dans le sondage, on se retrouve devant cette affirmation abracadabrante: «Les langues officielles rayonnent aux quatre coins du pays grâce aux Canadiens bilingues, mais aussi grâce aux nombreuses communautés de langue officielle en situation minoritaire que l’on retrouve dans toutes les provinces et territoires.» Précisons d’abord que les francophones hors Québec, massivement bilingues, font partie des «Canadiens bilingues», comme les Anglo-Québécois qui connaissent le français. Ils ne s’y ajoutent pas comme semble l’indiquer l’énoncé.

Mais le pire, c’est le fondement même de la déclaration. Plus de 22 millions de Canadiens ne connaissent qu’une langue officielle, l’anglais: peut-on sérieusement affirmer qu’ils ne contribuent pas au rayonnement de cette langue eux aussi? Ce privilège serait réservé aux anglos bilingues? Et que dire des quatre millions de francophones unilingues du Québec… Ne font-ils pas rayonner la culture et la langue françaises… l’autre langue officielle? Ne serait-il pas utile aussi de mentionner que des 5 800 000 Canadiens bilingues, près de 3 millions et demi sont de langue maternelle française?

Si votre intention est d’utiliser ce sondage pour faire connaître une opinion qui sort du moule imposé par les stratèges de Patrimoine canadien, vous aurez des problèmes…

Entre-temps, la ministre Mélanie Joly et sa suite continueront de rencontrer les gens qu’ils ont eux-mêmes invités aux tables rondes, pour entendre les mêmes litanies de plaintes et de demandes qu’à l’époque des années Harper et même avant… Et les médias, faute d’effectifs ou de volonté, continueront  de feindre d’ignorer l’existence des consultations sur les langues officielles ou publieront, de temps à autre, quelques trop brefs paragraphes sur la présence de Mme Joly et sa troupe dans les parages…

http://pierreyallard.blogspot.ca/2016/07/langues-officielles-le-brouillard.html

Air Canada

Des maudits Franco-Ontariens se sont battus en cour pendant plusieurs années contre Air-Canada afin de faire valoir qu’ils avaient le droit de se faire servir en Français à bord des merveilleux avions de cette fabuleuse ligne aérienne Canadienne. Way to go Canada!

CanPar

Lors d’un appel de service chez CanPar, le préposé aux appels me dit que le site francophone de CanPar n’était pas nécessaire pour moi puisque je parle Anglais et que les francophones devraient vivre en Anglais comme tout le monde de normal et civilisé! C’est méprisant comme attitude. D’où vient ce sentiment? Pourquoi ne pas accepter et encourager notre dualité Constitutionnelle?

Mazda Canada

Je viens d’acheter une nouvelle Mazda 3 en 2013 et croyez le ou non, je ne peux pas avoir l’affichage de ma radio en Français. Ça ne se fait pas me répond Mazda Cannadda! C’est renversant de savoir que dans notre ère de l’informatique c’est aussi impossible que Mazzda Toronno le dit. C’est une simple micro chip à programmer dans l’ordinateur de bord afin que ma radio unilingue me dire (Bonjour) au lieu de (Hello) et (Au revoir) au lieu de (Good Bye).

C’est frustrant de toujours être obligé de se battre pour faire valoir des droits aussi fondamentaux au Canada. Un ‘’Good-French’’ me répond aussitôt que ça coûterait plus cher si Mazda était obligé de traduire les quelques textes dans l’affichage de ma radio-unilingue. Et moi qui croyais que le bilinguisme était obligatoire avec tous les produits partout in Canada. Yo Canada? Je veux ma radio en FRANÇAIS c’est tout!

Média

Un jour, j’étais attablé en compagnie d’un célèbre personnage radiophonique de la communauté Juive de Montréal, ce monsieur cherchait un crayon pour écrire et me demanda de lui en passer un. J’avais un stylo avec un drapeau du Québec imprimé dessus. En lui passant le méchant stylo, ce bon larron aperçut le répugnant drapeau du Québec et recula rapidement sa main afin de ne pas toucher au dangereux stylo. ‘’Ah non je ne touche pas à ça’’ s’exclame t’il spontanément. Et pourquoi? Il répondit aussitôt ‘’qu’il ne voulait pas toucher au stylo parce qu’il y avait un drapeau de séparatiste dessus’’. Comme ce monsieur est Beta et méprisant! Figurez-vous qu’un bon Juif comme lui est rendu aussi raciste que ceux qu’il a dénoncé toute sa vie. Ceci ressemble à de l’antisémitisme envers les Québécois.

Méprisant commentaire

SVP veuillez écouter un exemple de mépris envers TOUTES les Québécoises et les gars aussi: YouGenie Boutchardd:
C’est fou comme c’est permis de détester publiquement tout un peuple à ce point. Merci aux commanditaires: Pérrier, BNP Paribas, rolandgarros.com, Hello Kitty,International de France,Nike et silly Genie

Je pense que j’ai un accent un peu plus comme anglais, je ne parle pas si souvent français, mais… je ne parle pas avec un accent québécois, alors au moins, ça, c’est bon.» – Sansgénie Bouchée
https://www.facebook.com/SeoMontreal/videos/vb.1160421974/10206785311368950/?type=2&theater

Un bon italien né à Montréal et vivant maintenant à Toronto s’amuse constamment à me traiter de frenchman, fucking québécois, esti de séparatiste et j’en passe. Il a même poussé l’insulte jusqu’à dire qu’il respectait plus les chiens et les noirs que les maudits Québécois. MMMaudit raciste de commentaire. Il me reproche de vouloir travailler en Français que c’était de la merde comme langue. Je suis tanné de ce genre de commentaire.

Un Italien à Toronto à qui j’ai envoyé un message par courriel était offusqué et s’est plaint au représentant de la compagnie que j’étais un séparatiste, car j’avais écris au début de mon message ‘’Bonjour’’ au lieu de ‘’Hello’’. Tout le reste du message était en Anglais. Ah je n’en veux pas de ce genre de Canada!

J’ai posté, en 2014, une lettre par Poste Canada vers une adresse à Ottawa; à ma grande surprise, cette lettre est revenue deux semaines plus tard. L’adresse était bonne et le code postal aussi. Un employé de Canada Post avait barré au stylo le nom de rue ET le code postal et avait estampé sur l’enveloppe que l’adresse n’existait pas. Mon erreur était le nom de la rue, j’ai écris Rue Principale au lieu de Main Street! Aaaahhh! Figurez-vous que vous pouvez poster une enveloppe avec uniquement le numéro de porte et le code postal pour qu’elle se rende n’importe où au Canada? But please, do it in English! Est-ce que cet employé de Poste Canada Post était un Red-Neck ou juste Francophobe?

Dans un magasin une Italienne parlait avec un bel Italien et les deux disaient que Montréal devrait se séparer du reste du Québec et que ce serait une bonne chose. Les deux méprisants personnages ont abaissé toute la nation Québécoise pendant un long moment sans s’apercevoir du mépris envers tout le peuple Québécois.

Une femme d’origine Slovaque qui travaille au bureau des Nations Unies me disait que si le Québec se séparait, le siège social de Montréal déménagerait certainement ailleurs au Canada. Est-ce ce genre de mépris qui règne dans ce  bureau? Les Nations Unies sont unies seulement si le Québec demeure au Canada? À ma connaissance, les Slovaques se sont aussi séparés de la République Tchèque pour avoir leur autonomie. Eux avaient le droit à une autonomie politique, mais pas le Québec. C’est quand même curieux ce commentaire méprisant pour une immigrante séparatiste Slovaque. J’ai mal au cœur avec des remarques semblables.

Un beau moineau politique municipal de Montréal fait une sortie complètement raciste et méprisante. La journaliste Lise Ravary écrit en avril 2014 :

La majorité des Québécois ont découvert l’existence du conseiller municipal indépendant Jeremy Searle grâce à son commentaire délirant sur les méchants séparatistes qu’il a comparés à l’agrile du frêne, ce petit insecte qui menace les arbres de Montréal, et qu’il faut « éradiquer ». Même s’il fait « moins de dégâts que les séparatistes ».

Haineux, Jeremy Searle ? Disons que ce n’est pas le mot que j’utiliserais pour le décrire. Stupide, irresponsable, irréfléchi, ou même carrément ding dong, crackpot… Et, pour qu’il me comprenne, ‘deeply offensive’.

Francophobe ? Probablement, même s’il parle français. Ce n’est pas la première fois qu’il dit des niaiseries patentées sur le fait français au Québec.

Je deviens de plus en plus SÉPARATISTE en écoutant ce genre de maudits red-necks. Thanks…

POLITIQUE

En 2012, suite à la victoire électorale du Parti Québécois, un homme anglophone R.H. Bain c’est rendu au théâtre Métropolis pour tenter de tuer la nouvelle Première Ministre Pauline Marois, pourtant élue démocratiquement. C’est la toute première fois dans l’histoire du Canada qu’il y a un geste aussi raciste contre un peuple et contre une politicienne. C’était un geste prémédité et délibéré. Ce beau moineau a même réussi à tuer un innocent technicien qui assistait à cette rencontre électorale et un autre homme a été blessé gravement dans cette affaire. Ah je sais, les hypocrites feront des comparaisons avec la fameuse crise d’octobre en 1970.

Poser un tel geste est une entrave sérieuse

à la démocratie.

Je me demande comment et grâce à quoi ce malade mental avait aussi peur de la méchante madame. Suite à plusieurs déclarations propagandistes pour faire peur aux électeurs, ce R.H. Bain a décidé de prendre ses armes pour défendre l’honneur de sa patrie. Les médias anglophones n’ont surement pas diffusé les propos racistes et haineux du meurtrier ce soir là. J’oserais même pointer le Parti Libéral d’une certaine responsabilité dans cette bouleversante affaire, avec toute leur propagande de peur et leur messages alarmistes électoraux. Ça devait être la catastrophe et la fin du monde aussitôt l’élection des dangereux séparatistes. Ce ne sont pas tous les Anglophones qui adhèrent à une campagne de peur, purement électorale, pour mépriser une nation du pays.

Tentative de meurtre

La nouvelle Première Ministre élue démocratiquement à quand même été victime d’une tentative de meurtre et rien d’autre. Le dangereux individu R.H. Bain qui a attenté à la vie de la nouvelle Première-Ministre revendiquait et criait haut et fort que les méchants séparatistes étaient une trahison et une menace pour tout le merveilleux Canada. Rappelons que ce criminel a quand même tué une personne et a blessé gravement à vie une autre personne innocente pour des raisons politiques. C’est une sérieuse entrave à la démocratie. Qu’est-ce qui a pu causer une telle folie vous pensez? Sans doutes la propagande de peur provoquée perpétuellement par le bon Parti Libéral du Québec lors de toutes les élections.

Le Parti Libéral et son chef Jean  »John-James » Charest, au pouvoir à cette époque, doit avoir honte d’avoir véhiculé de tels propos scandaleux pour faire peur, afin de gagner des votes. Ce geste répréhensible n’a pas sa place dans un monde démocratique. C’est un geste prémédité de l’assaillant et c’est une sérieuse entrave à la démocratie au Canada.

Suite à cet événement, je confronte des bons libéraux, ils partent tous à rire et répliquent que ‘’C’est dommage qu’il l’aie manqué’’ puis ‘’On serait enfin débarrassé d’elle’’. Le croyez-vous? C’est horrifiant qu’un bon Italien, une belle Libanaise et une Good French puissent répliquer de la sorte. Pourquoi cette arrogance? J’en ai mal au ventre! Cela m’écœure!

Je ne veux pas vivre dans une société aussi méprisante. Ils détestent plus de 50% de la société Québécoise par conviction politique. J’ai peur! Trop d’Anglo-Canadiens ou d’anglophiles-Canadiens sont semblables.

Ailleurs au Canada

Vers 2001, Le Gouvernement Ontarien devait couper les dépenses dans le domaine de la santé. Curieusement, Le premier hôpital visé par ces coupures était l’Hôpital de Montfort, le seul hôpital francophone en Ontario!

En 2009, pour la diffusion du gala de la remise des prix pour la chanson Canadienne, la merveilleuse CBC a coupée toutes les chansons francophones ainsi que toute référence à la partie francophone de la diffusion publique. La CBC a donné comme excuse le temps d’antenne disponible pour la diffusion du gala!

En 2010, lors des cérémonies d’ouverture des jeux olympiques de Vancouver, le Comité des organisateurs a oublié de mettre le Français à l’honneur. Même après une promotion de 2 millions de dollars de la part du Gouvernement Fédéral, il n’y avait qu’un seul représentant pour signaler le fait Français au Canada. Le chanteur Garou, n’a eu que 3 minutes à l’ouverture des cérémonies!

En 2014, lors d’une partie de hockey entre Montréal et Tampa Bay, l’animateur Ron McLean de CBC sport passe le commentaire suivant: « quand le Canadien joue à Montréal il ne devrait pas y avoir d’arbitres Francophones pour arbitrer les parties? » Ce sont tout simplement des propos racistes et méprisants qui insultent les Francophones du pays. Je me demande si les arbitres sont Anglophones quand les Maple Leafs jouent à Toronto.

Forces Canadiennes

Le Commissaire aux langues officielles déplore le fait que les soldats Francophones ne peuvent pas recevoir de services dans leur langue. L’armée savait depuis 2007 qu’il n’y avait pas de service pour ses soldats Francophones. La belle armée Canadienne fait affaire avec des psychologues Américains pour ses soldats.

À Toronto, je connais Steve, un bon Italien raciste qui ne veut pas que j’écrive bonjour dans mes messages d’affaires. Il croit que je veux lui forcer cette langue dans le gorge. Je m’excuse!

Ailleurs in Canada…

Je veux porter à votre attention une situation vécue à des funérailles en l’église St-François de Sales, le 9 février dernier.

Le défunt ayant été militaire durant la plus grande partie de sa vie professionnelle, la Légion canadienne de Pointe-Gatineau s’est présentée pour lui offrir le traditionnel ‘salut’.

Représentant la Légion, le sergent d’armes, Robert ‘Bob’ Henry a déballé toutes les instructions en anglais uniquement comme cela s’était produit il y a deux ans dans des circonstances similaires, les francophones de son groupe s’adressant d’ailleurs à lui  en anglais seulement. Voilà une attitude totalement intolérable, injustifiée, méprisante et inacceptable au sein d’une paroisse francophone. Alors qu’on vient rendre hommage à un militaire qui a consacré sa vie au service de son pays, on occulte complètement son identité culturelle et celle des 99,5 % des participants à la cérémonie. Quel affront !

On dit souvent que l’armée est un véhicule d’assimilation des francophones. À la lumière de l’événement on peut se demander si la tendance ne se poursuit pas dans l’au-delà!

Je dénonce vigoureusement cette nouvelle humiliation et ce mépris total de notre langue en pleine paroisse francophone, de la part d’un représentant de la Légion canadienne qui plus est, demeure à Gatineau. On peut se demander quelles réactions auraient eu les paroissiens d’une communauté anglophone, même au Québec ! Quelles explications les dirigeants de la Légion canadienne du secteur Gatineau auraient pu trouver pour justifier ce qui aurait été considéré comme un crime de lèse-majesté? Marcel Lahaie, prêtre, L’Ange-Gardien, Qc

Dans l’ouest Canadien

L’Alberta n’a pas l’obligation de publier ses lois en français et en anglais, tranche la Cour d’appel de la province. Le gouvernement albertain avait également le droit de se déclarer unilingue anglophone en 1988, statuent les juges.

Le tribunal confirme ainsi le statut unilingue de l’Alberta, jugeant que le bilinguisme n’était pas un droit constitutionnel reconnu et transférable au moment où la province a vu le jour.

La décision a des répercussions en Saskatchewan, qui a vu le jour de la même façon et la même année que l’Alberta voisine, en 1905. La Saskatchewan s’est elle aussi déclarée unilingue anglophone en 1988, après la décision de la Cour suprême du Canada dans la cause Mercure.

Si la Cour suprême du Canada venait à s’intéresser au dossier, un étudiant en doctorat d’histoire à l’Université de la Saskatchewan serait également friand de la décision définitive.

Dustin McNichol écrit une thèse sur la cause Caron et souhaiterait que les juges décident si la Proclamation royale de 1869 est une convention constitutionnelle, ce que ne croit pas la Cour d’appel de l’Alberta.

La proclamation déclarait que les droits civils et religieux des résidents des territoires seraient respectés par le gouvernement du Canada, une fois leur entrée dans la Confédération.

Lors de la Proclamation royale de 1869, la reine d’Angleterre a reconnu les droits acquis des Métis, dont les droits linguistiques. Ces droits ont aussi été formellement reconnus dans la loi menant à la création du Manitoba en 1870. Durant cette même année, le Canada a annexé les autres terres de l’ouest du pays.

Source: http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2014/02/21/003-jugement-appel-gilles-caron.shtml

Voici une histoire d’horreur parmi d’autres. Une fois, Gilles Duceppe est venu visiter la Saskatchewan. Il était en entrevue à la radio de Régina. Un intervenant lui avait dit que l’identité québécoise n’existe pas, que les québécois, ça n’existe pas, qu’il n’existe que les canadiAns. Ça fesse, hin? Bienvenue au Canada. Jean

Dear Canadians, we want to be separate from you for a few reasons: you don’t like us. You speak english, we are french speaking and we will continue to speak french. You don’t understand a word in french, but I speak and understand your language and a lot of Québécois are bilingual. We are so différent from all of you, and we want to keep our roots, respect our ancesters who fought to keep us free, live our freedom in french. So soon Canada is going to split and we will be happy to live without your Canada. I am a proud Québécoise and I am going to live en LIBERTÉ! Mireille

L’ASSIMILATION

Pour la première fois quelqu’un prend le temps d’expliquer c’est quoi l’assimilation…

L’assimilation, c’est quand quelqu’un te parle du français, et que tu répliques que c’est une langue que tu parlais, autrefois. Tu es assimilée, finalement.

L’assimilation contemporaine : une explication Céleste Godin

14 avril 2015
http://astheure.com/…/lassimilation-contemporaine-une-expl…/

Un mauvais sort tomba sur le village. On l’appelait la menace anglaise. Soudainement, un à un, les villageois tombèrent sous le mauvais sort et perdirent leur belle langue. Ils en vinrent à parler une autre langue, celle des autres villages qui les entouraient. C’est comme s’ils avaient oublié tout ce qu’ils avaient connu jusqu’à présent, ou comme si tout à coup, ils ne voulaient plus faire partie de leur propre culture. Ils n’étaient plus des LeBlanc. Ils étaient devenus des White.

Lutter contre l’assimilation à tous les jours, c’est épuisant et généralement pas très sexy.

À tous les enfants qui grandissent en francophonie minoritaire, on raconte la même histoire. Le but, comme dans les contes des frères Grimm, c’est de leur…
ASTHEURE.COM

Pour la première fois quelqu’un prend le temps d’expliquer c’est quoi l’assimilation…

L’assimilation, c’est quand quelqu’un te parle du français, et que tu répliques que c’est une langue que tu parlais, autrefois. Tu es assimilée, finalement.

L’assimilation contemporaine : une explication Céleste Godin

14 avril 2015
http://astheure.com/…/lassimilation-contemporaine-une-expl…/

Un mauvais sort tomba sur le village. On l’appelait la menace anglaise. Soudainement, un à un, les villageois tombèrent sous le mauvais sort et perdirent leur belle langue. Ils en vinrent à parler une autre langue, celle des autres villages qui les entouraient. C’est comme s’ils avaient oublié tout ce qu’ils avaient connu jusqu’à présent, ou comme si tout à coup, ils ne voulaient plus faire partie de leur propre culture. Ils n’étaient plus des LeBlanc. Ils étaient devenus des White.

Lutter contre l’assimilation à tous les jours, c’est épuisant et généralement pas très sexy.

À tous les enfants qui grandissent en francophonie minoritaire, on raconte la même histoire. Le but, comme dans les contes des frères Grimm, c’est de leur…
ASTHEURE.COM

Et puis encore le Fédéral

Impératif français invite le Commissaire aux langues officielles à dénoncer vertement et ouvertement la pratique du gouvernement fédéral consistant à nommer des gens incapables de parler le français à des postes importants de ministres, juges, sénateurs,  sous-ministres, hauts fonctionnaires, présidents, vice-présidents, directeurs…  dans les ministères et organismes fédéraux.

« Ces pratiques de discrimination et d’exclusion témoignent du mépris et du racisme fédéral envers le Québec et la francophonie nationale et internationale », de déclarer le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault.

Comment peut-on d’un côté affirmer qu’au Canada le français est langue officielle, que le Canada est un pays francophone membre de l’Organisation internationale de la Francophonie et de l’autre, nier la personnalité francophone du Canada en nommant un ministre unilingue anglais aux Affaires étrangères!

En agissant ainsi, le Canada projette délibérément à l’échelle nationale et internationale l’image d’un pays suprémaciste anglophone, d’un pays qui écrase sa francophonie.

Le gouvernement Harper doit démettre de ses fonctions son nouveau ministre aux Affaires étrangères, Rob Nicholson, et s’excuser de l’affront et de l’humiliation qu’il impose de façon répétée au Québec et à la francophonie!

Insatisfait des conclusions du commissaire aux langues officielles (CLO) Graham Fraser, un fonctionnaire fédéral basé à Montréal a entamé une poursuite pour que soit respecté son droit de travailler en français.

COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES

Graham Fraser poursuivi

Un fonctionnaire fédéral dit avoir été forcé de travailler en anglais toute sa carrière

Le 8 mai 2016, André Dionne, gestionnaire au Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) de Montréal, s’est adressé à la Cour fédérale pour contester le rapport final du CLO qui conclut que son employeur a mis en oeuvre toutes les recommandations qui lui ont été faites afin d’assurer qu’un employé francophone puisse travailler dans sa langue, comme le stipule la Loi sur les langues officielles. « Je pense que le commissaire n’a pas accompli son mandat de façon adéquate », a affirmé ce fonctionnaire au Devoir.« Ses recommandations sont insuffisantes. Ça ne va pas assez loin et ça ne règle pas le problème qui perdure. »

« Les opérations quotidiennes habituelles demeurent en anglais à presque 100 % du temps », a certifié André Dionne. Il serait difficile qu’il en soit autrement : les gestionnaires du bureau de Montréal — un peu de moins de 20 personnes y sont affectées — doivent rendre compte plusieurs fois par jour au BSIF de Toronto, qui n’a aucune obligation de bilinguisme. Les employés montréalais relèvent de directeurs unilingues anglais.

Or, en vertu de la partie V de la Loi sur les langues officielles, les institutions fédérales doivent veiller à ce que « leur milieu de travail soit propice à l’usage effectif des deux langues officielles tout en permettant à leur personnel d’utiliser l’une ou l’autre » dans la région de la capitale nationale et dans les régions désignées comme bilingues, comme Montréal. En outre, il incombe aux institutions fédérales dans ces régions bilingues de veiller à ce que « les supérieurs soient aptes à communiquer avec leurs subordonnés dans celles-ci [les deux langues] et à ce que la haute direction soit en mesure de fonctionner dans ces deux langues ». En pratique, les supérieurs des employés fédéraux francophones à Montréal sont nécessairement basés dans une autre région bilingue, celle de la capitale nationale, s’ils ne sont pas sur place. Non pas à Toronto.

André Dionne travaille au BSIF de Montréal, secteur de la surveillance, depuis plus de 25 ans. Il est présentement en congé de maladie. « J’estime que mon droit de travailler en français a constamment été brimé durant l’entièreté de ma carrière auprès de cet employeur fédéral, mais de façon plus flagrante durant les dernières années », écrit-il dans sa plainte adressée à Graham Fraser à la fin de 2010. C’est « un problème qui, malheureusement, s’avère maintenant chronique au sein du BSIF. J’irais même jusqu’à affirmer que le non-respect du français est solidement incrusté dans la culture de l’organisation. En tant que Canadien au service de la fonction publique de mon pays, je trouve cela désolant. »

Pour lire la suite:

http://www.ledevoir.com/politique/canada/440348/un-fonctionnaire-federal-force-de-travailler-en-anglais-poursuit-graham-fraser

Robert Bourassa

Robert Bourassa disait à son tour:

Le Canada anglais doit comprendre de façon très claire que, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, le Québec est, aujourd’hui et pour toujours, une société distincte, libre et capable d’assumer son destin et son développement.

(Discours prononcé le 22 juin 1990 à l’Assemblée nationale suite à l’échec de l’Accord du lac Meech.)

Aperçu d’une étude sur

le bilinguisme au Canada

Il y a 50 ans, le début des travaux de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme jetait les bases de ce qui allait devenir la politique de bilinguisme officiel du gouvernement canadien. Dans les années qui ont suivi la commission, le taux de bilinguisme français-anglais a augmenté au Canada, mais semble avoir atteint un certain plateau depuis 2001. Quelles sont les tendances en matière de bilinguisme au Canada? Quels facteurs peuvent expliquer la récente stagnation du bilinguisme à l’échelle nationale?

  • En 2011, 17,5 % des Canadiens, soit 5,8 million de personnes, ont déclaré pouvoir soutenir une conversation en français et en anglais, en hausse par rapport aux 12,2 % enregistrés 50 ans plus tôt, en 1961.
  • Au Canada, la part des personnes bilingues est passée de 17,7 % à 17,5 % entre 2001 et 2011, en dépit d’une hausse continue du nombre de personnes bilingues.
  • Le Québec a été la seule province à enregistrer une hausse soutenue du taux de bilinguisme entre 2001 et 2011, soit de 40,8 % à 42,6 %. Ce même taux s’élevait à 25,5 % en 1961.
  • Dans le reste du pays, le taux de bilinguisme est passé de 10,3 % en 2001 à 9,7 % en 2011, alors qu’il était de 6,9 % en 1961.
  • Entre 2001 et 2011, la stagnation du bilinguisme à l’extérieur du Québec s’est produite dans un contexte de croissance de la population immigrante non francophone et de diminution de la proportion d’élèves inscrits à un programme de français langue seconde.
Publication: 19/01/2015 23:39 EST Mis à jour: 21/03/2015 05:12 EDT

Pour une rare fois, Graham Fraser a dérapé. Oui, cette fois, pour reprendre une bonne vieille expression anglaise, il s’est bel et bien mis un pied dans la bouche lorsqu’il a osé dire que le Québec n’en faisait pas assez pour protéger la minorité anglophone. Méditons, si vous le voulez bien, sur cette affirmation un instant : « Ne-pas-en-faire-assez »… Ensemble, vous et moi mon cher Graham, regardons ça de plus près…

Selon les plus récentes statistiques (2011), le Québec comptait près de 700 000 anglophones (un peu moins de 9% de la population totale), tandis que le Canada comptait un peu plus de 7 millions de francophones, soit plus de 22% de la population. En faisant abstraction des Franco-québécois, le nombre de Franco-canadiens s’établissait à environ 1 million, donc près de 4% de la population (sans le Québec). Maintenant que les faits démographiques sont établis, jetons un bref regard non scientifique, mais tout de même révélateur, sur la situation.

Les Franco-canadiens (abstraction faite du Québec) bénéficient, depuis l’abolition de la régie Beauséjour au Nouveau-Brunswick, d’un grand total de deux hôpitaux francophones pour l’ensemble du pays, soient Montfort en Ontario et Saint-Boniface au Manitoba. À titre comparatif, les Anglos-québécois ont accès à plus d’une quinzaine d’hôpitaux de langue anglaise, sans compter qu’ils peuvent être servis sans problème en se présentant dans un hôpital de langue française, ce qui n’est pas le cas pour la très grande majorité des francophones hors Québec.

Et les commissions scolaires ? Oublies-tu les commissions scolaires mon cher Graham ? Et les institutions d’enseignement supérieur ? Au Québec, il y a John Abbott, Dawson, Marianopolis, Champlain regional, Heritage, Vanier, McGill, Bishop, Concordia, qui sont de langue anglaise. Au Canada, il y a sept institutions universitaires accessibles pour les francophones, mais elles sont, pour la plupart, bilingues et non entièrement de langue française. Une différence à ne pas négliger, j’en ai bien peur.

Et la vie culturelle ? Les anglophones sont-ils désavantagés par rapport aux francophones dans ce domaine aussi mon cher Graham ? Mis à part Radio-Canada, qu’on tente d’ailleurs de démanteler à grands coups de hache, RDS et quelques émissions soporifiques, les francophones à l’extérieur du Québec ne sont pas les plus gâtés en terme télévisuel. Même chose pour la musique et la littérature, tandis que les Anglo-québécois bénéficient d’une variété culturelle impressionnante pour ne pas dire triomphante.

Et la vie sociale ? Qu’en est-il des services quotidiens pour les millions de Canadiens ? C’est bien ce que je pensais… Pendant que la minorité anglophone pourra même se faire comprendre au Saguenay ou à Amos, le francophone à Vancouver ou Calgary devra, de toute évidence, parler la langue de Shakespeare s’il désire être servi et compris. C’est normal me direz-vous, les anglophones sont plus de 300 millions en Amérique du Nord. Justement, justement… l’art de mener le mauvais combat!

Ainsi, mon cher Graham, à la place de t’enfoncer davantage le pied dans la bouche, il serait peut être temps de retourner à la défense des intérêts des Franco-canadiens et même des Franco-québécois auprès des maîtres conservateurs de l’unilinguisme anglo-canadien. Elle est là la vraie menace ; il est là le véritable danger. L’idée ici n’est pas de nier les droits fondamentaux des anglophones du Québec, bien au contraire, mais de rétablir les faits sur une situation clairement défavorable pour l’une des deux langues officielles et ceux qui la parlent.

Alors que certains sont encore convaincus de leur supériorité – lire ici Me Anne-France Goldwater et son message Twitter indiquant que « Les Anglais ont construit cette province [Québec] et pour chaque anglophone qui quitte, la province s’appauvrit » (traduction libre) – peut être devrais-tu, mon cher Graham, faire ton boulot comme il se doit et, en ce sens, voir à ce qu’une certaine équité soit assurée à l’échelle du Canada. Après, peut-être, serons-nous prêts à tendre l’oreille et à écouter tes doléances sur cette pauvre minorité anglophone tant menacée. Yannick Barrette

http://quebec.huffingtonpost.ca/yanick-barrette/cette-pauvre-minorite-anglophone-menacee_b_6497922.html

Régions du Canada prescrites au paragraphe 35(2) de la Loi sur les langues officielles

Ce qui suit est une copie de la liste des régions du Canada énumérées dans la circulaire no 1977-46 du Conseil du Trésor et de la Commission de la fonction publique du 30 septembre 1977, à l’annexe B de la partie intitulée «Les langues officielles dans la Fonction publique du Canada : Déclaration de politiques».


A. Région de la Capitale nationale


B. La province du Nouveau-Brunswick


C. La région bilingue de Montréal

  1. Le comté de Deux-Montagnes qui comprend :
    1. Cités
      • Deux-Montagnes; Ste-Scholastique
    2. Villes
      • Oka-sur-le-Lac; St-Eustache
  2. Le comté de l’Île-de-Montréal et de l’Île-Jésus qui comprend :
    1. Cités
      • Beaconsfield; Côte-St-Luc; Dorva; Lachine; LaSalle; Laval; Montréal; Montréal-Nord; Outremont; Pierrefonds; Pointe-aux-Trembles; Pointe-Claire; St-Laurent; St-Léonard; Verdun; Westmount
    2. Villes
      • Anjou; Baie-d’Urfé; Dollard-des-Ormeaux; Hampstead; Île-Dorval; Kirkland; Montréal-Est; Montréal-Ouest; Mont-Royal; Roxboro; Ste-Anne-de-Bellevue; Ste-Geneviève; St-Pierre
  3. Le comté de La Prairie qui comprend :
    1. Villes
      • Brossard; Candiac; Delson; La Prairie
  4. Le comté de Vaudreuil qui comprend :
    1. Villes
      • Dorion; Hudson; Île-Cadieux; Île-Perrot; Pincourt; Pointe-du-Moulin; Rigaud; Vaudreuil

D. Les régions bilingues des «autres parties du Québec»

  1. Le comté de Bonaventure qui comprend :
    1. Ville
      • New-Richmond
  2. Le comté de Gaspé-Est qui comprend :
    1. Cités
      • Gaspé; Percé
    2. Ville
      • Chandler
  3. Le comté de Brome qui comprend :
    1. Villes
      • Bromont
      • Lac-Brome
      • Sutton
  4. Le comté de Compton qui comprend :
    1. Villes
      • Cookshire; East-Angus; Scotstown; Waterville
  5. Le comté de Huntingdon qui comprend :
    1. Ville
      • Huntingdon
  6. Le comté de Missisquoi qui comprend :
    1. Cité
      • Farnham
    2. Villes
      • Bedford; Cowansville
  7. Le comté de Richmond qui comprend :
    1. Villes
      • Asbestos; Bromptonville; Danville; Richmond; Windsor
  8. Le comté de Sherbrooke qui comprend :
    1. Cité
      • Sherbrooke
    2. Ville
      • Lennoxville
  9. Le comté de Stanstead qui comprend :
    1. Cité
      • Magog
    2. Villes
      • Coaticook; Rock Island
  10. Le comté d’Argenteuil qui comprend :
    1. Cité
      • Lachute
    2. Ville
      • Barkmere
  11. Le comté de Pontiac
    • (à l’exclusion des secteurs situés dans la région de la Capitale nationale)

E. La région bilingue de l’est de l’Ontario

  1. Le comté de Glengarry qui comprend :
    1. Ville
      • Alexandria
  2. Le comté de Prescott qui comprend :
    1. Villes
      • Hawkesbury; Vankleek Hill
  3. Le comté de Russell qui comprend :
    1. Ville
      • Rockland; (à l’exception des secteurs situés dans la région de la Capitale nationale)
  4. Le comté de Stormont qui comprend :
    1. Cité
      • Cornwall

F. La région bilingue du nord de l’Ontario

  1. Le comté d’Algoma qui comprend :
    1. Cité
      • Sault-Ste-Marie
    2. Villes
      • Blind River; Bruce Mines; Thessalon
  2. Le comté de Cochrane qui comprend :
    1. Villes
      • Cochrane; Hearst; Iroquois Falls; Kapuskasing; Smooth Rock Falls; Timmins
  3. Le comté de Nipissing qui comprend :
    1. Cité
      • North Bay
    2. Villes
      • Bonfield; Cache Bay; Mattawa; Sturgeon Falls
  4. Le comté de Sudbury qui comprend :
    1. Cité
      • Sudbury
    2. Villes
      • Capreol; Coniston; Copper Cliff; Espanola; Levack; Lively; Massey; Webbwood
  5. Le comté de Timiskaming qui comprend :
    1. Villes
      • Charlton; Cobalt; Englehart; Latchford; New Liskeard

Et  si vous voulez savoir pourquoi le Canada n’est pas mon pays?

 »I think that you’re shoving English down my throat »!!

http://www.tbs-sct.gc.ca/pubs_pol/hrpubs/offlang/chap5_101-fra.asp#regions

Conclusion

Le taux de bilinguisme mesuré à partir des données de recensement est un indicateur important pour suivre l’évolution du bilinguisme français-anglais au Canada. Bien que le nombre de personnes bilingues au pays n’ait jamais cessé d’augmenter au cours des 50 dernières années, le taux de bilinguisme a légèrement diminué au cours des dix années précédant le dernier recensement. Ces deux résultats, en apparence contradictoires, s’expliquent en bonne partie par la baisse de l’exposition au français chez les élèves anglophones à l’extérieur du Québec, par une perte de rétention du français et par une hausse du nombre d’immigrants à l’extérieur du Québec qui ne peuvent pas converser dans les deux langues officielles.

Au Québec, le bilinguisme n’a jamais cessé de croître, de sorte qu’il existe des différences importantes en matière de bilinguisme entre le Québec, seule province où les francophones sont majoritaires, et les autres provinces et territoires. Au Québec, les immigrants sont plus susceptibles d’être bilingues, et contribuent ainsi à la progression du bilinguisme dans cette province. Francophones et anglophones y sont également plus susceptibles de demeurer bilingues tout au long de leur vie, un phénomène qui témoigne de l’importance de l’exposition à la langue seconde comme facteur de maintien du bilinguisme.

Source : http://www.statcan.gc.ca/pub/75-006-x/2013001/article/11795-fra.htm

Le Québec fournit 57 % de la population bilingue canadienne (3,3 millions de personnes, soit plus de 42 % de la population québécoise), et l’Ontario 23 % (1,4 million). En ajoutant le Nouveau-Brunswick, 86 % des Canadiens bilingues demeurent dans trois provinces qui composent la « ceinture bilingue » du pays – terme qui désigne une zone de fréquents contacts entre francophones et anglophones.

Jean-Pierre Corbeil souligne qu’entre 2001 et 2011, le Québec a ajouté quelque 420 000 personnes bilingues à son actif. C’est trois fois plus que tout le reste du Canada… « Dans les deux décennies qui ont suivi Laurendeau-Dunton, le taux de croissance de la population bilingue était deux fois plus rapide que celui de la population totale, dit-il. La tendance est maintenant complètement inversée. »

Cette baisse n’est pas compensée par l’augmentation de la popularité des cours d’immersion en français. Ils étaient 267 000 à tenter l’immersion il y a 20 ans ; le dernier recensement indique qu’il y en avait 341 000. Cela explique peut-être pourquoi les jeunes anglophones du ROC (rest of Canada) sont de moins en moins bilingues. En 1996, 15 % des jeunes anglophones âgés de 15 à 19 ans pouvaient soutenir une conversation en français. Cette proportion est aujourd’hui de 11 %.

On observe aussi que plusieurs anglophones du ROC n’arrivent pas à maintenir leur bilinguisme au fur et à mesure qu’ils avancent en âge. La moitié des jeunes anglophones qui se disaient bilingues en 1996 ne l’étaient plus en 2011 (ils sont maintenant dans la classe des 30-34 ans). Au Québec, c’est plutôt le contraire : les francophones améliorent leur connaissance de l’anglais une fois leurs études terminées, constate Statistique Canada. Globalement, les francophones du pays ont un taux de bilinguisme de 44 %, comparativement à 8 % pour les anglophones.

Fraser inquiet

Le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, estime que cette étude révèle des données préoccupantes. Il trouve « un peu normal que nous ne puissions maintenir le même pourcentage de gens bilingues quand on accueille 250 000 immigrants chaque année ». Mais la baisse marquée du nombre d’étudiants qui apprennent le français dans les écoles canadiennes est « inquiétante », selon M. Fraser.

« Il y a une certaine croyance voulant que la seule façon d’apprendre le français soit de passer par l’immersion, dit-il en entretien. On voit l’intérêt que les programmes d’immersion continuent d’avoir. Ils attirent les meilleurs enseignants, ils ont plus de ressources. Mais ça fait en sorte que les enseignants de français langue seconde sont un peu les parents pauvres du système éducatif canadien. » Le système pâtit de ces carences, suggère-t-il. Graham Fraser pointe aussi du doigt le fait qu’aucune province à l’ouest de l’Ontario n’oblige l’apprentissage du français à l’école.

Source : http://www.ledevoir.com/politique/canada/379334/la-cote-du-bilinguisme-est-en-baisse-au-pays

Bilinguisme selon les provinces

Des dix provinces canadiennes, le Québec, le Nouveau-Brunswick et l’Ontario sont celles où l’on compte le plus de Canadiens bilingues, c’est-à-dire sachant s’exprimer dans les deux langues officielles, selon l’auto-évaluation des répondants.

En effet, le Québec demeure la province qui présente le plus haut taux de bilinguisme: 40,8 %. En comparaison, au Nouveau-Brunswick, seule province officiellement bilingue, 34,2 % des résidants se disaient bilingues lors du recensement de 2001. Dans les autres provinces, ce taux variait entre 3 % et 12 %. En Ontario, le taux s’élevait à 11,7 %.

Bilinguisme selon la langue maternelle

Statistique Canada révèle que le taux de bilinguisme est plus élevé chez les francophones que chez les anglophones et les allophones. À l’échelon national, 43,4 % des francophones ont déclaré être bilingues, par comparaison à 11,8 % des allophones et 9,0 % des anglophones.

Source : http://www.salic.uottawa.ca/?q=anglais_francais_taux

Curieusement

Curieusement, quand j’écris une lettre à un Anglophone, si j’ose écrire ‘’Bonjour’’ ou ‘’Merci’’ je suis aussitôt un méchant séparatiste, mais si un bon Italien écrit ‘’Ciao’’, ‘’Pasta’’ ou ‘’Vino’’ dans son texte au pauvre Anglophone c’est très acceptable. Pourquoi donc les Allemands utilisent un curieux slogan dans l’annonce d’auto comme ‘’Das Auto’’ ou ‘’Auto ban’’? Sont-t-il raciste ou séparatiste eux? Si un Japonais m’écrit en Anglais et écrit ‘’Sayorana’’ dans son texte est-ce qu’il fait de la politique avec l’anglophone à qui il écrit? C’est évident que l’Espagnol est un séparatiste méprisant quand il écrit le méchant mot ‘’Señorita’’ dans sa phrase en Anglais.

Si un Anglophone osait écrire ‘’Bonjour’’ ou un autre mot dans une lettre en Anglais, serait-il un traître à la couronne Britannique? C’est extrêmement curieux comme question!

Quand le prince de Galles pestait en privé contre les Canadiens français, voici une lettre mise au enchères cette semaine révèle les états d’âme du roi Édouard VIII

Celui qui allait devenir le roi Édouard VIII pestait vertement en privé contre les Canadiens français. « Les maudits Canadiens français », écrit-il dans une lettre vitriolique de 1919 qui vient de refaire surface. Il les considère comme des « pourris », des « tire-au-flanc en tout, en particulier en guerre ».

En visite officielle au Canada à l’automne 1919, le prince de Galles représente son père, le roi George V. À l’occasion de cette visite officielle, il n’est pas sans savoir que le Canada français n’a pas beaucoup prisé l’idée d’aller se battre outremer pour un monarque britannique. L’opposition des Canadiens français aux visées impériales avait déjà été vive auparavant, lors de la guerre des Boers (1899-1902). Au nombre de ceux qui plaident alors l’indépendance politique du Canada face aux visées britanniques, on trouve aux premières places Henri Bourassa, le fondateur du Devoir.

Dans une lettre de six pages que le duc écrit à Freda Dudley Ward, une mère de deux enfants qui va devenir sa maîtresse, le prince de Galles traduit son amertume à l’égard des Canadiens français. À Toronto, il se montre heureux de les avoir quittés, les francophones du pays. « Toute l’affaire est très délicate, une question impériale et politique que je ne prétends pas comprendre, bien que je sache qu’ils sont menés par des curés, qu’ils sont à la remorque et qu’ils ne feront rien et surtout pas la guerre ! »

Dans cette lettre écrite à Toronto et qui est mise en vente cette semaine par l’International Autograph Auctions (IAA), il ajoute ceci au sujet des Canadiens français : « Ils ne valent vraiment pas tout le mal que je me suis donné pour être poli envers eux, puisqu’ils sont des planqués en tout et en particulier pour la guerre, comme ils ont tous voté contre la conscription. »

Mot pour les femmes

Toujours dans cette lettre, dont la valeur est estimée à 1200 £ (soit un peu plus de 2200 $CAN), il se montre aussi très enclin à dénigrer l’apparence des femmes qu’il a croisées. « Peu valent la peine qu’on danse avec elles et encore moins sont d’une quelconque façon attrayante. » Pour le prince, les Canadiens français s’étaient tout simplement dérobés à leurs responsabilités envers l’Empire et il ne leur pardonnait pas.

La tournée nord-américaine du prince avait débuté le 11 août 1919 alors que le futur roi pose le pied à Terre-Neuve. Au Canada, il traverse  plusieurs villes et villages, acclamé par des foules diverses. Il quitte le Canada en train le 10 novembre à destination des États-Unis. À la mort de George V en janvier 1936, il est sacré roi à son tour sous le nom d’Édouard VIII. Mais il abdique après dix mois seulement pour épouser une veuve américaine, Wallis Simpson. Le couple sera célèbre notamment pour ne pas cacher ses sympathies à l’égard du régime d’Adolf Hitler.

…Et dire que c’est MOI qu’on traite de raciste ou de xénophobe! Long die the King!

http://www.ledevoir.com/non-classe/436733/quand-le-prince-de-galles-pestait-en-prive-contre-les-canadiens-francais

Maintenant, au tour du drapeau

…Le drapeau du Canada

Après avoir sali l’image du Canada internationalement en affichant en haut de sa page d’accueil, bien en vue, le drapeau du Québec accompagné d’une main avec le pouce pointant vers le bas pour indiquer le rejet total du Québec, il aura fallu des milliers de protestations et l’intervention du Journal de Montréal pour que cesse ce mépris. La photo ci-dessous de Google.ca affichée aujourd’hui, en très grand, sur sa page d’accueil est celle de sa perception du Canada… MAIS SÛREMENT SANS LE QUÉBEC!

Le Jour de l’anniversaire du drapeau du Canada

Le Canada a trouvé la date du 15 février 1965 pour donner naissance à son nouveau drapeau. Cette date commémore curieusement une date tragique dans la mémoire collective du peuple Francophone de ce pays. C’est méprisant et tordu comme anniversaire.

En plus, sauf preuve du contraire…. Le Canada est le seul pays au monde à avoir une feuille morte sur son drapeau!!!!

En 1957, les trois feuilles d’érable qui figurent sur les armoiries du Canada sont changées du vert sur un champ blanc au rouge sur blanc, couleurs officielles du Canada (sic). Une feuille d’érable rouge, c’est une feuille d’érable morte!!!

La feuille d’érable du Québec est verte et bien vivante!!!! Voir les armoiries du Québec

http://fr.wikipedia.org/wiki/Armoiries_du_Qu%C3%A9bec
Moi, je préfère que l’on récupère et qu’on mette en valeur notre belle feuille d’érable verte du Québec!

En 1834, on rapporte que Ludger Duvernay proposait la feuille d’érable comme emblème du Canada, le jour de la fondation de la Société Saint-Jean-Baptiste, le 24 juin.

 

21 décembre 1838:
– Joseph Duquette (étudiant en droit, célibataire, 22 ans),
– Joseph Narcisse Cardinal (avocat et député, marié, 5 enfants, 30 ans),

18 janvier 1839:
– François-Xavier Hamelin (cultivateur, lieutenant de Milice, célibataire, 23 ans),
– Pierre-Théophile Decoigne (notaire, marié, 2 enfants, 27 ans),
– Ambroise Sanguinet (cultivateur, marié, 2 enfants, 35 ans),
– Charles Sanguinet (cultivateur, marié, 2 enfants, 36 ans),
– Joseph Robert (cultivateur, capitaine de Milice, marié, 5 enfants, 54 ans).»

15 février 1839: Pendaison des cinq derniers des douze patriotes
Les douze seront pendus à trois dates différentes à « La prison du Pied-du-courant » (angle des rues Notre-Dame et De Lorimier à Montréal) :

15 février 1839:

– Amable Daunais (cultivateur, célibataire, 21 ans,
– Charles Hindenlang (de nationalité française, militaire, célibataire, 29 ans)
– François-Marie Thomas Chevalier de Lorimier (notaire, marié, 3 enfants, 35 ans),
– Pierre-Rémi Narbonne (peintre-huissier, marié, 2 enfants, 36 ans),
– François Nicolas (instituteur, 44 ans),

La politique Anglo-saxonne a créé 12 veuves et 19 enfants ORPHELINS sans pères. Juste pour des convictions! Way to go Canada!

…Et pour souligner cette grande victoire, le Canada inaugure son nouveau drapeau un 15 février. It’s cheep!

Prison du Pied-du-Courant
http://fr.wikipedia.org/wiki/Prison_du_Pied-du-Courant

Liste des 108 patriotes bas-canadiens traduits en cour martiale

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_108_patriotes_bas-canadiens_traduits_en_cour_martiale

L’Intégrale 15 Février 1839 par Falardeau en l’honneur des Patriotes
https://www.youtube.com/watch?v=aPIGxCI8MB4

 

Thank you Canada!

Le dimanche 15 février, on soulignait le 50e anniversaire du drapeau canadien. Cela ne m’a aucunement interpellé. J’ai toujours détesté le drapeau du Canada. Faut dire qu’à priori, je n’aime pas le rouge.

Et je me suis demandé si c’était ce que représente ce fameux drapeau, soit ce si grand pays nommé Canada qui me déreangeait, voire me désespérait. Même pas ! J’y suis complètement indifférent. Les drapeaux me laissent de marbre de toute façon. Ils sont souvent symboles de division et de domination entre pays. Alors je m’en passerais bien.

Mais lors de cette journée de commémoration dudit drapeau le 15 février 2015,  cette date est venue me rappeler un événement de notre histoire, soit la pendaison de cinq Patriotes du Bas-Canada survenue le 15 février 1839.

Alors voilà que grâce à cette journée consacrée au drapeau canadien, je me suis plongé dans un moment marquant de notre passé, question de me remémorer l’héritage de ces cinq hommes qui se sont battus au nom de la justice, de l’égalité et du nationalisme. J’ai nommé:  le notaire Chevalier Delorimier, le militaire français Charles Hinderland, Pierre-Rémi Narbonne, huissier, le cultivateur Amable Daunais et François Nicholas, instituteur.

Des hommes qui se sont tenus debout face  au régime anglais et qui ont, par la force des choses, permis à l’identité canadienne française d’être encore vivace 176 ans plus tard au Québec et à la grandeur du Canada. Yvan Giguère, Saguenay

Pour la paix sociale

Pour préserver la paix sociale au Canada, je dois renier mes racines Francophones et parler et vivre en Anglais.

J’envie Toronto qui a la paix sociale en Anglais. La langue commune en Ontario et ailleurs au Canada est évidemment l’Anglais. Comment ce fait-t-il qu’au Québec la langue commune n’est pas respectée, surtout à Montréal? Ah oui, le slogan du Canada c’est diviser pour mieux régner!

Ce serait tellement plus simple si cette diversité était acceptée et utilisée par toute la population. Ici à Montréal, je me fais régulièrement confronté par quelques méprisants personnages qui continuent sempiternellement à exiger l’assimilation du peuple en Anglais. Même le Gouvernement à peur de trancher et laisse toute la liberté au racisme linguistique de semer la division entre les deux langues officielles du pays.

Si le Canada voulait réellement régler la question, ce serait clair depuis des années. Québec est une province canadienne Française en Français et l’Ontario est une province canadienne-anglaise unilingue en Anglais comme le reste des provinces canadiennes, à l’exception du Nouveau-Brunswick qui se dit une province bilingue, …en Anglais.

Le BLOG d’un autre: Pierre Allard

À moins d’analyser les recensements fédéraux, il est difficile de comprendre la dynamique de l’assimilation à l’anglais, qui touche depuis toujours les francophones hors-Québec mais qui existe aussi dans certaines régions du Québec, notamment en Outaouais et dans la grande région montréalaise.

Ça donne un texte pas mal « plate » à lire quand on veut tenter de l’expliquer, mais si on ne va pas gratter les recoins statistiques, Philippe Couillard et ses semblables continueront d’affirmer faussement que les Québécois francophones devraient tous pouvoir devenir bilingues et que cela ne constitue pas une menace à la progression et à la pérennité du français. Et il y aura toujours plein de monde pour sourire béatement et dire : ben oui, ç’a ben du bon sens…

Lire la suite via cette adresse: http://pierreyallard.blogspot.ca/2014/03/le-bilinguisme-collectif-etape-vers.html?spref=fb

EN CONCLUSION

En conclusion, si je comprends bien, je suis écœuré de passer pour un citoyen de seconde classe seulement parce que j’ai envi de vivre en Français dans mon pays du Canada, je crois que c’est maintenant le temps de réaliser que le Canada Anglais ne veut pas accepter cette réalité qui me tiens à cœur.

Quand dans un couple il n’y a plus moyen de s’entendre convenablement, il doit se séparer afin de poursuivre respectivement leur route chacun de leur côté.

J’aurais aimé que mon allié constitutionnel soit plus attentif à mes revendications au lieu de toujours chercher à diviser pour mieux reigner. Je suis fatigué que tu trouves encore et encore des excuses pour me ridiculiser viscéralement et pour ne pas regarder les conséquences de tes agissements envers moi. Cesse de regarder la paille que j’ai dans mon œil et regarde plutôt la poutre que tu as dans ton œil.

Merci quand même.

MAINTENANT,

je te demande légalement le divorce.

TÉMOIGNAGES

L’exploitation de l’identitaire à outrance est une mesure anglo-saxonne pour promouvoir la zizannie tout en conservant les rennes du pouvoir. M.X.

Quand c’est la fête de quelqu’un à l’émission de Joël le Bigot, ils lui chantent Happy birthay et non Gens du pays. Ça me frustre à chaque fois. Good-French at the french CBC. Mme. X

Certains Québécois que j’appelle souvent des  »Good-French » ont le tour de faire sentir coupable le Québécois qui est fier de sa nation. Le  »Good-French » est à la solde des Anglos Red-Nek qui les utilisent pour mettre les Québécois nationalistes au pas. Plusieurs autres Good-French politiciens sont utilisés par l’establishment Royal fédéral pour montrer le droit chemin aux minables du peuple de séparatistes. Nous devons premièrement brasser la cage des  »Good-French » avec leur attitude méprisante et condescendante qui mine la subsistance du Québec dans cet océan Anglophone. M. x

Et pour toi mon espèce de ‘’Good-French’’ qui lit ces quelques lignes, je n’ai jamais dis de ne pas parler Anglais, je dis que le peuple Québécois a le droit de vivre au QUÉBEC en Français. Je dis aussi que les Colombien-Britanniques ont le droit de vivre en Colombie-Britannique en Anglais et non en chinois. Si en Saskatchewan les pauvres Fransaskois n’ont pas le droit de vivre et de se faire respecter en Français dans leur province, c’est bien dommage aussi. Un jour dans 100 ans, les Canadiens Anglais seront peut-être fier eux aussi du fait Français dans leur pays s’il existe encore. Si un Anglophone ne veut pas parler Français au Québec c’est son droit mais qu’il déménage en Ontario ou ailleurs in Canada, ou qu’il respecte le fait Français du Québec. …Ce n’est pas compliqué! Il y a de plus en plus d’Anglophones qui réalisent que les Francophones ont le droit de vivre en Français au Québec et sont eux aussi des Québécois à 100%. Mme x.

Bonsoir Marc. Je pense que vous faite bien le tour de la question culturel. Mais la culture n’est que l’adaptation à des fondements civilisationnels. Les anglo-saxons ne sont pas méprisants et austères à l’égard des seuls francophones du Canada, ils répondent ici comme ailleurs, génération après génération à la nature libérale de leur civilisation basé sur la satisfaction des intérêts personnels sous la tutelle d’oligarchies élitistes marchande. Nous avons d’ailleurs déjà vu chez des « assimilés » québécois au libéralisme marchand anglo-saxon lors de la crise d’Oka, lors de l’édifiante révolte de quelques excité lançant des roches sur les autos de Mohawks, fuyant la réserve avant l’arrivé de l’armée. On voit aussi l’intégration de « Québécois » au valeurs civilisationnelles marchande anglo-saxonne par le mépris de ce qui est Québécois aux yeux de membres du PLQ et QS, de même que celle des lobbys de notre petite bourgeoisie subventionnée. La haine n’est qu’une manifestation de la nature communautariste et racialiste de la civilisation protestante (qui n’est qu’un judaisme, comme l’est la franc-maçonnerie, canadian, orangiste, et autre). Bien à vous. Francis Robillard

Les Mohawks parlent tristement la langue de leur conquérants Anglo-saxons. Ils ne se souviennent pas des écoles d’assimilations qui les maltraitaient pour les mâter en Anglais. MPS

Depuis des années je me fais rejeter et mépriser par ce peuple qui dit m’aimer juste avant un référendum. Je ne crois plus en leurs bonnes résolutions ni en leurs paroles. M. X

J’ai pris le temps de lire cette longue et belle lettre que vous avez écrite et j’avais l’impression de me reconnaitre, ça fait longtemps que je ne me sens pas chez-nous dans ce Canada. Je vais dans ce Canada comme je vais à l’étranger et parfois j’aime mieux l’étranger. J’ai tellement hâte de ne plus être obligé d’écrire le mot CANADA, un mot qui me trouble à chaque fois ou je suis tenu de l’écrire. Merci de cette bonne lecture. Nicole Lacasse

Bonjour à tous, SVP, ajoutez donc votre témoignage vous aussi!